AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

 

 Serpentard Solitaire [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Theodore Nott

avatar

Nombre de messages : 400
Année d'étude : 6ème année
Baguette : Bois de Pommier, 25,5 cm, Plume d'Hippogriffe
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Serpentard Solitaire [Libre]   Sam 22 Nov 2008 - 22:43

Le week-end… S’il y avait bien un moment dans la semaine que Theodore n’appréciait pas, c’était le week-end. Cela pouvait sembler très étrange de la part d’un élève d’une quelconque école, mais pourtant c’était bel et bien le cas. En effet, il était plutôt rare d’avoir envie de sortir dans le parc en cette période de l’année, le froid mordant se faisant rapidement sentir dès que l’on quittait le confort et la chaleur de la salle commune de l’une des quatre maisons. Aussi, tout le monde s’entassait dans ces lieux de vie communs, tentant tant bien que mal de partager des conversations malgré le brouhaha ambiant. Hors, en ces temps troublés bercés entre mensonge et vérité, la salle commune des Serpentards résonnaient de mots interdits, tel que Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom ou encore Mangemorts… Les conversations tournaient bien souvent autour de ces thèmes, ravivées de manière régulière par certains élèves issus de famille au sang-pur. Mais ce n’était pas le cas de Theodore, et cela malgré le fait qu’il partageait un lointain lignage et une pureté indiscutable avec de très rares autres membres de sa maison. Pourquoi ? La réponse était simple… Parce qu’il était directement touché par ces conversations… Et il n’était pas bon de révéler que son père servait le Seigneur des Ténèbres, même dans la salle commune des Serpentards. Du moins, pas à l’heure actuelle.

C’est pour cette raison, entre autres, que Theodore Nott quittait son dortoir le plus tôt possible le week-end venu et qu’il essayait de s’isoler dans n’importe quel lieu isolé du château. Entre autres, parce que Theodore n’était pas non plus un adepte des regroupements amicaux, s’étant toujours senti bien mieux quand il était laissé à son sort. On ne changeait pas d’un coup de baguette l’éducation d’une décennie. Se faufilant hors de la salle commune, Theodore passa par les couloirs des sous-sols pour remonter vers la Grande Salle afin d’y prendre un rapide petit-déjeuner. Puis, avant que ne survienne la ruée habituelle du matin, il quitta l’enceinte du château pour se rendre dans la cour pavée.

Passant la porte, il sentit le froid sur ses joues et resserra machinalement son écharpe vert et argent ainsi que sa cape fourrée. Le soleil dardait timidement ses rayons, mais on parvenait quand même à sentir leur faible chaleur, malgré le rosissement de ses joues qui semblaient penser le contraire. Il inspira profondément et ferma les yeux, savourant avec délice le silence qui s’offrait à lui. Parcourant les lieux du regard, il repéra un petit banc de pierre camouflé par les arbres aux couleurs automnales qui perdaient lentement leurs feuilles au rythme du vent capricieux. D’un pas leste et détendu, il se rendit auprès de cette oasis de calme et s’y installa, comptant profiter au mieux de ces instants de solitude tant recherché. Mais il était certain que cela ne durerait pas. Il était très difficile de rester tranquille ne serait-ce qu’une demi-journée quand on était élève à Poudlard…


[HP : Topic libre, mais je tiens à vous prévenir que je ne suis pas disponible en dehors des week-ends, pour le moment. Vous voilà donc prévenu(e) ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yniswitrin.oldiblog.com/
Drago Malefoy
A.A.* (Administrateur Adoré)
avatar

Nombre de messages : 835
Age : 26
Année d'étude : 6ème Année
Poste : Capitaine - Attrapeur & Prefet de Serpentard
Baguette : 30 cm - Aubepine - Crin de Licorne
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Serpentard Solitaire [Libre]   Dim 23 Nov 2008 - 0:57

Enfin le week-end tant attendu ! Toute la semaine pour Drago n'avait été que travail, travail, travail et mauvaise nouvelle, le tout saupoudré d'une humeur noire et d'un moral au plus bas ! Ah, c'est sur que Drago était issu d'une famille riche, c'est sur que c'était un enfant gâté, presque pourri parce ce trop plein matériel qu'il avait toujours eu, c'est sur que des qu'il désirait quelque chose, il lui suffisait de claquer des doigts pour l'avoir, oui, c'est sur, et le Serpentard le savait. Mais, ce qu'il savait aussi, c'est que personne ne sait ce que cache cette aisance et ce coeur de gosse de riche, car personne n'a encore trouvé le courage de prendre la peine de gratter un peu la carapace lourde et dure que le fils Malefoy a, depuis sa plus tendre enfance, appris a construire et à épaissir autour de lui. Non personne n'a chercher a comprendre le pourquoi de son comportement, et au fond, personne ne le comprend, ni ne le comprendra un jour, car Drago est seul, et il le sera toujours, tel est son destin.

Aujourd'hui donc, il voulait oublier tout ça, oublier les soucis et la fatigue, s'évader loin de cette enfer de château froid et sombre, partir, se détendre après l'agitation de la semaine. Mais s'était sans compter les tumultes de la Salle commune de Serpentard, tous parlaient de ce qu'il ne savait pas, le Mage noir, les Mangemorts, tous semblaient vraiment connaitre leurs secrets, mais en fait, quand Drago les écoutaient, il se rendait bien compte qu'ils ne savaient rien, et que ce qu'ils racontaient n'était que bêtises et mensonges pour se faire apprécier des autres. Si seulement ils savaient, s'ils comprenaient ce que c'est que d'être un mangemort ou de vivre avec l'un deux, s'ils savaient ou voyaient ce que le seigneur des ténèbres est capable de faire, jamais ils n'en parleraient avec autant de ferveur, non jamais ! D'Ailleurs, cela agacé grandement Drago de les entendre raconter leurs bobards, il avait besoin de calme et de sérénité, pas de cohue. Il décida donc de sortir, et pourquoi pas s'offrir une petite escapade dans le parc ? Chose dite, chose faites, Drago se retrouva dans les grands Escaliers et emprunta la grande porte qui donnait sur le parc, dont les nuances de rouge, de orange et de brun firent percer un sourire sur les lèvres du blond. La fraicheur de l'automne lui piquait un peu le visage, et le vent pénétrait ses vêtements, Drago s'enroula dans sa cape d'un noir profond, et s'élança vers l'étendu de nature. Il s'y promena et savoura la solitude comme un cadeau du ciel, elle lui allait si bien, il aimait tant se retrouver seul avec lui même pour se remettre en ordre les idées, apprivoiser ses peurs, et à l'échapper, exprimer ses sentiments. Il se souvint une fois, quand Granger l'avait frappé d'une bonne droite, lors de sa troisième année, il était venue ici, dans ce parc, seul, et avait pleuré des heures durant, loin du regards des autres, sa fierté bafouée, son orgueil brisé et sa haine contre cette peste qui avait osée porter ses sales pattes sur son beau visage.

Après une heure de marche, il se dirigea vers le château, mais décida par avance de na pas rentrer. Il partit donc en direction de la cours Pavée, ou l'attendrait surement un banc pour s'assoir et ou il pourrait continuer en paix sa méditation personnelle. Arrivé sur place, il ne vit pas un chien, et en fut ravis. Il se dirigea vers un petit bosquet d'arbustes qui avaient revêtit leurs couleurs automnales, et qu'elle ne fut pas sa surprise quand il vit un élève de sa maison, assis là, sur un banc, seul. Il reconnu vite Theodore Nott, un élève de cinquième année, comme lui, et lui adressa un sourire futile, sans même savoir s'il l'avait vu. Il s'approcha ensuite, se planta devant lui, le fixant avant d'engager la conversation.


Et bien Theo .. Que fais tu seul ici ?

[HRP / Pas de soucis pour la frequence de reponse hebdomadaire =P]

_________________


Drago Lucius Cygnus Malefoy
~Frozen & Dark Prince~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theodore Nott

avatar

Nombre de messages : 400
Année d'étude : 6ème année
Baguette : Bois de Pommier, 25,5 cm, Plume d'Hippogriffe
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: Serpentard Solitaire [Libre]   Dim 23 Nov 2008 - 2:33

Theodore ne put s’empêcher de laisser transparaître un sourire sur ses lèvres lorsqu’il entendit le bruit de pas sur les pavés de la cour. Comme quoi, l’hypothèse se confirmait : à Poudlard, on trouvait toujours quelqu’un pour vous dénicher, même dans les endroits les moins fréquentés et aux heures les plus matinales… Sans oublier qu’il faisait froid. Néanmoins, le Serpentard ne bougea pas, espérant que le visiteur importun passe son chemin et retourne au château. Malheureusement, il semblait qu’ici rien n’aille jamais dans le sens qu’il préférait et c’est sans véritable surprise qu’il entendit les pas se rapprocher. Il était toutefois encore incapable de discerner qui était l’élève à qui appartenaient ces bruits de pas, étant donné que les arbres le cachaient à sa vue, mais il n’avait aucun doute quant au fait que ce dernier ferait demi-tour lorsqu’il verrait les couleurs vert et argent… Les Serpentards avaient en effet ce pouvoir de ne pas attirer la sympathie des gens, et cela même s’ils n’avaient jamais rien eu à se reprocher.

