AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

 

 A la recherche du savoir! [Lavande & Hermione]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Flora Ryana
M.A. * (Modérateur Adoré)
avatar

Nombre de messages : 1153
Age : 26
Année d'étude : 5éme.
Poste : Elève
Baguette : Bois de rose; 27,5 cm; griffe de sphynx
Date d'inscription : 11/12/2006

MessageSujet: A la recherche du savoir! [Lavande & Hermione]   Lun 3 Nov 2008 - 0:41


    Six heures frappantes, l'horloge enchantée de Flora se met à chanter. La jeune fille se retourne dans son lit et donne un coup de poing dans son reveil qui tombe de la table. En se rendant compte de ce qu'elle venait de faire, la jeune blonde se redressa d'un coup dans son lit, bien réveillée et regarde l'emplacement du réveil. C'est alors qu'elle vit ce dernier remonter tout doucement sur la table de chevet en battant de ses deux petites ailes magiques, semblable à celles d'un vif d'or, mais d'une couleure argentée et qui produisaient un petit son scintillant quand elles battaient l'air. Flora regarda son réveil avec un petit regard triste. "Je suis vraiment, vraiment désolée!" Flora fit un petit sourir puis se rallongea dans son lit... Et le réveil se remit à chanter de plus belle!
    Flora soupira puis se leva en prenant soin d'éteindre correctement son réveil. La jeune fille commença à se préparer pour aller en cours, elle se coiffa correctement, en laissant ses cheveux détachés, elle mit sa robe de sorcière... Et ce ne fut qu'une fois entièrement préparée qu'elle se rendit compte qu'il n'y avait pas de cours le dimanche. La demoiselle se donna une petite tape sur le front en se disant
    * Mais qu'elle idiote je fais!* Elle soupira puis, se disant que de toute manière, elle n'arriverait pas à se rendormir, elle se (re)changea, et mit un slim noir et une tunique col large noir et violet foncé, elle mit ses bottines, son long manteau noir et son écharpe violette en laine toute douce et sortit du dortoire après avoir prit sa baguette magique de sa table de nuit, elle l'a mit dans la grande poche interieur de son manteau.
    La salle commune était déserte, de toute manière, qui allait se lever à six heures du matin le seul jour ou ils n'avaient pas cours? Flora évidement, elle ne fait jamais rien comme les autres de toute manière.
    Cette dernière sortit de la salle commune et empreinta un passage secret non loin du portrait de la jeune mariée, elle attendit que le couvre feu soit levé pour sortir du passage secret qui débouchait derière une statue, à l'entrée de la grande salle.
    Le professeur Ombrage était déjà là, elle avait pris la place du professeur Dumbledore sur le fauteuil réservé au directeur, au milieu de la table des professeurs. Dolorès Ombrage, toujours habillée en rose bonbon, avec son chapeau ridicule. Elle regarda Flora d'un oeil soupçonneux puis lui demanda, une fois que Miss Ryana fut assise non loin de la table des professeurs.
    "Dites-moi, Miss Ryana, vous arrivez bien tôt, le couvre-feu vient à peine d'être levé. Votre salle commune n'est pourtant pas juste à côté de la grande salle, auriez vous donc brisé le couvre-feu?
    - Non professeur.

    - Alors comment avez-vous pût arriver aussi tôt?
    - Parce que j'étais déjà préparée à l'avance professeur, et j'avais hâte de profiter du délicieux petit déjeuné qui nous sont préparés avant de me plonger dans mes livres pour étudier les défences contre les forces du mal"
    Flora fit un joli sourir à son professeur (non) adoré. Elle ne comptait pas étudier tout de suite après avoir manger, et même pas ce matin là, mais c'était le seul moyen pour qu'Ombrage la laisse tranquille.
    Flora souffla discrètement en voyant que le professeur ne lui répondait pas et commença à manger le petit déjeuné préparé par les elfes de maison. Elle prit un délicieux chocolat chaud, un croissant (pour tremper dans le chocolat chaud ^-^) et un pain au chocolat pour manger à part, et oui, elle est gourmande cette petite! Enfin, pour équilibrer le tout, elle prit du jus de fruit pour les vitamines.

    Déjà, quelques courageux lèves-tôt commençaient à arriver et à s'installer à leurs tables respectives, il n'y avait pas beaucoup de Poufsouffles mais bon, peu importe.
    La jeune fille prit son temps pour manger, puis une fois rassasiée elle se leva, sortit de la grande salle et se rendit à la bibliothèque où elle alla rendre un livre sur les enchantements pour sorciers en quète de connaissance. Cela, Flora en cherchait tout les jours, de la connaissance, des nouveaux sortilèges. Elle adorait apprendre à faire de la magie et connaissait déjà quelques sortilèges et enchantement qu'on n'apprennaient pas à Poudlard ou qu'on apprenaient dans les années supérieures à celle de Flora.
    Après avoir empreinté un nouveau bouquin sur les enchantements qui venait d'arriver à la bibliothèque de Madame Pince, la jeune Flora sortit de la bibliothèque, descendit les trois étages (elle aurait pût utiliser le passage secret du miroir, mais elle voulait prendre son temps!) et sortit à l'extérieur. Il devait être à peu près neuf heures, ou huit heures et demi à présent.
    La jeune fille se dirigea vers le lac et une fois sur place, elle s'asseya sur un banc. Il ne faisait pas très chaud, et il y avait du vent, c'est bien pour cela que Flo' c'était installée à l'extérieur et ç l'abris de arbres pour commencer à lire son livre sur les enchantements tout en étant emmitouflée dans son manteau noir et bien chaux, et dans son écharpe en laine violette, remontée sur son nez pour lui tenir bien chaud. Le manuel n'était pas très bien expliqué et donnait une image des enchantements bien plus compliqué que le pensait Flora qui se disait qu'elle allait avoir du boulot pour apprendre tout cela!
    Plus le temps passait, plus Flora voyait du coin de l'oeil les personnes qui arrivaient dans le parc et près du lac, le temps avait dû bien passer depuis qu'elle avait ouvert son bouquin. Mais la jeune et studieuse demoiselle était tellement plongée et absorbée par son manuel d'enchantement, par les nombreuses formules qui y étaient inscrites et par les nouvelles connaissances que ces pages donnaient à Flora qu'elle n'avait pas vu le temps passer.
    Elle n'avait pas non plus sentit le vent se calmer et les nuages qui masquaient le soleil auparavent, s'en aller au loin pour faire place à ceux dernier. C'était le début d'une belle journée d'automne, le temps semblait aller en s'améliorant, c'était vraiment agréable, surtout quand ça tombait un jour ou il n'y avait pas de cours!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A la recherche du savoir! [Lavande & Hermione]   Lun 3 Nov 2008 - 14:45

