AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

 

 Encore une Beuglante? [Pv Drago]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Invité
Invité



MessageSujet: Encore une Beuglante? [Pv Drago]   Ven 28 Nov 2008 - 23:25

Un ciel azuré, quelques nuages ternes parsemés de teintes plus ou moins argentées et une fine pluie de flocons blancs. Un tableau banal d’un mois de novembre bien entamé. Le bruit de ses bottes en peau de dragon s’étouffait lourdement dans une couche de neige bien poudreuse. Sharisanne, sa mère, n’eut de tranquillité que lorsque sa fille bien-aimée accepta de porter ses parures ridicules. De simple bourgeois, voilà ce qu’ils étaient! Néanmoins, les petits pieds de la blonde ne pouvaient espérés meilleure protection contre le froid. Toute de même! Quelle honte d’imaginer ne serait-ce qu’un instant, la possibilité ne de pouvoir exister sans ce goût pour une vie douillette. Naître dans une famille fortunée développait sans aucun doute ce confort excessif. Il est vrai qu’à la différence de ses parents, qui aimaient se faire remarquer, Charity arborait un style élégant dépourvu d’artifices. Aucun bijou étincelant et charnu de pierres précieuses n’apparaissait sur sa peau immaculée. Une jeune fille simple et noble, comme le disait Natanielle, sa grand-mère paternelle.

Ses pensées s’éparpillèrent longuement sur le statut de sa famille et plus ardemment sur la valeur du sang. Nombreuse sont les fois où Charity doutait du sien. Son père lui avait tant vanté les mérites d’être une sang-pur…Mais où était la différence? Qu’avait-on de plus que les autres avec une lignée parfaite? Tant de questions, si peu de réponses concluantes. Toujours en pleine léthargie, Charity fut soudainement ramenée à la réalité grâce à une bourrasque de vent glacial qui claqua méchamment sur son visage. Il était grand temps que les portes de Poudlard apparaissent devant ses yeux fatigués! Faire un aller-retour à la volière pour une beuglante…Voilà une expédition dès plus stupide!

À l’intérieur du château, des éclats de voix animaient les nombreux couloirs. La plupart des élèves s’entassaient déjà dans la salle commune, sur leur banc respectif pour prendre un bon petit-déjeuner copieux en compagnie d’amis ou de connaissances. Les autres, se réunissaient en groupe pour bavarder de tout et de rien. Leurs sourires, leurs joies et leurs hilarités déclancha les nausées quotidiennes de Charity. Cette dernière fonça directement vers la bibliothèque, les yeux rivés vers un point lointain. À son passage, plusieurs élèves s’écartèrent. Bien qu’en quatrième année, on connaissait Charity Londrigus pour ses sautes d’humeurs fréquentes et incontrôlables. Une fois, un élève de sixième bouscula la blonde par mégarde. Pauvre jeune homme. La colère crispée sur son visage, c’est d’un simple mouvement de baguette qu’elle l’envoya valdinguer au bout du corridor. Une réaction que Charity déclara comme étant normale. Bien sûr, malgré son visage outré, elle eut droit à une semaine de retenue bien méritée! Difficile de saisir leur jugement quand quelqu’un s’efforce depuis son enfance à assombrir le sien.

Avec fougue et colère, Charity escalada les marches de marbre couleur crème jusqu’au troisième étage. Plusieurs visages se tournèrent pour la regarder mais elle n'y porta aucune attention. Une fois arrivée à proximité de la bibliothèque, elle s’accorda une petite pause. Adossée contre l’un des mûrs de pierres, elle respira profondément pour calmer ce volcan qui menaçait d’exploser d’un instant à l’autre. Les yeux clos, Charity pouvait sentir les battements frénétiques de son cœur contre sa poitrine. Des millions de questions inondèrent son esprit troublé. Pourquoi souriaient-ils aussi aisément alors qu'elle n'y arrivait pas? Un simple sourire! Un franc et honnête sourire...Elle en était incapable.Pourquoi riaient-ils de blagues qu'elle ne connaissait pas, qu'elle ne comprenait pas? Avoir des amis ce n’était pas d’une importance capitale! Était-ce si merveilleux? La solitude l’étrangla rapidement à cette pensée. Elle n’avait aucune idée du comportement à adopter face aux autres…C’est pourquoi elle s’isolait toujours…Une fille taciturne qu’ils disaient. Ils avaient bien raison. Jamais elle n’adressait la parole aux autres. Même pas aux Serpentard. Ses réactions abusives prenaient souvent le dessus. Comme ce jour où elle avait entaillée la joue d’une camarade pour s’être moquée d’elle ouvertement.