Aussi, Theodore fut particulièrement surpris de voir apparaître un visage connu, celui d’un élève de son année et de sa maison… Drago Malefoy,
le Petit Prince des Serpentards. Il s’agissait de l’un des rares élèves de Poudlard que Theodore pouvait apprécier à sa juste valeur, et cela pour de multiples raisons. La pureté de leur sang et l’ancienneté de leurs familles étaient bien entendu les premières de ces valeurs. Venaient ensuite leur appartenance à la Noble Maison de Salazar Serpentard et leurs richesses matérielles, même si sur ce point, Drago dépassait de loin Theodore. Enfin, dernier trait commun qui devait les caractériser mieux que tous les autres réunis, le soutien de leurs pères au Mage Noir. Oh, il y avait bien entendu d’autres élèves de l’école dans cette situation, ne serait-ce que Vincent Crabbe et Gregory Goyle, par exemple. Mais ils étaient loin d’être assez malins pour que Theodore leur accorde ne serait-ce qu’une once d’intérêt. De fait, cela faisait de Drago l’un des seuls à entrer dans cette catégorie.

Drago.

Le Serpentard regarda un instant son vis-à-vis avant de porter les yeux sur le décor qui les entourait, l’embrassant d’un seul regard. Une fois encore, maintenant que le bruit des pas s’était interrompu, seul le silence les encerclait, les unissant dans le souffle du vent.

Je profite du calme et du silence de la cour. Je trouve que ces derniers temps, la salle commune est quelque peu trop... bruyante...

Il laissa la fin de sa phrase en suspend, persuadé que l’autre Serpentard comprendrait le sous-entendu. Il ne savait pas pourquoi, mais quelque chose lui laissait à penser que c’était une raison similaire qui avait fait venir Drago depuis le parc. Il était rare de le voir sans la compagnie de ses « gros bras », aussi il devait y avoir une raison particulière à leur rencontre de cette matinée. Mais pour l’heure, elle ne le concernait pas, excepté si Drago venait à lui parler.

Si le cœur t’en dit, tu n’as qu’à te joindre à moi.

Theodore fit l’un de ses rares sourires à Drago tout en lui désignant la place à côté de lui. Pour sa part, il appréciait la différence entre l’atmosphère qui régnait entre eux et celle qui les environnait habituellement dans l’école. Aux yeux de tous les autres élèves, un Serpentard ne pouvait être qu’un être abject et répugnant, et cela d’autant plus depuis les événements de ces dernières années. Il savait que Drago jouait là-dessus, même s’il en ignorait la raison.

Et toi, qu’est-ce que tu faisais à te promener si tôt dans le parc ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yniswitrin.oldiblog.com/
Drago Malefoy
A.A.* (Administrateur Adoré)
avatar

Nombre de messages : 835
Age : 26
Année d'étude : 6ème Année
Poste : Capitaine - Attrapeur & Prefet de Serpentard
Baguette : 30 cm - Aubepine - Crin de Licorne
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Serpentard Solitaire [Libre]   Dim 23 Nov 2008 - 14:12

Et bien Theo .. Que fais tu seul ici ?

Drago le fixait toujours, attendant une réponse, sous le vent et la fraicheur matinale de l'automne. Devant lui, Theodore semblait perdu dans de lointaines et profondes pensées, il paraissait loin, très loin de cette réalité que Drago savait trop cruelle. Le Serpentard, avait toujours eu beaucoup de sympathie pour son vis à vis, la pureté de leur sang, l'ancienneté et la richesse de leur famille étaient certes parmi les facteurs de cette sympathie, mais pas seulement. Theodore Nott n'était pas comme tout les dégénérés du genre Pansy Parkinson, qui croient que parce que leur famille était "amie" avec la sienne ils pouvaient se permettes de se considérer comme ses amis. Non, Theodore n'avait jamais prétendu être ami avec Drago, il se contentait juste de lui parler quand le blond venait vers lui, et cela, le fils Malefoy appréciait beaucoup. D'ailleurs, quand Drago y pensait, il se disait souvent que s'il y avait bien une personne qui pouvait se vanter de le connaitre mieux que les autres, c'était Theo, car les deux Serpentards se comprenaient, ils se comprenaient car ils vivaient tout deux des situations similaires, à savoirs, leur père servaient le Seigneur des Ténèbres et ils étaient tout deux coincé entre ce que leur histoire reflétait d'eux et ce qu'il était réellement à l'intérieur d'eux même.
Drago appréciait donc beaucoup la compagnie de Theodore, et cela était très rare pour Drago d'oser apprécier quelqu'un, c'était peut être pour ça qu'il ne voulait pas considérer Theo comme un ami, car il avait peur, peur que cette proximité avec quelqu'un ne fasse céder la carapace depuis trop longtemps érigée :


Drago.

Drago sourit, le brun lavait enfin reconnu, et le regardait maintenant, puis, il silence se fit. Theodore scrutait les alentour, comme le font les personnes qui tombent amoureux d'un lieu, son regard balayant tout sur son passage, observant la moindre parcelle de ce cadre on ne peut plus magnifique et vivifiant :

Je profite du calme et du silence de la cour. Je trouve que ces derniers temps, la salle commune est quelque peu trop... bruyante...


Ainsi donc, les deux Serpentard était dehors pour la même raison, les tumultes et les tourments incessant de la salle commune. Au fond, quand il avait posé la question, Drago avait déjà prévue cette réponse. Theo était assez absent depuis le début de l'année, il était comme une ombre, qui erre et se cache des autre. Il était ailleurs, depuis certains événements, et le fils Malefoy savait que la raison de cet effacement était en grande partie l'ascension du Mage noir. Comme Drago, Theodore avait du être très affecté par la soumission de son père auprès du Seigneur des Ténèbres, et entendre les Jérémiades de tout ces "Faux Serpentards" révélaient en eux les blessures profondes que ces événements marquants avaient provoqué en eux :

Si le cœur t’en dit, tu n’as qu’à te joindre à moi.

Le blond lui sourit, pas un sourire futile cette fois, ni hautain ou dédaigneux comme ceux qu'il avait l'habitude de lancer au trio des Gryffondors, non, ce sourire était sincère et emplit de gentillesse. C'était extrêmement rare que Drago sourisse comme ça, mais il aimait la compagnie de celui qui était son égal. Il s'assit donc, prenant place sur le banc froid à cote de son "ami". Après la solitude du parc, le silence de la nature, il était content de trouver de la compagnie, et de discuter avec quelqu'un qui le comprenait et le voyait tel qu'il était, et pas comme il désirait qu'on le voit. Car Theo avait un don pour le comprendre et dévoiler son vrai visage, rarement Drago avait réussit a lui cacher ses sentiments et a obscurcir son vrai visage devant lui, et celui apaisait le fils Malefoy.

Et toi, qu’est-ce que tu faisais à te promener si tôt dans le parc ?

Drago tourna son visage vers lui, le fixant dans les yeux, le sourire toujours sur ses lèvres, puis il soupira, et comme l'avait fait Theo quelques minutes avant, il scrutant la nature environnante dans les moindres détails. Puis, après une légère inspiration, il se décida a répondre aussi sincèrement que possible :

Je pense que .. Comme toi j'avais besoin de fuir la salle commune et de me retrouver seul avec moi meme .. Histoire d'evacuer .. Tu comprends ?

_________________


Drago Lucius Cygnus Malefoy
~Frozen & Dark Prince~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theodore Nott

avatar

Nombre de messages : 400
Année d'étude : 6ème année
Baguette : Bois de Pommier, 25,5 cm, Plume d'Hippogriffe
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: Serpentard Solitaire [Libre]   Dim 23 Nov 2008 - 15:54

Il était amusant de constater à quel point il existait deux Drago Malefoy. D’une part, le Drago public, celui que l’on pouvait croiser dans les couloirs du château, dans les salles de classe ou encore dans la salle commune des Serpentards. D’autre part, le Drago plus secret qu’il était extrêmement rare de rencontrer, celui-là même qui venait de répondre à sa proposition en prenant place à ses côtés sur le banc de pierre, tirant un nouveau sourire des lèvres de Theodore. Ce dernier appréciait à sa juste valeur le sentiment d’égalité qui régnait toujours entre eux, au point qu’il avait l’impression que les mots n’étaient pas particulièrement utiles pour qu’ils parviennent à se comprendre.

Le Serpentard observait son interlocuteur, attendant une réponse à sa question, se doutant fort bien de la forme qu’elle prendrait. En effet, le calme que semblait dégager Drago ne lui avait pas échappé, pas plus d’ailleurs que ce sourire sincère qui illuminait son visage. Non pas le sourire habituel qu’on le voyait toujours arborer, mais un autre, bien plus libre et naturel. Theodore pouvait, sans trop se tromper, affirmer que son camarade appréciait presque autant que lui le calme de la cour. Un calme communicatif et libérateur qui avait le pouvoir d’apaiser leurs cœurs torturés. Le soupir de Drago lui arracha un nouveau sourire, tant il était capable de le comprendre et de savoir ce qu’il pouvait ressentir en cet instant. Ce que sembla confirmer la réponse du Serpentard.