- « Tu rigoles? J'y crois pas ... »
- « Je-te-jure ! »
Lavande gloussa. Mary et ce looser de Luc ! C'était trop drôle. Encore un truc à noter dans son journal. Parce que c'était vraiment trop gros - et plus c'était gros, plus c'était ... croustillant. Vous allez dire que les ragots, ça n'a aucun interêt. Je vous vois venir. Mais est ce que vous connaissez Mary? Est ce que vous savez tout de la vie amoureuse de Luc? Non? Eh bien, c'est normal que vous ne compreniez pas l'énormité de la chose. Laissez moi vous l'assurer, c'était réellement un scoop. Huit heures du matin, et déjà de telles nouvelles ... bon, Lavande en voulait un peu à son amie de la tirer du lit, mais c'était pour la bonne cause. Elles devaient aller rendre visite à cette chère professeur Trelawney ( la pauvre était sur les nerfs à cause de cette harpie d'Ombrage ), et lui apporter des chocolats. La dernière fois, elle leur avait parlé d'une manière de décrypter l'avenir, via le cacao ! C'était absolument fascinant, et la jeune Gryffondor espérait de tout coeur que ce chocolat conviendrait à l'expérience.

En ce moment, Lavande se sentait d'excellente humeur. Si on mettait de côté cette affreuse, abominable, détestable Ombrage, tout allait pour le mieux. En Divination, on lui avait prédit que ce qu'elle « désirait de tout son coeur allait arriver dans un avenir proche », bref, quoi de mieux pour vous donner de l'entrain? Par ailleurs, ces derniers temps elle se sentait tout simplement bien dans sa peau. Elle n'avait pas de boutons, ses longs cheveux blonds respiraient la santé, le froid qui s'étendait sur Poudlard rendait ses joues roses, en deux mots : elle se trouvait jolie. Oh, elle n'était pas du genre vaniteuse, elle avait des périodes de mocheté prolongée, comme tout le monde. Mais là, non ; il lui semblait presque que l'adolescence était finie, qu'elle devenait une femme, enfin. Peut être même qu'elle n'aurait plus besoin d'utiliser des sorts masque - boutons? Ce serait un soulagement, car ils pouvaient se révéler dangereux, comme elle avait pu le constater sur certaines de ses camarades. Non pas qu'il y ait de honte à se servir de ces sortilèges : tout le monde le faisait, c'était bien connu.

- « Lavande ! Lavande ! Regarde ! » lui souffla soudain son amie.
Elles passèrent devant ... devinez qui? Mary, tenant la main de Luc ! Lavande échangea un regard avec Pavarti et se retint de pouffer. À vrai dire, sa tentative échoua, comme les trois quarts du temps, et elle laissa échapper une sorte de hoquet - ils ne se cachaient même pas ! Une Serpentard et un Gryffondor, et ils s'affichaient en public ; ils étaient dingues? Toutefois, Lavande ressentit un léger pincement au coeur. Au moins, eux étaient casés ... au moins, ils avaient déjà eut leur premier baiser. Elle se sentait de plus en plus angoissée : elle avait déjà 15 ans, et toujours pas d'expérience amoureuse - c'était pas normal, si? Bon, il y avait eut Seamus, l'année dernièr, au bal, mais cet idiot n'avait rien tenté, comme si pour lui c'était juste ... une obligation ! Les garçons étaient parfois si ...

Les deux jeunes filles arrivèrent dans la salle commune. Le petit déjeuner attendait déjà sagement sur la table, aussi somptueux que d'habitude ; mais à la longue, on s'y habituait. C'est donc sans autre émotion que la gourmandise que Lavande se servit copieusement ( chocolat, tartine, confiture ... et une pomme, pour les vitamines ). Elle avait décidé de laisser tomber le régime qu'elle s'imposait depuis un moment. Les calories, il y avait des moyens magiques de s'en débarasser. Pavarti la regarda faire d'un oeil accusateur - elle se tenait toujours au régime.
- « Tout de même », commença Lavande, la bouche pleine de croissant, « ch'est un peu tôt. Je parie que Chybille dort encore. »
Pavarti la fusilla du regard - enfin, elle fusilla sa bouche pleine de croissant du regard - et répondit que oui, c'était un peu tôt, mais qu'elle devait d'abord passer par la bibliothèque, pour faire ses devoirs.
- « Quoi? Si tu compte sur moi pour t'accompagner, laisse tomber. » Elle leva les yeux aux ciel. Franchement, aller à la bibliothèque, un dimanche ! Absolument pas le style de Lavande Brown. Attrapant une dernière chouquette, elle se leva.
- « Rendez vous dans la tour dans deux heures, alors. » fit Parvati d'un air déçu.
Lavande grommela quelque chose et sortit. Quelle faux jeton ! L'obliger à se lever à huit du matin, pour l'aider à faire ses devoirs ! Elles étaient meilleures copines, mais y'avait des limites !