Personne n’avait le droit de la juger! Avaient-ils la moindre idée des efforts qu’elle devait fournir pour les supporter? Des nuits entières à regarder le paysage de Poudlard, se demandant où était sa place. Les Gryffondor, les Pousouffle et les Serdaigle ne pouvaient se plaindre! Leurs parents ne planifiaient pas une vie de mangemort pour eux! Ils étaient libres! Quel choix lui avait-on donné? Une misérable fidèle de Voldemort? Était-elle si mauvaise? Si pourris pour appartenir à ce monde là? Une main dégagea subtilement une goutte de sueur qui perlait sur son front. Puis, le calme l’engloba aussi vite que la fureur qui l'avait habitée. Une petite crise d’angoisse, rien de plus. Se faufilant dans la dernière rangée de livres, tout au fond, elle jeta son sac avec indifférence et examina la beuglante qu’elle finit par lancer sur la table d’étude.


"Le cours de potions que je n’aie pas réussit j’imagine…Il n’a pas pu résister… "

Une évidence même! Une lettre fraîchement écrite par son père pour ses faibles notes en potion. Quelle importance! Elle n’aimait pas cette matière et n’avait aucune envie de s’y attaquée sérieusement. Caressant les reliures avec attention, Charity choisit un livre de magie noire plutôt poussiéreux qu'elle n'avait pas terminée. Sa cape d’hiver pour le moins suffocante, elle la posa sur une chaise et prit place, sous les yeux accusateurs de Madame Pince, sur la table adossée contre le mûr. De toute manière, il n'y avait personne dans les parages! Qui diable cela pouvait-il déranger?
Revenir en haut Aller en bas
Drago Malefoy
A.A.* (Administrateur Adoré)
avatar

Nombre de messages : 835
Age : 26
Année d'étude : 6ème Année
Poste : Capitaine - Attrapeur & Prefet de Serpentard
Baguette : 30 cm - Aubepine - Crin de Licorne
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Encore une Beuglante? [Pv Drago]   Sam 29 Nov 2008 - 1:36

Lorsque Drago se réveilla aujourd'hui, il faisait encore nuit noire. Son sommeil avait été agité de toute part par un rêve étrange et angoissant, et lorsqu'il se réveilla, se redressant d'un bond sur son lit, il était haletant, le souffle court, coupé par l'agitation de son rêve, le front ruisselant de sueur, perdu dans l'océan de noirceur qui régnait dans la chambre du Serpentard. Il ne savait plus ou il était, il cherchait un point de repère pour savoir ou il se trouvait, et quand il regarda par la fenêtre, et vit la neige tomber en petits flocons dehors, il se réalisa qu'il était à Poudlard et qu'il venait de se réveiller suite à un rêvé. Reprenant doucement son calme, il resta longuement assis sur son lit, attendant dans les ténèbres profondes de la pièce, que son angoisse se dissipe de son esprit. Après ce long temps d'attente, il se leva, lentement, et d'un pas tout aussi lent, se dirigea vers la salle de bain, voulant se débarrasser de la sueur collante et désagréable qui parsemait son corps en tout part. Il se déshabilla donc, entra dans la douche, et fit couler une eau chaude, relaxant et surtout apaisante sur sa peau nue et pale, lui procurant un énorme bien, suite à son sommeil perturbé. Après avoir laissé un certain temps l'eau couler, il se savonna, se shampouina, puis se rinça avant de sortir de la douche et de se sécher avec une serviette chaude et moelleuse à souhait. Après coup, la serviette autour des hanches, il retourna dans la chambre, prit un habit de nuit propre, et alla l'enfiler dans la salle d'eau avant de rejoindre son lit. Il s'y allongea, au dessus des couvertures, et resta là, les yeux grands ouverts sur le plafond de son lit à baldaquin, attendant sans le chercher le sommeil, qui, il le savait, ne reviendrait pas. Il en était sur, car son esprit était trop obnibulé par un sentiment étrange, une sensation bizarre, un pressentiment qui lui faisait peur, qui l'angoissait, quelque chose allait se produire aujourd'hui, il le sentait, il le savait au fond de lui, quelques chose qui va révolutionner sa vie d'unique héritier Malefoy, qui va chambouler son existence, quelque chose d'incontrôlable, le genre de choses que n'apprécie guère Drago.