Oui, je ne te comprends que trop bien. Il est vraiment agaçant d’entendre raconter toutes ces inepties, qu’elles viennent de notre propre maison où des autres…

En effet, le château était empli de rumeurs en tous genres qui minaient vraiment son moral. L’une des raisons pour laquelle il louait la venue du professeur Ombrage et la politique de cette dernière. Même s’il savait qu’elle était dans le faux, il ne pouvait qu’apprécier sa capacité à effacer toutes les rumeurs concernant le retour du Seigneur des Ténèbres. Et sur ce sujet particulier, il mettait tous les élèves dans le même panier. Les Serpentards qui clamaient leur soutien haut et fort alors même qu’ils n’avaient aucune idée de ce que représentait un tel soutien… Beaucoup semblait impressionné par les Mangemorts, mais là encore, ils n’avaient aucune idée de ce que cela représentait pour leur entourage. La vie avec un Mangemort n’avait rien de facile et de joyeux… Bien au contraire. Une remarque qui valait aussi pour les Gryffondors et leurs fans qui se permettaient de juger les Serpentards à la simple couleur de leurs robes. Ce qui était assez amusant en soit étant donné qu’en agissant ainsi, ils se comportaient comme ceux qu’ils dénigraient justement à cause de cela…

D’ailleurs, je dois t’avouer que je t’admire pour ça. Je ne sais pas comment tu fais pour supporter toutes ces remarques à longueur de journée et en plus jouer là-dessus. Personnellement, je ne crois pas que je pourrais tenir…

Il n’avait pas dit cela sur le ton qu’utilisaient habituellement les Serpentards lorsqu’ils s’adressaient à l’héritier des Malefoy, mais sur un ton neutre qui révélait qu’il pensait réellement ce qu’il disait. Il s’était toujours amusé à observer Drago jouer son jeu de Serpentard, principalement auprès de certains Gryffondors. Pour eux, ils s’agissaient là du vrai Drago, mais Theodore se doutait qu’il ne s’agissait que d’une façade. On ne pouvait effectivement pas croire réellement toutes ces choses qu’il disait, surtout pas avec un père Mangemort. Et il trouvait ce jeu d’autant plus osé en de tels moments qu’il ne pouvait s’empêcher d’admirer le Serpentard à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yniswitrin.oldiblog.com/
Drago Malefoy
A.A.* (Administrateur Adoré)
avatar

Nombre de messages : 835
Age : 26
Année d'étude : 6ème Année
Poste : Capitaine - Attrapeur & Prefet de Serpentard
Baguette : 30 cm - Aubepine - Crin de Licorne
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Serpentard Solitaire [Libre]   Dim 23 Nov 2008 - 16:46

Oui, je ne te comprends que trop bien. Il est vraiment agaçant d’entendre raconter toutes ces inepties, qu’elles viennent de notre propre maison où des autres…

Drago pensait exactement la même chose, tout ces gens parlaient sans savoir. D'ailleurs cherchaient ils a savoir ? Il ne pensait pas, ce n'étaient que des racontars trouillards qui ne connaissaient même pas l'envergure de ce qu'ils osaient prétendre connaitre. Et puis il y avait Potter, ce sale Gryffondor qui ne cessait de crier sur les toit que le Seigneur des Ténèbres était de retour, qu'il fallait agir pour le bien de la communauté des sorciers ! Cela faisait beaucoup rire Drago, le voir se battre pour faire éclater une vérité que personne ne voulait entendre, le voir se faire réprimander et punir par ce crapaud d'Ombrage. Elle avait beau être ce qu'elle était, et être totalement à coté de la plaque, mais le fils Malefoy aimait la voir martyriser Potter et tous ses guignols qui le suivaient, il aimait sa façon de démentir tout les propos de Potty, et il aimait voir ce balafré fou de rage et de haine quand elle le sermonner.
Drago soupira, toutes ses histoires de batailles et de querelles commençaient a l'agacer, il en avait marre de se cacher, marre de porter sans cesse un masque et de ne montrer de lui qu'un personnage froid et insensible, hostile et méprisable. Il voulait tant qu'on s'intéresse à lui d'une autre manière que par mépris, il voulait tant avoir de véritables amis, comme Theo, il en avait tant besoin au fond .. Mais les Malefoy n'ont pas d'amis, non, ils ont juste des connaissances, et si possible des connaissances importantes, histoire d'être influent. Porter le nom des Malefoy a beau être un honneur et perçut par beaucoup comme un privilège, mais Drago savait éperdument que ce nom était plus une malédiction qu'une bénédiction. Car même si l'aisance était de mise, la contre partie était norme, lourde et pesante. Et Potter devrait se rendre compte que lui a peut être la meilleure place des deux ..


D’ailleurs, je dois t’avouer que je t’admire pour ça. Je ne sais pas comment tu fais pour supporter toutes ces remarques à longueur de journée et en plus jouer là-dessus. Personnellement, je ne crois pas que je pourrais tenir…


Drago sortit de ses pensées à ces mots. Theo venait de lui dire, d'une manière on ne peut plus sincère, qu'il l'admirait. Comment est ce possible de l'admirer, lui qui se cache a longueur de journée derrière un faux, lui qui refoule ses sentiments en les transformants en haine et en degout de tout, non cela ne doit pas, on ne doit pas admirer Drago Malefoy, on ne doit pas admirer ce que lui considérait comme .. La plus grande des lâchetés. Il fallait que Theodore comprenne cela, il fallait lui faire comprendre que non, il ne devait pas. Il portant alors son regard sur le brun, l'observa longtemps, le visage un peu plus dur que la minute precedante, et lui fit comprendre que non .. Il ne devait surtout pas :

Je ne mérite aucune admiration pour cela .. Ce n'est que de la lâcheté pure et simple .. Je me cache et je fuis ce que je suis .. Et Pourquoi ?

Il regarda Theodore un long instant, laissant sa question en suspend, espérant que celui ci y réponde peut être, puis, dans un long et profond soupir de lassitude, il y répondit, calmement et honnêtement :

Parce que je suis un Malefoy ..

Drago détourna le visage, et fixa un point invisible face à lui, posant ses avant bras sur ses cuisses, et penchant le buste vers l'avant, il finit par baisser la tête pour profiter de ce long silence, qui à nouveau, s'était installer, mais que Drago le savait plus qu' éphémère ..

_________________


Drago Lucius Cygnus Malefoy
~Frozen & Dark Prince~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theodore Nott

avatar

Nombre de messages : 400
Année d'étude : 6ème année
Baguette : Bois de Pommier, 25,5 cm, Plume d'Hippogriffe
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: Serpentard Solitaire [Libre]   Dim 23 Nov 2008 - 17:55

Si Theodore admirait Drago, ce n’était pas pour le fait qu’il soit capable de se montrer méchant, mais plutôt parce qu’il arrivait à toujours garder le contrôle, du moins en public, et cela même s’il cachait sa véritable nature. Il savait aussi que lui n’en serait pas capable et qu’il risquait de faire ou dire des choses qui lui causeraient des problèmes s’il venait à trop côtoyer les autres élèves. C’était là l’une des raisons qui lui faisait préférer la solitude à la compagnie. Aussi, il fut vraiment très surpris de la réponse que lui fit Drago. Lâcheté ? Peut-être, on pouvait certainement voir de la lâcheté dans son comportement, mais ce n’était pas tout. Quant au fait qu’il se cachait, Theodore ne pouvait pas lui en vouloir à ce sujet. Lui-même faisait de même. Certes, il ne revêtait peut-être pas un masque de haine, mais plutôt celui de la solitude. Il cachait aussi sa véritable nature et presque personne n’était en mesure de dire qu’il le connaissait. A part peut-être Drago.

Mais s’il avait été surpris par la première réponse, la suite le désarma encore plus. En quoi « Parce que je suis un Malefoy » pouvait fournir une réponse digne de ce nom ? L’attitude de Drago lui rappelait tant de chose qu’il comprenait ce qui pouvait lui passer par la tête. Mais même si la famille du Serpentard ne représentait pas un modèle de bonté et de sympathie, Theodore l’avait souvent enviée. Contrairement à Drago, lui n’avait plus que son père… Un Mangemort de la première heure qui devait avoir quitté Poudlard depuis de très nombreuses années quand Lucius Malefoy y entra. Un homme que Theodore respectait autant qu’il le craignait… Il était presque soulagé du retour du Mage Noir, car cela avait permis de les éloigner pour un temps. Il ne voyait donc pas ce qu’y repoussait autant Drago dans son nom.

Theodore se redressa, touché par le comportement de Drago autant que par son ton. Ce n’était pas sorcier de comprendre qu’il pensait ce qu’il disait, ce que le Serpentard trouvait dommage. Il posa sa main sur l’épaule de son camarade et parla d’une voix qu’il se voulait rendre aimable et chaleureuse.