Deux heures à tuer. Lavande soupira. Elle soupira une deuxième fois quand elle repassa devant Mary et Luc. Ils ne lui donnaient plus du tout envie de glousser. Non pas qu'elle aurait accepté de sortir avec un Serpentard ... ce n'était pas son style. Gryffondor à la vie à la mort, pas vrai? Tiens, si elle devait sortir avec un Gryffondor, qui est ce que ce serait? Comme si elle n'y avait pas songé des dizaines de fois ... d'ailleurs, elle avait déjà sa réponse - malheureusement, a semblait mal parti. Les garçons étaient si ... enfin, je l'ai déjà dit. Lavande sourit. Plongée dans ces agréables pensées, ses pas l'entraînèrent vers la sortie du château ; pourquoi ne pas sortir faire un tour, puisqu'elle avait deux heures à ne rien faire? La journée semblait belle, fraîche et claire. Bien sûr, la jeune fille était agacée d'être toute seule, chose qu'elle évitait le plus possible. La compagnie était essentielle à son image. Toutefois, elle pouvait sans doute s'autoriser un petit écart. Et puis, c'était ça ou la bibliothèque !

Elle se balada un moment au bord du lac, un peu ennuyée. Le froid la taraudait légèrement, et c'était vraiment la loose de se promener toute seule. Lavande n'était pas très poétique ou rêveuse ( enfin, pas de cette manière ), et n'était pas habituée à la solitude. Finalement, elle s'assit sur un banc, à côté d'une fille qui bouquinait ( un livre de cours ! Les gens étaient parfois bizarres. ), et entreprit d'ouvrir la boîte de chocolats qu'elle portait toujours dans sa sacoche. Songeant que l'expérience de Divination ne nécessitait pas tant de cacao, elle en croqua un. Il était délicieux. C'était bien entendu du chocolat magique, envoyé par ses parents, et celui qu'elle goûta pétilla dans sa bouche. Jetant un coup d'oeil en coin à la jeune fille à côté d'elle, elle songea un instant à lui en proposer - mais au fond, elle ne la connaissait pas et aucune conversation n'avait été engagée.

[ Maintenant c'est au tour d'Hermione ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Hermione Granger
A.A.* (Administrateur Adoré)
avatar

Nombre de messages : 2081
Année d'étude : 6ème année
Poste : Préfète de Gryffondor & Fondatrice de la S.A.L.E
Baguette : Bois de Hêtre; 32,6 cm; plume de Phénix
Date d'inscription : 05/09/2006

MessageSujet: Re: A la recherche du savoir! [Lavande & Hermione]   Lun 3 Nov 2008 - 16:57

    Dimanche 27 octobre, 7h du matin. Hermione était allongée dans son lit, ses yeux s’ouvraient petit à petit. Elle s’étira comme un chat avant de les entrouvrir. La lumière filtrait à travers les trous des épais rideaux bordeaux du dortoir. Elle s’assit en tailleur sur son lit, le temps de prendre un peu ses esprits. Autour d’elle, les trois autres filles qui partageaient son dortoir dormaient toujours à poings fermés. Normal, c’était Dimanche. Hermione n’était pas une adepte de la grasse matinée, et même le dimanche, elle se levait à 7h – 6h en semaine, évidemment. Elle se leva, glissa les pieds dans ses pantoufles et se dirigea vers sa valise posée au sol quelques mètres plus loin. Elle sortir machinalement des vêtements au hasard et les déposa sur son lit. Elle ne faisait jamais très attention à ce qu’elle mettait, enfin, un minimum tout de même. Elle s’habilla, passa un rapide coup de brosse dans ses cheveux, tout en sachant que cela ne servirait à rien – elle sortirait, ses cheveux seraient à nouveau emmêlés. Elle soupira, attrapa son manteau et son écharpe rayée aux couleurs de sa maison et sortit de son dortoir sur la pointe des pieds. Elle descendit dans la salle commune, espérant y trouver Harry et Ron, même si elle en doutait.

    Ses doutes étaient confirmés, la salle commune était silencieuse. On n’entendait que le feu crépitant et le bruit de pages que l’on tourne. Elle tourna les yeux vers les fauteuils et vit un élève de 6ème ou 7ème année en pleine lecture. Un peu plus loin, un élève plus jeune feuilletait la Gazette du Sorcier de la veille. Lorsqu’ils levèrent la tête, elle les salua d’un rapide coup de tête accompagné d’un léger sourire. Harry et Ron étaient à coup sûr toujours dans leur lit, dormant à poings fermés. A nouveau, elle soupira. Sa première pensée vint aux devoirs qu’elle avait à faire pour la semaine prochaine. Elle avait pratiquement tout terminé, en fait. Elle pensa d’abord se rendre à la bibliothèque, mais elle se rappela qu’elle venait d’emprunter une dizaine de livres hier. Et de toutes façons, elle était sans doute encore fermée, à 7h. Elle avait également ce devoir de potion, elle devait réunir des ingrédients de potion simples à trouver. Le professeur Rogue avait informés les élèves qu’ils trouveraient tous les ingrédients dans le Parc du Château. « Très bien, voilà quelque chose à faire en attendant que les deux autres se lèvent » murmura-t-elle pour elle-même. Elle s’empara d’un manuel de potion qui traînait sur un bureau et le fourra dans son sac.