Au bout d'une demie heure d'attente insupportable, le fils Malefoy décida de quitter la sombre chambre dans laquelle il cogitait, et partit en direction de la salle commune, qui, comme il s'y attendait, était vide. Là, il s'installa dans un confortable et accueillant fauteuil noir, devant l'âtre flamboyante et réchauffante de la cheminée, et admira le crépitement du feu, la danse envoutante des flammes rougeoyantes. Charmé par cette chorégraphie naturelle et hypnotisante, Drago oublia lentement son angoisse et ce pressentiment dérangeant, et lentement, sans qu'il ne puisse s'en rendre véritablement compte, ses paupières s'alourdirent, son visages déclina, son corps se redit, et il s'effondra doucement, endormis, dans ce fauteuil noir, devant la cheminée.

Quelques heures après, lorsqu'il se réveilla, le jour se levait doucement, la neige tombait toujours en une fine pluie d'albâtre, et les nuages, reflétaient leurs parures immaculées et argentées. Drago était encore seul dans la salle commune, et il décida, après s'être bien éveillé, de retourner dans sa chambre, pour s'y préparer, et quitter ce lieu, ne désirant parler et voir personne aujourd'hui. Il enfila donc, après sa toilette, sa robe de sorcier, prépara son sac pour les cours de la journée, et descendit dans la salle commune, ou quelques personnes qui venaient de se lever s'étonnèrent de le voir bien plus matinal qu'à l'accoutumée. Mais Drago ne leur laissa pas le temps de dire quoi que ce soit, qu'il était déjà hors de la salle, dans les cachots sombres et froids. Là, il déambula, tranquillement, entre les ombres de ces couloirs humides, avant d'atteindre la sortie des cachots, et de se diriger vers la grande salle, ou un seul élève était présent à la table des Poufsouffles. Ne prêtant pas attention à lui, le Serpentard partit en direction de la table de sa maison, vide, et s'installa avant de commencer a prendre son petit déjeuné, repensant au rêve étrange qu'il avait fait et qui le perturbait tant. Puis, ce pressentiment angoissant qu'il avait eu quelques heures plutôt revint à la charge, le dégoutant de sa tartine beurrée, qu'il reposa sur la table, lui coupant totalement l'appétit. Il abandonna donc sa collation matinale, se leva, et sortit de la salle commune qui se remplissait doucement. Une fois sortit, il se promena dans la château, à la recherche d'un lieu calme et paisible ou il pourrait réfléchir, sans être dérangé incessamment par d'autres élèves. Mais les couloirs en cette saison de l'année étaient particulièrement froids à Poudlard, et y rester n'était pas réellement très agréable, même pour réfléchir.