Tu es un Malefoy… Et je suis un Nott. On ne réagit peut-être pas de la même façon, mais au final, toi et moi, on n’est pas différent l’un de l’autre.

Il avait dit ça un sourire sur les lèvres, espérant voir disparaître cette humeur noire qui s’était installée sur le visage de Drago. C’était très troublant de voir le Serpentard dans cet état, tant cela était rare.

Et puis, quand on y regarde de plus près, tu es peut-être un Malefoy, mais tu n’as pas honte d’avouer tes sentiments. Ca fait pas de toi quelqu’un de différent ?

Theodore retira son bras, mais garda son sourire, sincère et franc. Il voyait bien que Drago avait des choses sur le cœur, mais il ne savait pas jusqu’à quel point il était prêt à en parler. La seule chose dont il était sûr, c’est qu’ils étaient dans la même galère, partageant des vies similaires et que donc, ils étaient à même de se comprendre. Mais à quoi cela pouvait-il servir ? Peut-être simplement à parler. Ce n’était pas grand-chose, mais parfois ça pouvait aider à libérer.

Tu sais, être un Nott n’est pas non plus de tout repos. Nos vies ne sont pas faciles et je sais ce que tu peux ressentir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yniswitrin.oldiblog.com/
Drago Malefoy
A.A.* (Administrateur Adoré)
avatar

Nombre de messages : 835
Age : 26
Année d'étude : 6ème Année
Poste : Capitaine - Attrapeur & Prefet de Serpentard
Baguette : 30 cm - Aubepine - Crin de Licorne
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Serpentard Solitaire [Libre]   Dim 23 Nov 2008 - 19:00

Tu es un Malefoy… Et je suis un Nott. On ne réagit peut-être pas de la même façon, mais au final, toi et moi, on n’est pas différent l’un de l’autre.

Drago semblait ailleurs, les yeux dans le vide, perdu dans un espace lointain, peut être dans un monde meilleur. Mais en réalité, le fils Malefoy écoutait attentivement Theodore, il l'écoutait car il savait que ce qu'il allait dire était la pure vérité, il savait que ce qu'il avait dit au brun étaient sortit sous l'effet d'une colère soudaine et vive, froide et impulsive, qui aussitôt était retombée, comme tombe les feuilles des arbres, il s'etait rendu compte de son emportement excessif contre le seul etre dans ce chateau qui lui apportait le soutiens dans desiré et recherché. Alors il s'etait de suite calmé, preferant sombrere dans ses pensées et ecouter ce que Theodore avait à lui dire.

Et puis, quand on y regarde de plus près, tu es peut-être un Malefoy, mais tu n’as pas honte d’avouer tes sentiments. Ca fait pas de toi quelqu’un de différent ?


Différent ? Oui il l'était, Drago n'était pas comme tout le monde, et il le savait, tout le monde le savait, mais personne ne le savait de la bonne manière, tout le monde le voyait fourbe et cruel, alors qu'au plus profond de son coeur, il n'en était rien. Theo savait exactement comment apaiser le blond, il savait trouver les mots juste pour le calmer et lui faire comprendre qu'il n'était pas seul. Drago se dit qu'il était chanceux d'avoir quelqu'un comme lui à ses cotés, et que pour rien au monde il ne l'échangerait contre un autre. Des amis comme lui étaient rares, très rares, surtout chez les Serpentards en ces temps troublés, et Drago, au fond de lui, le remerciait grandement. Il aurait d'ailleurs aimé lui montrer sa reconnaissance, mais comment ? Drago y reflechissait, tout en ecoutant son ami, et il en vain a la conclusion que l'ecouter et relever la tete etait le meilleur moyen de le remercier.

Tu sais, être un Nott n’est pas non plus de tout repos. Nos vies ne sont pas faciles et je sais ce que tu peux ressentir.

Oui, il savait, et il le savait mieux que quiconque, car lui aussi souffrait d'un même mal. Certes, pour Theo, l'ascension du mage noir l'avait libéré de l'emprise de son père, et pour Drago, l'avait privé de sa famille et surtout de sa mère, mais quand on regarde dans le fond des choses, ils vivaient une situation semblable, et peu, oui très peu enviable. Drago se souvint de son enfance, qu'il avait passé dans la manoir des Malefoy, là, tout était parfait aux yeux du Serpentard. Sa famille était unie, son père présent bien que sévère, et sa mère, tendre et douce, comme elle l'avait toujours était avec lui d'ailleurs. Le fils Malefoy aurait tout donné pour revivre ses moments d'insouciance, revivre cette enfance, avec ses parents, sans craindre à chaque instants que le seigneur des ténèbres, dans une de ses crise de colère, ne vienne réduire à néant les Malefoy, sous prétexte qu'ils n'avaient pas fait ce qu'il leurs avait demandé. Drago soupira alors, et se redressa alors, reprenant toute sa majesté de noble. Il se tourna lentement vers Nott, le fixant, comme songeur, puis, lui adressa un nouveau sourire éclatant, histoire de faire oublier la colère vive qu'il venait d'avoir.


Tu as raison vieux .. Au fond on est dans le meme panier .. Et j'imagine que pour toi aussi la vie n'est pas de tout repos depuis peu ..

_________________


Drago Lucius Cygnus Malefoy
~Frozen & Dark Prince~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theodore Nott

avatar

Nombre de messages : 400
Année d'étude : 6ème année
Baguette : Bois de Pommier, 25,5 cm, Plume d'Hippogriffe
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: Serpentard Solitaire [Libre]   Sam 6 Déc 2008 - 3:14

Theodore fut ravi de voir un nouveau sourire illuminer le visage de son camarade. Cela signifiait qu’il avait quelque peu abandonné ses sombres pensées, ce qui était plutôt une bonne chose. Il n’était pas sain de ruminer ainsi des idées noires dès le matin, même s’il est vrai que l’on ne contrôle pas de tels sentiments. Le Serpentard répondit au sourire de son compagnon, légèrement amusé par sa dernière déclaration. En effet, d’aussi loin qu’il pouvait s’en souvenir, sa vie n’avait jamais été de tout repos. Son père, Allister Nott, n’avait jamais été un modèle paternel. Bien que moins radical que certains autres partisans du Seigneur des Ténèbres, il n’en demeurait pas moins l’un des premiers… Il faisait partie de ces sorciers de l’ancienne génération et avait donc des préceptes éducatifs pour le moins… démodés. Depuis tout petit, Theodore avait eu à les subir, sans que cela ne le rende pour le moins heureux. Mais il n’avait pas son mot à dire. Il se devait simplement d’être un enfant sage et obéissant. En comparaison, sa vie à Poudlard était une véritable vie de rêve, et cela même si elle se passait au milieu de Serpentards avides et retors. Une véritable promenade de santé.

A dire vrai, ma vie n’a jamais été de tout repos. Mon père n’a jamais jugé utile de m’envoyer la moindre sucrerie.

Il avait répondu en gardant le même sourire amical afin de montrer qu’il s’était habitué à cet état de fait. Mais pourquoi une telle réponse ? Simplement parce que de son côté, Drago recevait tous les jours un paquet de ses parents, et ce simple exemple démontrait bien leur attachement pour lui, cela même si la réputation de Lucius Malefoy ne mentionnait pas ses élans de bons sentiments. De son côté, Theodore n’avait jamais eu droit à de telles considérations, pas même un petit mot. D’après son père, tout ce dont il avait besoin, il avait à le gagner par lui-même, comme le requérait son nom et son sang. Il appartenait à la noblesse, mais cela ne voulait en aucun cas dire qu’il devait avoir la vie facile. Car tout noble qu’il était, il arriverait un jour où lui aussi deviendrait un serviteur… Celui du Lord Noir.

Mais c’est vrai que ces derniers temps, tout est différent. Encore que j’ai un peu de chance, les gens faisant rarement attention à moi. Je suis presque un Serpentard invisible. Mais je peux imaginer ce qu’il en est pour toi… Tous les regards sont toujours tournés vers Drago Malefoy. Je ne sais pas comment tu fais pour supporter la pression…

Theodore n’avait aucune intention de remuer le couteau dans la plaie, il souhaitait juste mettre au point la situation. Il y avait en effet des familles de sorciers qui se trouvaient toujours au cœur de l’actualité et les Malefoy étaient l’un d’entre elles, contrairement aux Nott. Allister était loin d’apprécier les débordements de notoriété, c’est pourquoi il prenait grand soin à ne pas faire parler de la famille… Une habitude que son héritier avait prise sans même s’en rendre compte, ce qui expliquait qu’il n’attirait que très rarement l’attention, et cela même parmi les membres de sa maison. Ca n’était pas pour lui déplaire, surtout ces temps-ci. Mais Drago, lui, n’avait pas cette chance.

Si tu cherches à devenir invisible, je peux toujours tenter de t’aider. Et si tu cherches une compagnie un peu plus plaisante que celle à laquelle tu as en général droit, je veux bien essayer de devenir un peu plus visible.