    Elle sortit de la salle commune, passa dans les couloirs du septième étage, descendit les interminables escaliers jusqu’au rez-de-chaussée, passa devant la Grande Salle. Elle n’avait pas faim, elle déjeunerait plus tard, avec ses amis, il était encore fort tôt. Elle poussa la lourde porte en chêne qui s’ouvrait sur l’extérieur du château. Le vent souffla près de ses oreilles, elle frissonna et remonta son écharpe jusqu’à son menton. La fraîcheur faisait rosir légèrement ses joues. Elle avançait d’un pas nonchalant vers le Lac. Ou chercher, maintenant ? Elle sortir le bouquin de son sac, tout en continuant de marcher. Elle faisait tourner les pages de l’index pour y trouver ce qu’elle cherchait. Mais elle était tellement absorbée dans sa lecture qu’elle ne vit pas – évidemment – le banc qui se trouvait devant elle. Elle s’arrêta de justesse avant de le percuter, en tentant de garder son équilibre.

    - Oups ! Quelle id…

    Elle remarqua seulement à cet instant que deux jeunes filles étaient assises sur le banc. L’une d’elle était en pleine lecture. Elle ne la connaissait pas, seulement de vue. Elle était de Poufsouffle, en 3ème ou 4ème année. L’autre faisait un peu la moue. Celle-là, Hermione la connaissait bien. Il ne s’agissait de Lavande Brown. Entre elle et Hermione, les rapports avaient toujours été tendus. Oh, pas qu’elles se connaissaient des masses, vraiment pas, en fait. C’est seulement qu’elle avait parfois du mal à supporter son côté superficiel. Et puis, elle avait aussi cette tendance à tourner autout d'Harry et Ron, tout en prenant bien garde de la mettre de côté... Enfin, elle n’avait rien contre elle.

    - …iote. Salut, Lavande. Dit-elle d’un ton qu’elle voulait dégagé. Elle avait senti ses joues rougir faiblement. Elle fit également un sourire à l’autre jeune fille, peu certaine que cette dernière l’ait vu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flora Ryana
M.A. * (Modérateur Adoré)
avatar

Nombre de messages : 1153
Age : 26
Année d'étude : 5éme.
Poste : Elève
Baguette : Bois de rose; 27,5 cm; griffe de sphynx
Date d'inscription : 11/12/2006

MessageSujet: Re: A la recherche du savoir! [Lavande & Hermione]   Mar 4 Nov 2008 - 22:53


    Flora n’avait pas non plus sentit le vent se calmer, et les nuages qui masquaient le soleil auparavant, s’en aller au loin pour faire place à ce dernier. C’était le début d’une belle journée d’automne, le temps semblait aller en s’améliorant, c’était vraiment agréable, surtout quand cela tombait un jour où il n’y avait pas de cours !

    La charmante adolescente releva la tête un moment pour voir si elle avait bien compris les pages du livre qu’elle venait de lire. Elle eut un petit sourire en voyant qu’elle avait parfaitement assimilé ce qu’elle avait parcourut dans ce manuel et se promit d’aller expérimenter ses nouvelles connaissances dès qu’elle aurait un peu de temps libre, c'est-à-dire, certainement toute la journée. Elle devrait sûrement avoir le temps de passer à la salle sur demande qu’elle avait découverte par hasard deux ans auparavant en recherchant un endroit où elle pouvait danser tranquillement sans appréhender d’être vue par tout le monde, uniquement pour elle-même et pour décompresser des interminables heures de cours qui précédait son entraînement à la danse.

    La jeune fille respira un instant et regarda les personnes qui se promenaient à proximité du lac, devant le banc où elle était assise. Elle fut étonnée de voir autant de couples amoureux dans l’enceinte de Poudlard, c’était mignon, mais un peu déplaisant par moment de voir deux tourtereaux se promener main dans la main, de se montrer à tout le monde, d’afficher leur bonheur à ceux qui voulait le voir. Et pendant ce temps là, nous, on se sent seul, définitivement seul, misérablement seul, enfin, pour certaines personnes. Et c’était le cas de Flora. Elle était désespérée, à chaque fois qu’elle était amoureuse d’un garçon, soit il ignorait l’existence de Flora, soit il la considérait comme une amie… Soit il l’aimait aussi mais ils étaient tellement timides tout les deux qu’ils n’osaient pas s’aborder (enfin, ça, cela ne lui est arrivé qu’une fois.) Mais bon… Flora n’était pas (vraiment) pressée, elle se disait : « t’inquiète pas, ça t’arrivera à toi aussi, tu vas pas finir bonne sœur à soigner les personnes proches de la mort à Saine Mangouste. Toi aussi t’auras un petit copain, puis un mari, puis plein de petits enfants qui braillent et qui courent partout… Euh, tout compte fait, pas de gamin s’il vous plait !» Elle pensait à cela, puis elle riait doucement et discrètement (pour pas non plus être pris pour une tarée à éclater de rire toute seule ! Et puis quoi encore!).

    Sans s’en rendre compte, Flora avait plongé dans ses pensées et ce ne fut que quand elle vit un gryffondor et une serpentarde main dans la main qu’elle en échappa. Ce n’était pas qu’elle trouvait cela inacceptable, comme une personne avec celle qui est sensé être son ennemie, un peu semblablement à une histoire à la « Roméo et Juliette ». La jeune fille cligna des yeux pendant que le couple, aussi surprenant qu’il puisse l’être, passait devant elle. Elle reposa ses yeux sur son bouquin et continua sa lecture. Le temps passait doucement et ce ne fut que dix minutes après avoir replonger sa concentration sur le livre que la jeune blonde vit, du coin de l’œil, quelqu’un s’assoire sur le banc où elle-même était installée, Flora se demanda si elle la connaissait, vu comme ça, elle n’avait pas l’impression de la connaître alors elle termina sa page, et sentit une merveilleuse odeur qui lui réchauffa le cœur, l’odeur du chocolat, elle mourrait si elle n’en avait pas… Bon ok, fini les rimes, ce n’est pas le moment. Donc, l’odeur de chocolat qui émanait de la boite que la jeune gryffondorienne tenait dans ses mains fit discrètement relever la tête de Flora un moment. Et ce fut à ce moment qu’une seconde Gryffondorienne en train de bouquiner tout en marchant faillit se prendre le banc ou étaient assise Flora et l’inconnue.