Le fils Malefoy soupira, une étrange langueur s'était abattus sur son coeur et il ne savait pas d'où cela pouvait venir. Comment un rêve, un simple rêve peut il vous perturber autant ? Drago leva les yeux au ciel, s'était de pire en pire se dit il, il fallait trouver quelque chose pour oublier ces bêtises, et vite ! Alors qu'il réfléchissait, il passa devant la bibliothèque, qui était déjà ouverte, et eu l'idée de se fondre dans le travail scolaire pour oublier son pressentiment. Il se rua donc dans l'antre du savoir, s'installa dans le coin le plus reculé de la bibliothèque, et s'affaira a son travail. La demie heure passée, le Serpentard partit à la recherche d'un bouquin pouvant l'aider dans son devoir, et arpenta les rayons un par un. Il y avait beaucoup plus de monde dans ce lieu de lecture, et Drago n'aimait pas ça. Enfin, il arriva dans un rayon assez intéressant, ou une fille lisait un livre, les cheveux devant le visage. A terre, le fils Malefoy remarqua une lettre, surement tombée de la poche ou du cartable de la jeune fille. Il la ramassa, remarquant au passage qu'il s'agissait d'une beuglante, et tapota l'épaule de l'élève :

Euh .. Tu as laissé tomber ca je crois ..

_________________


Drago Lucius Cygnus Malefoy
~Frozen & Dark Prince~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Encore une Beuglante? [Pv Drago]   Sam 29 Nov 2008 - 6:12

La reliure délavée de l’encyclopédie arborait une couleur verte moisis au lieu de son sublime et jadis vert émeraude. Les pages tachetées d’un jaune crème présentaient des feuilles pliées et déchirées, ce qui trahissait sans aucun doute son âge préhistorique. Néanmoins, son contenu fort intéressant balançait contre son état lamentable. La fine couche de poussière incrustée au-dessus de la couverture signifia que personne n’y avait touché après que Charity, l’année précédente, l’eut consultée. Rien d’anormal. La plupart des élèves évitaient d’emprunter, ou même de lire sur place, des bouquins de ce genre. Apparemment, les professeurs parlaient assidûment de leurs inquiétudes et réticences face à cette lecture singulière. La magie est puissante et relativement vaste. Pour une future mangemort, en connaître tous les recoins est plus qu’une obligation. C’est avant tout, un instinct de survie. Qui plus est, la curiosité et la soif de connaissances restent des qualités primordiales pour un jeune sorcier. Notamment pour Charity qui, chaque seconde, doit surpasser ses camardes pour que son père soit un minimum fier d’elle. Quelle lourde tâche! Deux années intensives à lire et relire une trentaine de livres, jusqu’à mémoriser le moindre mot de la moindre page! Sur des sujets qui, à cette époque, aurait pu être troublant pour une fillette de son âge! Sa première et sa seconde année à Poudlard auront été perdues sous un million de feuilles encrées de récits époustouflant, inconnu aux yeux des autres.

Il y avait de bons et de mauvais côtés à cet acharnement. En autre, la curiosité qui se développe de façon naturelle, la facilité à assimiler diverses matières d’un seul coup et la satisfaction d’accomplir des prouesses magiques remarquables. Cependant, si on observe le revers de la médaille, on note un goût trop prononcé pour la solitude et un écoeurement nouveau pour le travail. Charity arrêta ses séances extrêmes d’apprentissage dès le début de sa troisième année. Hors de question de recommencer un tel suicide mental! Sa tête avait accumulée tellement d’informations et de sortilèges, que des maux de tête insupportables l’empêchèrent de dormir convenablement. Un peu plus et elle se croyait bonne pour un aller simple à St-Mangouste! Tant pis pour son père. À présent, elle assimilerait les choses à son rythme et selon ses propres goûts. D’ailleurs, pour oublier son angoisse de ce matin, rien de mieux qu’un livre non achevé! Replonger dans son univers finirait probablement par lui rendre son peu de gaieté.

Madame Pince effectua une nouvelle ronde guettant du coin de l’œil cette belle blonde immobile. Charity était consciente de sa présence et n’en était nullement affectée. Quelle vieille chouette hargneuse et fouineuse! Une bibliothécaire peu recommandable. Bon, soyons juste. Grâce à Madame Pince, qui devait croire que le mot sourire n’apparaissant dans aucun dictionnaire, Charity se sentait un peu moins seule dans sa situation. Affligée par cette triste vérité, la demoiselle Londrigus replongea aussitôt le nez dans sa bulle. Certains élèves discutaient au loin dans la bibliothèque, mais leurs voix résonnaient à peine plus haut qu’un chuchotement. Peu d’entre eux osaient s’aventurer dans cette rangée et c’était tant mieux! Pourtant, alors qu’elle se croyait seule, une main vint frôler son épaule de quelques coups.