Il fallait effectivement dire que ce pauvre Drago n’avait les meilleures fréquentations du monde. Crabbe et Goyle étaient loin d’être des sommets d’intelligence et Theodore n’avait jamais compris pourquoi le Serpentard continuait de se les coltiner partout où il allait. Quant à Pansy Parkinson, il ne pouvait pas vraiment dire qu’il l’appréciait beaucoup. Il l’assimilait juste à une de ces groupies qu’attirait immanquablement le nom de Malefoy. Des « amis » qui ne risquaient pas de lui être d’un grand secours face à ces insupportables Gryffondors, Potter en premier. Et il ne faisait aucun doute que ce dernier irait chercher toutes les raisons de provoquer Drago. Comme s’il avait besoin de ça en plus du reste.

Après tout, comme tu l’as dit, on est dans le même panier. Et ceux qui sont tes ennemis risquent fort bien de devenir aussi les miens, maintenant que nos pères sont à nouveau liés par la Marque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yniswitrin.oldiblog.com/
Drago Malefoy
A.A.* (Administrateur Adoré)
avatar

Nombre de messages : 835
Age : 26
Année d'étude : 6ème Année
Poste : Capitaine - Attrapeur & Prefet de Serpentard
Baguette : 30 cm - Aubepine - Crin de Licorne
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Serpentard Solitaire [Libre]   Sam 6 Déc 2008 - 14:56

Si tu cherches à devenir invisible, je peux toujours tenter de t’aider. Et si tu cherches une compagnie un peu plus plaisante que celle à laquelle tu as en général droit, je veux bien essayer de devenir un peu plus visible.

Le sourire de Drago s'effaça lentement, laissant place à une expression de surprise mêlée à la réflexion de cette proposition .. Theo venait de lui proposer son amitié non ? Ou alors avait il rêvé ? Certes Theodore et lui avaient toujours été assez proche dans des moments pareils, mais jamais ils ne s'étaient proposés quelconque amitié, ils ne s'étaient jamais dit "amis", même si officieusement ils n'en pensaient pas moins l'un de l'autre. Alors, que Nott lui propose de manière si inhabituellement directe de l'aider et d'être son ami, réchauffa son coeur et l'emplit d'une joie soudaine. Jamais le fils Malefoy n'avait eut de véritables amis, certes il avait Crabbe et Goyle, mais ils étaient plus des marionnettes à son service que des confidents .. Ah, il avait aussi Pansy Parkinson, mais cette chipie pourrie gâtée lui était insupportable, il ne pouvait plus l'entendre et plus la voir sans s'énerver contre elle. Et puis cette manière de s'approprier Drago comme d'un objet agaçait le Serpentard, l'empêchant d'éprouver le moindre soupçon d'amitié pour elle. Non en fait, la seule personne méritant un lien d'amitié avec lui, c'était Theo, ils étaient pareils, ils se comprenaient, il se soutenaient, et jamais personnes n'avait eut cette place avant lui dans le coeur de Drago, il était au fond .. Comme un frère ..

Après tout, comme tu l’as dit, on est dans le même panier. Et ceux qui sont tes ennemis risquent fort bien de devenir aussi les miens, maintenant que nos pères sont à nouveau liés par la Marque.


Oui, ils avaient beaucoup de choses en commun, les même ennemis, les même problèmes, les même angoisses, les même conditions, la même noblesse de sang, la même maison, à savoir Serpentard, la même affection l'un pour l'autre, la même envie de s'évader de tout ça, de vivre, normalement .. La seule chose qui les différenciait était leurs familles, lui un Nott, Drago un Malefoy .. Mais quand le blond y pensait, il se disait qu'au fond toutes les familles de sang purs ont la meme ascendance, la preuve en était que lui et ces bouseux de Weasley étaient apparenté d'une manière certaine par leur branche commune issu des Black ..
Alors oui, ils étaient comme des frères, il en était sur. Il lui sourit à nouveau, heureux d'avoir enfin trouvé l'appuie qu'il avait tant recherché et qui avait été si proche de lui sans qu'il s'en rende véritablement compte. Enfin, l'amitié lui était offerte, enfin il l'obtenait, et il n'allait pas la lâcher de si tôt ..


Tu .. Tu me propose une sorte .. d'amitié en fait ? Je ne voudrais pas .. te "forcer" tu sais ? Si tu préfères rester invisible .. Ne cherches pas a devenir visible ..

Drago espérait, malgré ce qu'il venait de lui dire, qu'il réponde qu'il s'en foute, que des amis ça doit s'entraider, se soutenir, quitte a faire quelques fois des choses contre nos envies. Il voulait tellement qu'il lui dise de ne pas s'inquiéter, et que s'il lui proposait ça c'est qu'il acceptait tout ce qu'il y avait derrière, à savoir de devoir s'exposer un peu plus à la fourmilière qu'était Poudlard et aux rumeurs fausses et incessante. Mais le Serpentard ne voulait pas que Theo fasse contre ses envies, contre sa volonté de fuir tous ces bourdonnements d'élèves agaçants, il voulait pas qu'il se force, il ne le méritait pas après tout, il méritait la tranquillité, plus que les autres ..

Et puis .. Il faut que tu saches aussi .. Que te lier d'amitié avec la pire ordure de l'école .. Peut d'agacer a long terme .. Des moments .. Mon rôle prend .. comment dire ? Le dessus sur moi ..

_________________


Drago Lucius Cygnus Malefoy
~Frozen & Dark Prince~


Dernière édition par Drago Malefoy le Sam 6 Déc 2008 - 19:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theodore Nott

avatar

Nombre de messages : 400
Année d'étude : 6ème année
Baguette : Bois de Pommier, 25,5 cm, Plume d'Hippogriffe
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: Serpentard Solitaire [Libre]   Sam 6 Déc 2008 - 16:23

Theodore ne fut guère surpris par l’expression qu’afficha Drago à l’écoute de ses propos. En effet, bien qu’il n’ait pas utilisé de termes explicites, il venait tout de même de lui proposer d’établir entre eux un lien que l’on pouvait véritablement qualifier de lien d’amitié. Bien entendu, il avait toujours considéré Drago de cette manière, voyant en lui un égal pour qui il avait beaucoup de respect. Il avait toujours éprouvé une certaine affection à son égard, mais malgré tout, ils ne s’étaient jamais appelés par le terme « amis ». C’était là quelque chose que l’on ne voyait jamais à Serpentard. Les gens y étaient très souvent plus mus par des désirs égoïstes, et ce que l’on faisait, on le faisait toujours par intérêt. Une « amitié » n’avait de raison d’être que si elle avait quelque chose à apporter en retour, que ce soit par la valeur du sang ou celle de l’argent. Ce qui expliquait que les Serpentards n’étaient jamais amis avec des gens tels que les sang-de-bourbes ou les familles sans le sou, les Weasley en étant le meilleur exemple. De tels états d’esprit les laissaient renfermés sur eux-mêmes, mais c’est ainsi qu’ils étaient… Et même entre eux, il était rare de trouver de l’amitié… La preuve en était Pansy Parkinson… Theodore était certain que si Drago n’était pas Malefoy, elle ne se serait jamais autant intéressée à son cas. Pour sa part, de tels comportements ne faisaient pas son bonheur, ce qui expliquait un peu plus sa nature de solitaire.

Néanmoins, la situation présente était bien différente. En effet, Drago n’était pas n’importe quel Serpentard. Il était le seul qui lui ressemblait un temps soit peu. Le seul avec qui il savait qu’il n’avait pas à jouer de rôle. Et il savait que c’était la même chose pour lui, comme l’avait montré jusque là leur conversation. Quand ils étaient ensembles, son camarade était différent. Il appréciait par-dessus tout cette preuve de confiance, car elle établissait nettement le fait qu’aux yeux de Drago Malefoy, il n’était ni plus ni moins qu’un égal. Il ne lui était donc pas difficile d’avouer clairement qu’il souhaitait lui offrir ce qui n’avait aucun prix dans la Noble Maison de Salazar Serpentard : une amitié véritable et inconditionnelle. Toutefois, il ne savait pas ce qu’en dirait Drago et il attendait sa réponse avec une certaine impatience…

Il fut ravi de constater que Drago avait compris ce qu’il proposait et qu’il ne s’y montre pas réticent. Mais après tout, si comme il l’avait dit, ils étaient pareils, ce n’était pas là quelque chose de surprenant. Son camarade devait en effet attendre autant que lui une telle chance de trouver un soutien, quelqu’un qui sache vraiment ce qu’était leurs vies. Il fut aussi touché par la sollicitude du Serpentard à son égard et lui répondit par un chaleureux sourire. Néanmoins, il ne le coupa pas et le laissa aller au bout de sa pensée, jusqu’à exposer des craintes que Theodore ne jugeait pas justifiées.


Tu sais Drago, je n’ai pas pour habitude de parler à la légère. Si je te propose cela, ce n’est pas sur un coup de tête, mais c’est une réflexion mûrement réfléchie.