    « La fille qui lisait tout en marchant et qui avait faillit se prendre le banc » se traita d’idiote puis salua « la fille assise à côté de moi et qui mange des chocolat ». Alors comme ça, « la gourmande » s’appelait Lavande. « La fille encore debout » avait aussi adressé un sourire à Flora. Sourire que lui rendit cette dernière.

    Les deux jeunes filles avaient l’air vraiment sympathique, Flora avait reconnu Hermione Granger, qu’elle avait croisé l’année précédente, mais elles n’avaient pas eu le temps de faire connaissance. Et puis, en même temps, qui ne connaît pas Hermione Granger à Poudlard ? Que ce soit de nom ou de vue ? C’est quand même la fille qui est constamment avec Harry Potter, et Ronald Weasley. C’est la fille qui à toujours réponse à tout, la surdouée de sorcellerie, un peu l’adversaire de Flora en ce qui concernait les études étant donné que la jeune et brillante demoiselle aimerait être la meilleure. Enfin, en même temps, Hermione et Flora n’étaient pas en même année donc il n’y avait pas vraiment de problème. Mais quand même. Hermione Granger, c’était celle qui avait fait tant de jalouse en sortant avec Victor Krum, le bulgare, (Flora ne faisait pas partit des jalouses, elle ne trouvait pas Krum particulièrement gracieux, mais cela ne regarde qu’elle), c’est aussi la gryffondorienne qui fait remporter tellement de points à sa maison à cause de ses nombreuses bonnes réponses en cours. Bref, c’était un peu « Miss Hermione Granger » = « Miss Je-Sais-Tout » = « Miss Parfaite ». Vu comme cela, on a incontestablement l’impression que Granger est l’irréprochable rivale de Flora, avec un an de plus. Et malgré cela, la gryffondorienne avait l’air tellement sympathique que Flora n’avait pas l’impression qu’elles pourraient être rivales. De tout manière, Flora ne voulait pas être une concurrente, mais c’était malgré elle. La « Miss Parfaite » devait être équivalent à « Miss Flora Ryana » pour cette dernière qui recherchait toujours la perfection.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A la recherche du savoir! [Lavande & Hermione]   Mer 5 Nov 2008 - 15:49

Jambes croisées, regard tourné vers la boîte de chocolats, Lavande semblait plongée dans de profondes refléxions. En réalité, elle ne pensait rien de particulier ; elle appréciait le goût du chocolat, regrettait que le froid soit si vif, songeait vaguement à Parvati et ses devoirs. Son esprit vagabondait, profitant de ce moment de détente et de silence. Car à vrai dire, ils étaient rares : Lavande était constamment entrain de papoter, commenter, songer à ce qu'elle allait faire dans l'immédiat. En bref, elle était à fond dans le présent et n'avait pas beaucoup d'occasions de faire le point. Et à se trouver en face du lac tranquille, sous un arbre, avec le vent qui agitait ses cheveux et le silence à peine brisé, cela la rendait mélancolique. Le soleil perçait timidement les nuages puis disparaissait à nouveau, donnant à l'eau profonde des teintes qui viraient du noir d'encre au vert bouteille selon la lumière.

Lavande cligna des yeux. Le couple interdit était sorti et flânait au bord de l'eau. * Ils ont l'air parfaitement niais * songea t-elle avec dédain. Elle croqua un nouveau chocolat et un parfum de fraise des bois se répandit dans sa bouche. Elle nota un léger mouvement de tête de la fille à ses côtés. Le parfum devait être assez puissant pour la sortir de sa lecture. La jeune Gryffondor songea qu'il serait vraiment plus poli de lui en proposer, mais elle ne parvenait pas à s'y décider. Elle se sentait bien là, immobile ... le seul problème était le froid. Elle n'avait pas prit d'écharpe ni de manteau - évidemment, puisqu'elle pensait ne pas en avoir besoin. Franchement, sur ce coup là, Parvati avait exagéré. Un dimanche matin. Non mais je vous demande un peu. À cette heure là, elle devrait être chaudement installée sous sa couette, avec le nouveau magazine « Magikado mag », et éventuellement la même boîte de chocolat. Elle pourrait tranquillement songer à toutes les choses auxquelles elle aimait songer d'habitude - à savoir, la gente masculine.

- Oups ! Quelle id…

Lavande tourna brusquement la tête, soudainement interrompue dans sa rêverie. Oh mon dieu, de tous les élèves de cette école, pas elle. Fidèle à elle même, plongée dans un bouquin ... ces cheveux ébouriffés ... - qu'elle déniche une brosse par pitié - enfin façilement reconnaissable, quoi. Lavande leva imperceptiblement les yeux aux ciel. Hermione sembla gênée, et rosit légèrement.

- …iote. Salut, Lavande.
- « Salut. » répondit la jeune fille sans aucune chaleur.