Le Serpentard avait effectivement tout loisir pour ressasser de telles questions lors de ses escapades en solitaire dans divers lieux isolés du château. Il avait réfléchi à de nombreuses questions qui lui tourmentaient l’esprit et avaient pris certaines décisions qui risquaient fort bien de changer sa vie telle qu’elle avait été jusque là.

Et il faut bien avouer qu’être invisible, c’est pas forcément toujours très motivant. Je crois qu’être en compagnie de quelqu’un qu’on apprécie, c’est quand même nettement mieux. La preuve.

Il lui fit un nouveau sourire afin de souligner sa constatation. Les moments qu’ils partageaient étaient de loin les souvenirs les plus chaleureux qu’il avait en mémoire. On avait beau dire qu’il vaut mieux être seul que mal accompagné, parfois la solitude pèse lourdement sur nos épaules. Alors si en plus on avait la chance d’être en bonne compagnie, pourquoi aurait-il fallu qu’il s’en prive ?

Quant à cette histoire d’ordure, j’espère que ce n’est pas réellement ce que tu penses de toi… C’est vrai que tu sais te montrer vraiment détestable quand tu le veux, mais ce n’est pas moi qui t’en blâmerais. A dire vrai, ce qui m’inquiète le plus dans ces situations, ce n’est pas ce que les autres peuvent penser de toi… C’est surtout les risques que tu prends.

Il avait en effet encore en tête un souvenir de l’année précédente. Il avait assisté à la scène de loin, mais il avait véritablement eu de la peine pour son camarade. Comme à son habitude, Drago avait provoqué Potter, qui une fois n’est pas coutume, ne s’était pas laissé faire. Et c’est à cet instant que ce vieux fou de Maugrey était apparu et avait traité le Serpentard d’une manière indigne pour un professeur de Poudlard. Il savait que cette expérience avait du être profondément humiliante pour Drago, mais comme il n’en avait jamais parlé, il n’avait jamais remis l’histoire sur le tapis. Et si aujourd’hui il avait vraiment envie d’être plus proche du jeune sorcier, c’était surtout pour de telles situations. Plutôt que de rire bêtement, Crabbe et Goyle auraient du l’en empêcher… Mais non, c’était espérer trop de leur part. Et une fois de plus, c’était Drago qui l’avait payé…

Et je ne t’ai jamais vu comme une ordure. J’ai toujours vu en toi quelqu’un qui me ressemblait, un peu comme si tu étais… un frère. Oui, c’est ça. Ce que je dis, je le pense, alors même si ton inquiétude me touche, elle n’est pas utile.

Son sourire illuminant toujours son visage, il posa sa main gauche sur l’épaule de Drago en un signe réconfortant qui voulait montrer que quoi qu’on dise de Malefoy dans tout Poudlard, il avait sa propre opinion. Une opinion que rien ne pourrait entacher, à moins que Drago ne lui montre qu’il s’était trompé à son sujet, ce dont il doutait très fortement. Il leva le bras droit et tendit sa main à son camarade, l’invitant à la serrer en retour s’il acceptait son offre, comme moyen de sceller leur pacte.

Alors, amis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yniswitrin.oldiblog.com/
Drago Malefoy
A.A.* (Administrateur Adoré)
avatar

Nombre de messages : 835
Age : 26
Année d'étude : 6ème Année
Poste : Capitaine - Attrapeur & Prefet de Serpentard
Baguette : 30 cm - Aubepine - Crin de Licorne
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Serpentard Solitaire [Libre]   Sam 6 Déc 2008 - 19:19

Et je ne t’ai jamais vu comme une ordure. J’ai toujours vu en toi quelqu’un qui me ressemblait, un peu comme si tu étais… un frère. Oui, c’est ça. Ce que je dis, je le pense, alors même si ton inquiétude me touche, elle n’est pas utile.

Drago écoutait Theo, le sourire aux lèvres, heureux de ce qu'il entendait. Il était si sincère et si franc, il n'y avait aucune hypocrisie dans ses paroles, et le fils Malefoy savait qu'il pouvait y croire dur comme fer. Cela était inconnu pour Drago, à chaque fois qu'un Serpentard lui parlait, car seul les Serpentards osaient lui adresser la parole dans l'école, c'était pour s'attirer ses faveurs, obtenir une relation correcte avec l'unique héritier de l'une des familles sorcières les plus riche d'Angleterre, les Malefoy. C'était toujours une question d'intérêt de toute façon, ou qu'il allait, chacun agissait envers lui comme un courtisan agirait envers son roi ou son prince. D'ailleurs tout le monde l'appelait "le Prince des Serpentards", son influence était énorme, car personnes dans la salle commune des vert et argent n'osait le contredire, lui, Drago Lucius Cygnus Malefoy, il était un peu le roi de ce lieu, et au fond il aimait y régner en quasi maitre absolu. Mais le pouvoir et l'influence sont de pales amies, qui peuvent vous trahir et vous délaisser en une seule et unique journée, et bien que beaucoup souhaiteraient avoir une place comme celle de Drago, peu imaginent les sacrifices que cela oblige. Oui, des sacrifices, c'est exactement ça ! Le sacrifice de soit, de sa personne, de son être, de son cœur .. Le sacrifice de ses sentiments, de ses envies, de ses passions, de ce qui fait de vous un Humain comme les autres, un enfant comme les autres, un être vivant ..
Au fond, la noblesse et le pouvoir ce n'était qu'une morte douce et lente, une morte inévitable et inéluctable, vous enfermant pas à pas dans un espace restreint de vous même, dans une coquille, une carapace, un espace fermé à tous et à toutes, un espace qui plus le temps passe, plus il devient inaccessible a quiconque. Et là, quand même la chaleur d'une âme étrangère ne peut plus vous réchauffer, vous n'êtes plus réellement de ce monde, vous n'êtes qu'une carapace vide agissant dans l'intérêt d'un nom, d'une valeur, qui au fond, n'a pas lieu d'être .. A quoi cela sert d'être riche et beau si on ne peut pas en profiter ? Est ce vivre que de s'enfermer derrière un mur de haine ? De revêtir jour après jour l'habit de la méprise ? D'arborer éternellement un masque de froideur ? Pour Drago il n'y avait qu'une seule réponse possible, non .. Non, on ne peut vivre qu'en étant soit même, pas en s'inventant un soit, et le Serpentard savait que plus il s'acharnerait à se cacher du monde, plus il s'éteignait lentement, à petit feu, et ceux jusqu'à ce qu'il finisse froid et gelé, comme un bloc glace ..


Alors, amis ?

La question de Theo le réveilla de sa longue réflexion sur l'état de sa condition. Il analysa les paroles de son camarade, avant de les comprendre. Alors ça y est, il lui proposait d'être son ami, d'être le soutiens qu'il espérait tant, et Drago pouvait y croire .. Il pouvait y croire, car il y avait dans la voix de son nouvel ami, une sincérité frappante, qui ne pouvait être que synonyme de vérité. C'était différent de lorsque Pansy lui jurait par tous les dieux du monde qu'elle l'aimait et qu'elle l'aimerait toujours. Dans ces moments là, la voix de la jeune fille était tellement stridente et artificielle, que Drago n'arrivait pas à y croire un simple mot, il n'arrivait pas à accorder dans ses paroles un simple soupçon de vérité, car il savait que Parkinson ne disait ça que pour s'attirer les faveurs du Serpentard, comme tout le monde d'ailleurs .. Mais chez Nott, c'était autre chose, bien différent, ça voix était douce et calme, son visage posé et son expression sereine et réconfortante. Le ton de sa voix était vrai et naturel, pas artificiel, et ses yeux ne fixait pas Drago, comme pour essayer de sonder son âme à la recherche d'une faille, non, il le regardait simplement et naturellement, comme tout le monde regarderait un ami ..
Alors rapidement, sans même reflechir à son geste, Drago empoigna la main que Theodore tendait vers lui, scellant ce "pacte" d'amitié, enfin .. Cette poignée de mains était rassurante et réconfortante, elle signifiait qu'enfin, le fils Malefoy n'était plus seul, qu'enfin, il allait pouvoir être lui même, et même s'il ne serait lui que quelques minutes par jours, voir par semaines, cela lui ferait le plus grand bien. Relâcher la pression accumulée pendant des années de solitude et de froid intérieur à la chaleur d'une amitié nouvelle allait être comme une rédemption pour le Serpentard, comme un nouveau souffle, une nouvelle vie. Il fixa alors Theo, lui souriant d'un sourire eclatant, le genre de sourire qu'il était très très rare de voir se dessiner sur les lèvres du fils Malefoy, puis, serra toujours la main de son ami, il brisa ce silence apaisant qui s'était installé entre eux :


Oui .. Amis .. Et je dirais même plus .
.

Drago s'arrêta un instant, regardant toujours Theodore. Il cherchait ses mots, mais il ne trouvait rien. Alors, il se résigna a faire simple pour une fois, abandonner la forme et parler comme son cœur le lui ordonnait de parler, c'est a dire en se laissant submerger par ses sentiments et laissant le "véritable" Drago prendre le dessus sur l'ignoble Serpentard qu'il aimait montrer aux autres. Il reprit donc sa phrase, le finissant sur un simple et unique mot qui voulait certainement dire bien plus qu'un longue et inutile tirade ..


Frères ..

_________________


Drago Lucius Cygnus Malefoy
~Frozen & Dark Prince~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theodore Nott

avatar

Nombre de messages : 400
Année d'étude : 6ème année
Baguette : Bois de Pommier, 25,5 cm, Plume d'Hippogriffe
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: Serpentard Solitaire [Libre]   Sam 6 Déc 2008 - 20:19

Theodore sentit un sentiment nouveau s’offrir à lui alors que les doigts de Drago glissaient dans sa main, scellant par cette poignée un pacte qui existait entre eux de manière officieuse depuis de nombreuses années. Il ne se souvenait pas avoir été gagné par une telle euphorie depuis la tragique disparition de sa mère. Ce jour marquait un tournant dans sa vie car un nouvel avenir venait de s’offrir à lui… A eux. Après tout, la situation de Drago n’était guère différente de la sienne, et leurs avenirs avaient toujours eu de bonnes chances d’être liés… Ce qui était d’autant plus vrai maintenant, avec le retour du Seigneur de Ténèbres. Mais à la différence de leurs aînés, les deux élèves de Serpentards savaient qu’aujourd’hui, ils avaient un avantage : une personne sur qui compter en cas de problème, quelqu’un capable de les comprendre, sans les juger… Un bien précieux qu’il ne fallait en aucun cas négliger, ce qui était d’autant plus vrai chez les Verts et Argent, d’autant plus vrai en ces périodes troubles.

Theodore n’eut toutefois pas le temps de se laisser gagner par ces pensées désagréables, car le sourire qu’affichait Drago semblait illuminer, irradiant quelque chose de véritablement magique. Un sourire comme on en voyait pas beaucoup, surtout pas chez les Serpentards. Mais il ne faisait aucun doute que c’était un plaisir insoupçonné de le voir apparaître sur le visage du blond, tant ce sourire était significatif de son état intérieur, calme et paisible. Des sentiments propices à laisser apparaître le véritable Drago, ce garçon aimable et aimant que Poudlard n’avait jamais eu l’occasion de voir, mais un garçon que Theodore avait toujours su présent. En cet instant, il était donc plus que ravi d’avoir profité de cette belle matinée pour une balade. Et finalement, il devait avouer que les week-end n’étaient pas si mal que ça.


Frères… Je dois dire que ça me plaît beaucoup.

Ce simple mot était bien plus éloquent que n’importe quoi d’autres, et on pouvait même dire que chez des Serpentards, sa signification était encore décuplée. Et Theodore appréciait ce lien étroit qui venait de se forger entre eux, plus solide que tout. Par la même occasion, il comprenait un peu mieux l’enseignement de son père qui lui disait de tout gagner par lui-même. Cette fois-ci, il l’avait fait, il avait gagné un ami par lui-même, sans que son nom ou son argent n’entrent en ligne de compte, simplement parce qu’il arrivait à comprendre Drago. Ces sentiments que son père avait tant de fois essayer de faire disparaitre, mais qu’il avait toujours conservé n’étaient peut-être pas si inutile que cela. Ils ne faisaient certainement pas de lui un vrai Serpentard, au sens où tous l’entendait, mais à ses yeux c’était véritablement cela les valeurs de Salazar Serpentard.

Comme quoi, aussi puissants que soient les sorciers, ils n’ont pas forcément toujours raison. Mon père m’a sans cesse répété que l’amitié n’était rien, que ça n’avait pas de valeur. Je l’ai toujours plus ou moins cru, mais là, je dois bien dire qu’il était très loin de la vérité.

En effet, il était maintenant certain que l’amitié rendait plus fort. Il comprenait la raison qui poussait ce détestable Potter à côtoyer la sang-de-bourbe et le traître et il se demandait bien pourquoi il n’y avait pas pensé plus tôt. Peut-être parce qu’il était aveuglé par les enseignements de son père… Peut-être aussi parce qu’il n’avait jamais réellement pensé à faire confiance à l’un de ses camarades. Certains semblaient peut-être plus dignes de foi que d’autres, mais aucun ne lui avait encore ouvert son cœur comme l’avait fait Drago. C’était là ce qui comptait le plus à ses yeux.

Au moins maintenant, je pourrais te distraire un peu mieux que Crabbe et Goyle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yniswitrin.oldiblog.com/
Drago Malefoy
A.A.* (Administrateur Adoré)
avatar

Nombre de messages : 835
Age : 26
Année d'étude : 6ème Année
Poste : Capitaine - Attrapeur & Prefet de Serpentard
Baguette : 30 cm - Aubepine - Crin de Licorne
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Serpentard Solitaire [Libre]   Sam 6 Déc 2008 - 23:27

Frères… Je dois dire que ça me plaît beaucoup.

Si seulement il savait que cela plaisait tout autant à Drago. Il avait passé toute son enfance seul, en fils unique qu'il était. Certes il avait tout ce dont il voulait et même plus ! Ces parents étaient aimant, et même si son père avait été strict et parfois sévère, il n'en avait pas été moins bon père, car tout le monde pouvait penser ce qu'il voulait, Lucius Malefoy était un bon père, peut être l'un des meilleur. Ah oui, il était mangemort, et par logique, un fidèle du Mage noir, mais les gens s'arrêtent trop souvent ou il ne faut surtout pas s'arrêter. Pour eux, le fait d'être aux services du Seigneur des Ténèbres signifiait que vous étiez vil, cruel et mauvais .. Mais Lucius MAlefoy n'était pas ça, tout ce qu'il faisait pour ce fou de Vol .. Il le faisait pour le bien de Drago et de sa femme, Narcissa Malefoy-Black. Ah Narcissa, la mère de Drago, la douceur et la gentillesse incarnée. Jamais le fils Malefoy n'a connu femme ou fille aussi douce que celle qui était sa mère. Certes, son visage était froid et par moment severe, mais en réalité, elle avait un cœur en or, elle était toute dévoué au bien être de son fils, et nombreuses furent les fois ou elle avait convaincu son mari de ne pas punir Drago pour telle ou telle bêtise. Pourtant, bien qu'entouré de parents formidables, contre l'avis de tous, il n'en avait pas demeuré moins seul. Il n'avait eu personne pour s'amuser, rire, jouer, il s'était toujours occupé seul, avec toutes les choses que ses parents lui achetaient. Il aurait tellement voulu à l'époque pouvoir partager et rire à l'unisson avec un ami .. Un frère. Mais le fils Malefoy savait que jamais plus Lucius Malefoy et sa femme n'aurait d'enfant après lui. Ils avaient eut un fils, leur précieux fils, et cela leur suffisait bien amplement.
Alors savoir que maintenant, enfin, il avait quelqu'un qu'il pouvait considérer comme son frère c'était tellement .. Beau aux yeux du Serpentard, jamais il n'aurait pu rêver mieux, avoir quelqu'un avec qui partager, rire, s'amuser, Drago pensait à toutes ces choses qu'ils allaient pourvoir faire maintenant, il voulait faire comme tout le monde, profiter de la vie et de ses ou plutôt de son ami ..


Comme quoi, aussi puissants que soient les sorciers, ils n’ont pas forcément toujours raison. Mon père m’a sans cesse répété que l’amitié n’était rien, que ça n’avait pas de valeur. Je l’ai toujours plus ou moins cru, mais là, je dois bien dire qu’il était très loin de la vérité.

Oui, il était très loin de la vérité, l'amitié était l'une des plus belles choses qui existait sur cette terre, c'était un cadeau, un don .. Drago s'emportait, la joie d'avoir un ami maintenant pouvait le rendre euphorique à tout moment ! C'était nouveau pour lui, et il avait de longues années à rattraper d'après lui ! Oh certes, dans quelques jours il sera calmé, dans quelques jours il redeviendrait le Drago Lucius Cygnus Malefoy, Prince des Serpentards que tout le monde connait, il revêtirait le manteau de la méprise à nouveau, et arborerait encore une fois l'éternel masque de froideur, mais là il n'en avait pas du tout envie. Pour le moment il voulait profiter, savourer ce sentiment nouveau qui le rendait si joyeux, l'amitié ! Au fond c'était si bon de se savoir entouré et apprécié à une valeur qui était réelle et pas matérielle !
Drago inspira profondément, puis expira, tentant de se calmer. Il trouvait qu'il en faisait peut être un peu trop quand même, et que ce n'était pas dans sa nature ... Quoi que, c'était peut être dans la nature du "véritable" Drago d'être si joyeux ? Alors ça voulait dire que le Drago de tout le monde était partis ? Que le Drago qu'il était en son for intérieur avait pris la place ? Le Serpentard sourit, il ne savait pas qu'il pouvait être si .. Heureux en étant lui même. Et dire qu'à force d'arborer un faux lui même il en avait oublié ce qu'il était réellement ! C'était grave tout de même, cela montrait bien qu'il ne s'était pas extériorisé depuis trop longtemps, et que sa personnalité véritable avait faillit en prendre un coup ..


Au moins maintenant, je pourrais te distraire un peu mieux que Crabbe et Goyle.