Les deux Gryffondor n'avaient en effet pas ce qu'on appelle une relation totalement amicale. Il y avait toujours eut une certaine empathie entre elles, parce que leurs caractères étaient radicalement différents. Par ailleurs, Lavande avait toujours éprouvée une certaine jalousie envers elle, car elle traînait avec les plus populaires, était aimée de tous les professeurs, sans rien avoir fait pour le mériter. Elle était du genre « miss-je-sais-tout » insupportable, toujours à travailler, à faire son interéssante. Mais le pire - car oui, il y avait pire que tout cela -, le pire, c'est que cette pimbêche lui avait dit de se la fermer, en début d'année. Et cela, Lavande ne lui pardonnerait jamais, même si elle se traînait à ses pieds. Depuis, elles s'étaient reconciliées, en apparence, mais elles savaient toutes deux qu'elle ne pourraient jamais être amies. Du côté de Lavande, ce sentiment était son doute plus fort, car en plus, la demoiselle avait des vues sur - enfin, je ne sais pas si je peux vous le dire aussi directement - sur un de ses amis proche, en clair. Et elle avait toujours soupçonnée Granger de vouloir se l'accaparer pour elle toute seule.
Toutes ces pensées traversèrent l'esprit de la Gryffondor, ce qui rendit son salut froid et boudeur. Sentant toute fois qu'elle ne pouvait en rester là, car elle n'était pas non plus du genre impolie, elle se creusa l'esprit pour trouver quelque chose à dire.

- « Ça va? » finit elle par demander, l'air plutôt indifférente.

Elle baissa les yeux vers sa boîte de chocolat. Milles gargouilles. Maintenant, elle se sentait un peu obligée d'en proposer aux deux jeunes filles ... avec tout ça, elle n'aurait plus de cacao pour la Divination. Tiens, la divination ! Une autre raison pour laquelle la blondinette trouvait Hermione exaspérante : celle ci méprisait et exécrait l'art de lire l'avenir. Cette fille était tellement terre à terre ! Selon Lavande, elle n'appréciait pas cette matière tout simplement parce qu'elle n'y était pas douée, et qu'elle ne pouvait le supporter. Tout le contraire de miss Brown d'ailleurs, qui avait un troisième oeil très ouvert, selon le professeur Trelawney. La jeune fille pouffa intérieurement en songeant à la réaction d'Hermione si elle lui disait que ce chocolat lui servirait à lire l'avenir. Il n'en résulterait qu'une nouvelle dispute, elles n'en avaient vraiment pas besoin.

Lavande fit un effort pour sourire. Il fallait qu'elle pense à ses relations. Même si elle ne la supportait pas, elle ne pouvait absolument pas se permettre de s'en faire une ennemie declarée. Et puis, c'était la meilleure amie de Ron. Et d'Harry Potter. ( cette chanceuse. Elle ne les méritait absolument pas. ) Présentant la boîte de chocolat, elle reprit, sur un ton un peu forçé :

- « Si t'en veux, sers toi. »

Elle se rappela alors de la présence de l'autre fille - ce n'était pas exactement de sa faute si elle l'avait oubliée, elle n'avait pas placé un mot. Elle aussi lisait d'ailleurs, comme Granger. Génial, elle était entourée des premières de la classe ... Lavande soupira. Par rapport à Hermione, elle était nulle en cours. Cette fille l'énervait au plus haut point. Heureusement qu'elle ne le montrait pas entièrement, sinon elle serait passée pour une pimbêche auprès de Ron. Et d'Harry. Enfin bref, elle se souvint de la jeune fille à ses côtés et fit un signe de tête signifiant qu'elle pouvait se servir également. C'est bien ce qu'elle pensait, elle n'aurait plus de chocolat pour la Divination. La poisse.
Revenir en haut Aller en bas
Hermione Granger
A.A.* (Administrateur Adoré)
avatar

Nombre de messages : 2081
Année d'étude : 6ème année
Poste : Préfète de Gryffondor & Fondatrice de la S.A.L.E
Baguette : Bois de Hêtre; 32,6 cm; plume de Phénix
Date d'inscription : 05/09/2006

MessageSujet: Re: A la recherche du savoir! [Lavande & Hermione]   Dim 9 Nov 2008 - 17:24

[HJ ; Vraiment désolée pour mon retard :/ ]

Hermione baissa les yeux vers la boîte de chocolats posée sur les genoux de Lavande. Autant dire qu'elle n'était pas ravie d'être tombée sur elle... En fait, elle n'avait rien à lui dire. Ses joues étaient toujours légèrement roses, elle regardait vaguement autour d'elle, faisait semblant de remettre sa robe en place, mais en fait elle ne savait pas quoi dire. En général, ce n'était pas un problème pour Hermione, elle n'avait jamais été timide - sans pour autant être extravertie - mais les rapports qu'elle entretenait avec Lavande l'empêchait, forcément, d'être à l'aise. Elle réfléchissait à ce qu'elle pourrait lui dire, bien qu'en fait, elle n'avait qu'une seule envie : partir en courant. D'ailleurs, c'était ce qu'elle devrait faire ; dire "pardon, je suis pressée, à la prochaine." Elle avait déjà ouvert la bouche pour prononcer ces mots, mais Lavande la devança. La question passe partout. Hermione se demandait si elle aussi avait du réfléchir à ce qu'elle dirait, ou si c'était sorti tout seul. Enfin bref, elle arrêta de se tourmenter l'esprit avec des questions aussi stupides. Elle ne répondit pas tout de suite et prit conscience qu'elle devait paraître légèrement décalée. Une fois suffit ! Elle reprit ses esprit et afficha à nouveau cette fausse expression désinvolte.

« - Ca va ? »
« - Oui, ça va. »

Son ton était froid. Ce n'était pas comme cela qu'Hermione voulait parler, mais c'était sorti tout seul, elle n'y pouvait rien. Et puis, celui de Lavande n'était pas des plus chaleureux non plus. Mais en même temps, n'étaient-elles pas censées bien s'entendre ? D'accord, Hermione n'avait pas toujours été aimable avec elle, mais depuis le temps, elles s'étaient réconciliées, non ? Même si toutes deux savaient pertinemment qu'il y aurait toujours cette froide distance entre elles deux. Ses traits se détendirent, présentant un visage un peu plus doux qu'il y a une minute ;

« - Et toi, tu vas bien ? »

Elle avait parlé d'une voix plus polie. Après tout, il n'y avait aucune raison de rouvrir les hostilités. Hermione retourna à nouveau son regard vers l'autre jeune fille, qui levait de temps à autres ses yeux de son livre afin d'observer les deux Gryffondor. Leurs regards se croisèrent, et Hermione lui redessina un nouveau sourire. Elle se retourna vers Lavande mais sentait toujours son regard sur elle. Elle lui semblait légèrement familière. En fouillant dans sa mémoire, elle se rappelait l'avoir croisée plusieurs fois à la bibliothèque. Elle aussi était une amoureuse des livres, et cela suffisait pour qu'Hermione ait une opinion plutôt positive d'elle. Elles n'avaient jamais fait connaissance, seulement échangé quelques mots. Hermione pensa lui dire quelque chose, d'ailleurs elle se devait de le faire, mais encore une fois, ce fut Lavande qui parla en premier.

« - Si t'en veux, sers-toi.
- Oh, non merci, je n'ai pas faim. »

Prise au dépourvu, elle lui fit tout de même un sourire forcé. L'intention était gentille, même si elle s'était peut-être sentie obligée. Hermione se tourna alors encore une fois vers la jeune fille de Poufsouffle. Elle ne pouvait l'ignorer, et puis cela détendrait peut-être un peu l'atmosphère de faire connaissance.

« - On ne s'est pas déjà vues à la bibliothèque, par hasard ? »

Elle connaissait déjà la réponse, mais c'était un moyen d'engager la conversation. Elle se tortillait les mains dans son écharpe à cause du froid, histoire de les réchauffer - elle avait oublié ses gants dans son dortoir. Ou bien était-ce simplement un geste nerveux. C'était bien son genre ; malgré son apparence de "fille sûre d'elle", Hermione était une grande stressée. Les pires moments étaient durant les périodes d'examens. Elle avait tellement peur d'échouer ! Mais à chaque fois, elle s'en tirait avec un Optimal, la meilleure note qu'un professeur puisse attribuer. Alors Harry et Ron la taquinaient à ce sujet. "Quoi Hermione, tu n'as pas obtenu un Optimal dans toutes les branches ?" ou encore "Tu penses avoir seulement un Effort Exceptionnel ?"

C'est vrai, Hermione était une élève brillante, qui accordait beaucoup d'importance à ses études. Les professeurs l'appréciaient beaucoup, elle et ses bonnes notes. Enfin du moins si on excluait Rogue. Lui la considérait comme une jeune fille prétencieuse. D'ailleurs, elle le savait, beaucoup de gens la voyaient comme cela. Elle n'avait pas beaucoup de contacts avec les autres élèves de Poudlard. Alors tous s'arrêtaient à l'aspect "Miss-je-sais-tout". Pour revenir à Lavande, elle aussi la voyait certainement comme ça, bien qu'elle ait déjà eu plusieurs contacts avec elle. Ses idées s'arrêtaient là. D'ailleurs Hermione avait l'impression qu'elle ne réfléchissait jamais, qu'elle prenait les informations qu'on lui donnait sans même réfléchir. C'est bien cela qui l'exaspérait. Alors Hermione était ironique avec elle, alors Lavande se comportait pareillement avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flora Ryana
M.A. * (Modérateur Adoré)
avatar

Nombre de messages : 1153
Age : 26
Année d'étude : 5éme.
Poste : Elève
Baguette : Bois de rose; 27,5 cm; griffe de sphynx
Date d'inscription : 11/12/2006

MessageSujet: Re: A la recherche du savoir! [Lavande & Hermione]   Dim 16 Nov 2008 - 19:57

[voilà ma réponse, désolée pour le retard!!]