Drago tourna le visage vers Theodore. Le sourire sur ses lèvres montrait que le fils Malefoy était heureux, mais il ne montrait pas à quelle point ce bonheur était immense. Il allait vivre de bons moments avec Theo, il en était sur ! Et bien que le fait de devoir passer du Drago "véritable" avec lui au faux Drago devant les autres pourrait à long terme être difficile, le Serpentard s'en fichait, il voulait s'amuser et rire, pour une fois ..


J'espère ! Parce qu'ils ne sont pas très drôles tu sais !


Drago éclata d'un rire fort, pas le rire moqueur qu'on connaissait de lui, mais un rire joyeux et amusé, le premier rire du genre chez Drago ..

_________________


Drago Lucius Cygnus Malefoy
~Frozen & Dark Prince~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theodore Nott

avatar

Nombre de messages : 400
Année d'étude : 6ème année
Baguette : Bois de Pommier, 25,5 cm, Plume d'Hippogriffe
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: Serpentard Solitaire [Libre]   Dim 7 Déc 2008 - 0:38

Theodore sentait que le week-end allait apporter son lot de nouveautés, ne serait-ce qu’au niveau de sa relation avait Drago. Il prenait beaucoup de plaisir à voir les changements qui s’effectuaient doucement chez le Serpentard, que ce soit son visage radieux, son port maintenant bien plus léger ou encore son rire clair et franc. Il était bien évidemment conscient que cela ne durerait que le temps qu’ils passaient ensemble et que de retour dans leur salle commune, cette humeur joyeuse laisserait place à la personnalité qu’il avait pris soin de sculpter depuis son entrée à Poudlard. Néanmoins, c’était déjà ça et le fils d’Allister Nott était prêt à passer le plus de temps possible auprès de son ami pour lui permettre de se décharger ainsi de ses soucis. Il pouvait paraître étrange qu’il se soucie ainsi de quelqu’un d’autre plutôt que de lui-même, mais l’explication en était très simple. Depuis tout petit, Theodore Nott avait été éduqué dans une atmosphère très particulière qui le distinguait de très loin de Drago Malefoy, ne serait-ce que parce que contrairement à son camarade, jamais son père n’avait pris soin de lui épargner les difficultés, jugeant qu’elles étaient propices à son développement. Aussi, il n’avait aucun mal à gérer les problèmes et autres frustrations qu’il était à même de rencontrer à Poudlard, mais, il avait déjà pu le remarquer, ce n’était apparemment pas le cas de Drago… Ne serait-ce que parce qu’il semblait proprement allergique à l’irritant Harry Potter, pour une raison que ne saisissait pas Theodore. Aussi, il souhaitait le faire profiter de ces connaissances pour lui offrir un soutien fort et disponible.

Bien que le soleil dardait ses rayons sur les deux amis, il n’en demeurait pas moins que le fond de l’air était frais, même au travers des capes fourrées. Le Serpentard se leva du banc de pierre, en profitant pour détendre ses muscles engourdis tout en soufflant dans ses mains rougies par le vent dans le but de les réchauffer. Il leva les yeux vers le cloître qui entourait la cour et constata qu’elle était peu à peu envahie par les élèves qui se montraient suffisamment courageux pour quitter leurs salles communes et braver le froid ambiant. Préférant éviter les mauvaises rencontres, Theodore se tourna vers son ami tout en arborant un sourire ravi.


Qu’est-ce que tu dirais d’aller faire un tour dans le parc ? Il serait dommage de se priver du beau temps, d’autant que je trouve qu’il commence à y avoir un peu trop de monde à mon goût dans le coin.

Il parlait autant pour lui que pour Drago. Il pensait le connaître suffisamment bien maintenant pour se douter que le Serpentard n’avait pas nécessairement envie de partager ce moment privilégié avec d’autres élèves. D’autant qu’on ne savait jamais qui pouvait surgir… Une mauvaise rencontre n’est jamais loin, et il eut été dommage de ruiner l’ambiance qui régnait entre eux simplement en restant assis sur ce banc.

Et je dois bien avouer que je n’ai pas vraiment envie de me retrouver nez à nez avec Pansy… Sans vouloir me montrer désagréable.

Il semblait évident à ses yeux que si la jeune fille ne trouvait Drago ni dans la salle commune, ni dans la Grande Salle, elle parcourrait tout le château à sa recherche en poussant d’horribles et hystériques « Dragooooo ». Déjà qu’il ne lui vouait pas une grande affection, dans ces moments, elle lui sortait véritablement par les trous de nez, symbolisant tout ce que le Serpentard trouvait de faux et de calculé…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yniswitrin.oldiblog.com/
Drago Malefoy
A.A.* (Administrateur Adoré)
avatar

Nombre de messages : 835
Age : 26
Année d'étude : 6ème Année
Poste : Capitaine - Attrapeur & Prefet de Serpentard
Baguette : 30 cm - Aubepine - Crin de Licorne
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Serpentard Solitaire [Libre]   Dim 7 Déc 2008 - 3:04

Qu’est-ce que tu dirais d’aller faire un tour dans le parc ? Il serait dommage de se priver du beau temps, d’autant que je trouve qu’il commence à y avoir un peu trop de monde à mon goût dans le coin.

Drago détourna son visage de celui de Theodore. Il regarda autour de lui, observant le quelques élèves qui avaient osé sortir dans la cours pavées, malgré le froid qui les harponnait et le vent gelé qui soufflait fortement. Il y avait toute sorte d'élèves, un groupe de Poufsouffles devant eux, un Serdaigle seul dans un coin, et des Gryffondors en grande conversation non loin des jaune et noir. Tous semblaient plus ou moins occupés et n'avaient certainement pas remarqué les deux amis, caché par une petite haie d'arbustes sans feuilles. Pourtant, Drago n'avait pas envie de voir des élèves venir les déranger pour des raisons qui ne pouvaient être qu' idiotes, il voulait être seul avec Theo, car il savait que si quelqu'un d'autre venait avec eux, il devrait arborer son masque de froideur, et il n'avait aucunes envies de le faire.
Lui ne désirait que la paix et la sérénité, il voulait être tranquille sans tout ses sangsues, quelles soient de sa maisons ou d'une autre. Au fond aucune ne le dérangeait plus qu'une autre, car toutes apportaient leur lot de lassitude et d'énervement. Et puis s'il tombait sur certaines têtes comme Potter ou Parkinson, il ne le supporterait pas et finirait par faire un meurtre ..


Et je dois bien avouer que je n’ai pas vraiment envie de me retrouver nez à nez avec Pansy… Sans vouloir me montrer désagréable.


Drago le regarda a nouveau, et lui sourit amusé. Il venait de penser la même chose à l'instant, décidément ils se ressemblaient bien plus qu'il ne le penser déjà .. C'était marrant, tout les deux ne souhaitaient vraiment pas vois cette chipie de Pansy, et même si ce n'était pas du tout pour les mêmes raisons, au fond la fuir était primordial pour les deux Serpentards. Le fils Malefoy acquiesça d'un signe de tête, montrant lui aussi son envie de partir avant d'être repéré par le "Pékinois". Il s'avança donc vers son ami, s'apprêtant a le suivre vers le parc, quand soudain, un cri qu'il ne s'attendait vraiment pas a entendre déchira l'atmosphère calme et paisible de ce lieu. Comme dans un mauvais rêve, Drago se crispa, son visage perdit toute trace de joie, ses pupilles, jusque la dilatée par le bonheur se rétractèrent, et devinrent minuscules. Ses sourcils se froncèrent, rendant son visage froid et menaçant, ses lèvres se pincèrent, montrant qu'il retenait en lui une colère soudaine et forte, et ses poings se serrèrent ..


Dragooooooooooooooooooooooooooooo !

Le fils Malefoy ferma les yeux, inspirant et expirant pour se calmer, puis il regarda Theo, mais son expression n'était plus la même. Ce n'était déjà plus le Drago d' il y a quelques minutes, le masque était posé, la carapace fermée, le Drago habituel était là, de nouveau. Pansy arriva au pas de course vers les deux amis, puis arrivée à leur niveau, elle leur lança un sourire hypocrite avant de s'adresser au fils Malefoy d'une voix suave qui sonnait faux :

Ou étais tu mon serpent en sucre ?

Tout le monde autour d'eux les avait remarqué maintenant, et tous rigolaient, se moquant de Drago, victime de l'attitude de Pansy, il ne voulait pas rester une minute de plus ici, la fureur bouillait dans ses veine, son sang ne fit qu'un tour, les mots montèrent seuls à ses lèvres, hurlant de toutes ses forces contre cette peste qu'il haïssait tant maintenant :

Dégage de ma vue Parkison ! Casses toi !


Puis, Drago partit, laissant la la chipie de Pansy, abasourdie par ce qu'il venait de se passer, et Theo ..

_________________


Drago Lucius Cygnus Malefoy
~Frozen & Dark Prince~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Serpentard Solitaire [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Serpentard Solitaire [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HOGWARTS :: Hors-Jeu :: » Archives. -