    En sentant l’odeur du chocolat, Flora avait relevé la tête, pendant au moins une ou deux secondes, avant de la rebaisser. A présent, la jeune fille n’arrivait plus à se concentrer. Aussi elle posa ses coudes sur ses genoux et posa sa tête sur ses mains. Ses doigts passant dans sa douce et lumineuse chevelure d’or. Elle essaya de relire le début de la page en essayant de faire abstraction des deux voix qui parlaient à côté d’elle. Mais elle n’y arrivait pas et se rendit compte qu’elle avait relu trois fois la même phrase sans s’en rendre compte.
    Flora ferma les yeux, souffla un instant puis regarda à nouveau les pages du livre. Elle soupira puis ferma le bouquin d’un coup. D’après elle, s’en était assez, elle avait assez étudié pour aujourd’hui. Alors la demoiselle mit le livre dans son sac, se redressa et « s’étira » en arrière pour remettre sa colonne vertébrale en place (parce que sinon elle risque de devenir courbée), elle fit donc craquer son dos. Ce n’était pas très agréable, mais ça la détendait.
    Vraisemblablement, les deux Griffondores s’entendaient moyennement bien, malgré les questions et réponses courtoises qu’elles se dialoguaient, le ton restait froid et distant. Flora avait l’impression qu’elles se parlaient, mais que c’était incontestablement parce qu’elles y étaient obligées. Pourtant, la jeune Poufsoufflienne ne voyait pas qui pouvait bien les forcer à s’adresser la parole si elles n’en avaient pas envie. La Griffondor assise sur le banc avec sa boite de chocolat sur les genoux en avait proposer, sur un ton toujours forcé, à la deuxième Griffondor qui se tenait toujours debout avec son livre dans les mains. Cette dernière refusa poliment en rajoutant qu’elle n’avait pas faim. On n’avait pas vraiment besoin d’avoir faim pour manger du chocolat d’après Flora, on avait juste besoin de gourmandise ! Et Flora était vraiment très gourmande ! (Sans pour autant être gloutonne, elle savait quand elle devait s’arrêter.) Mais quand la jeune blonde se rendit compte que sa voisine rouge et or assise sur le banc lui avait proposé du chocolat à elle aussi, vu qu’elle l’a regardait, elle refusa poliment.
    « Non merci, c’est gentil ^-^ »
    Elle sourit à la Griffondorienne en se demandant pourquoi elle avait rajouté le « c’est gentil ». Après tout, elle-même devait s’en douter que c’était gentil d’en proposer à sa voisine à qui elle n’avait pas adressé la parole, même si elle avait l’air un peu obligée, mais elle n’avait sûrement pas eu besoin de Flora pour lui dire que c’était aimable ! Enfin, après avoir fait un joli sourire comme Flora en faisait souvent, la seconde Griffondorienne lui adressa la parole en lui demandant si, par hasard, elles ne c’étaient pas déjà croisé à la bibliothèque, c’était sûrement le cas, après tout, quand elle n’était pas avec Sarah ou ses autres amis de Poufsouffle ou des autres maisons, Flora se trouvait, soit au parc, soit dans la salle sur demande, soit à la bibliothèque (ou à explorer le château en dernière solution !) Enfin bref, Flora hocha légèrement la tête en souriant.
    « C’est possible, j’y vais souvent quand je n’ai rien d’autre à faire. »
    Flora sourit puis elle entendit Lavande soupirer, elle l’a regarda un instant, se demandant ce qu’elle avait puis se dit qu’elle pouvait peut être se présenter, comme ça, c’était l’occasion de faire deux nouvelles rencontres avec des personnes d’une maison différente de la sienne. C’était cela entre autre que l’on appréciait chez Flora, c’est qu’elle ne prenait pas garde des préjugés, ou des maisons, elles n’écoute pas les personnes qui disent « faut pas que t’aille voir cette personne la » etcetera… Elle va à la rencontre des personnes, et au diable de savoir à quelle maison ils appartiennent ! Elle n’en a absolument rien à faire. Et elle allait souvent vers les personnes qu’elle voyait souvent seul(e)s aussi, comme cela, ça leurs faisait un peu de compagnie, à eux et à elle.
    Même si Flora à un peu du mal à accorder sa confiance, enfin, ça dépends à qui, elle aime bien se faire de nouvelles rencontre, créer de nouveaux liens d’amitié avec de nouvelles personnes, mais si quelqu’un l’importune, qu’il lui fait du mal, à elle ou à ses amis, cette personne là ferait mieux de ne pas croiser son chemin, car malgré son charmant visage angélique, Flora peut jouer la peste et devenir très méchante.
    « Au faite, je m’appelle Flora Ryana, je suis en quatrième année à Poufsouffle. »
    Flora, ou l’art de se présenter succinctement mais de dire tout ce dont on a besoin de savoir au début. La jeune fille sourit une fois de plus en croisant les doigts pour ne pas se faire envoyer balader par les deux gryffondor, enfin, surtout par celle qui avait la boîte de chocolat, la seconde n’avait pas l’air d’être du genre à envoyer balader quelqu’un. Elle espérait aussi que les deux gryffondoriennes se présenteraient à leur tour et qu’elles pourraient apprendre à se connaître, et pourquoi pas devenir amis. La jeune Poufsoufflienne est assez étrange quand on y réfléchit, car malgré le fait qu’elle soit une fille plutôt solitaire, elle adore se faire de nouveaux amis, et cherche, d’ailleurs, à s’en faire ! Mais malheureusement, personne n’est parfait alors parfois, ça marche, les deux personnes s’entendent très bien, deviennent ami(e)s ou même meilleur(e)s ami(e)s au mieux, ou sinon restent de simple connaissance, ou sinon, si cela ne marche pas, et Flora essaie de faire en sorte que ce soit le moins souvent possible, ils deviennent ennemis, et du coup, Flora fait avec, elle ne s’occupe pas de la personne en question, fait comme si elle n’existait pas… Sauf si cette personne lui cherche des misères et dans ce cas, la Poufsoufflienne ne se laisse pas faire car elle ne peut pas faire comme si de rien était.
    En attendant les réponses des deux étudiantes à côté d’elles, Flora repensa aux amis qu’elles c’était fait les années précédentes, bien sûre, la meilleure rencontre qu’elle avait faite était celle de sa camarade de Poufsouffle, Sarah Bell, quatre années de grande amitié, sans grandes dispute, quatre merveilleuses années de délire, elle ne l’avait pas encore eut le temps de la croiser pour l’instant, mais elle espérait que cette année encore, elles pourraient faire les quatre cent coups, propulser Poufsouffle en tête dans la quête des sabliers, et pourquoi pas commencer à rivaliser avec les jumeaux Weasley pour faire des farces et attrapes… Flora était d’une humeur malicieuse et farceuse cette année. Bien sûr, Sarah n’était pas la seule amie de Flora, cela va de soit, la jeune blonde s’entendait bien avec plusieurs personnes de sa classes et de celle de gryffondor et de serdaigle. Elle n’avait pas encore fait connaissance avec des serpentard, mais elle avait hâte d’en rencontrer et de voir si les préjugés sont vraiment basés sur des faits réel ou si ce ne sont que des idées reçut et non fondées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la recherche du savoir! [Lavande & Hermione]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A la recherche du savoir! [Lavande & Hermione]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HOGWARTS :: Hors-Jeu :: » Archives. -