Euh .. Tu as laissé tomber ça je crois ..

Lorsque Charity reconnue sa voix, sa chevelure dorée remua légèrement. Quelques mèchent couleur soleil perlèrent aussitôt vers l’avant, cachant toujours son visage à la fois étonné et sceptique. Lui ici? Quelle drôle de coïncidence! Certes, Malfoy ne l’avait pas reconnu. Sinon elle aurait eut droit à quelques vannes pourries de son cru. Du coin de l’œil, Charity remarqua qu’il tenait la beuglante. Il aurait droit à toute une surprise! Habituée à ces fréquentes enveloppes vermeils, la demoiselle avait trouvée un sort pour retarder le moment de leur long discours. Discrètement, Charity s’empara de sa baguette et donna un léger, très léger petit coup dans le vide. Aussitôt, la beuglante se réveilla et se tourna vers Malfoy. La voix qui s’en échappa ne pouvait appartenir qu’à Léonardo Londrigus. Elle était féroce, colérique et indomptable.

"CHARITY LONDRIGUS!!!! VEUX-TU BIEN ME DIRE CE QUE SIGNIFIE CE *PIÈTRE* EN POTION!?! N’AS-TU AUCUNE IDÉE DES EFFORTS QUE TA MÈRE ET MOI AVONS FOURNIT POUR T’INCULQUÉ UN PEU DE BON SENS!?! CELA T’AMUSE DONC À CE POINT DE ME DÉCEVOIR!?! TU FERAIS MIEUX DE RÉVISER TON COMPORTEMENT JEUNE FILLE ET D’APPLIQUER PLUS DE TEMPS À TES ÉTUDES!!! SI TU N’OBTIENS PAS DE MEILlEURES NOTES, JE SERAI TRÈS SÉVÈRE!....Je suis sérieux Charity. Si tu continues d’être arrogante envers moi, cela se passera très mal. Tu es prévenue. "

À la fin de cette phrase, la beuglante se déchiqueta en mille morceaux et les restes de l’enveloppe touchèrent mollement le sol. Ce n’est qu’à cet instant, que Charity ferma son livre dans un bruit sonore et se retourna vers son interlocuteur. Les pieds à présent posés sur une chaise, elle quitta le bois dur et inconfortable de la table pour faire un face à face avec Drago. Sans lui adresser le moindre regard, Charity décida de remettre le livre à sa place. Une fois dos à lui, le bras tendu vers la plus haute rangée, elle dit ironiquement :

" Drago Malfoy à la bibliothèque…Suis-je tombée dans un monde parallèle? "
Revenir en haut Aller en bas
Drago Malefoy
A.A.* (Administrateur Adoré)
avatar

Nombre de messages : 835
Age : 26
Année d'étude : 6ème Année
Poste : Capitaine - Attrapeur & Prefet de Serpentard
Baguette : 30 cm - Aubepine - Crin de Licorne
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Encore une Beuglante? [Pv Drago]   Sam 29 Nov 2008 - 14:54

Euh .. Tu as laissé tomber ça je crois ..

Drago n'avait pas remarqué que le ton qu'il avait employé pour s'adresser à la jeune inconnue était calme et bienveillant, dégageant une certaine sympathie qui ne lui était pas propre. En fait, le Serpentard était bien trop perdue dans son esprit pour garder de lui l'image de l'être froid et mesquin qu'il montrait habituellement de lui. C'est en effet l'une des raison pour laquelle il préférait être seul dans un tel moment, que de dévoiler ce qu'est le vrai Drago Malefoy. Ainsi donc, la main tendu vers la jeune fille aux longs cheveux blonds tels les blés, tenant fermement la beuglante, il attendait une réaction de celle ci, mais elle n'oscilla même pas. Elle était plongée dans son livre, que Drago reconnu comme parlant de magie noire pour l'avoir mainte fois consulté depuis son entrée à Poudlard, il y a cinq ans. Puis, soudain, elle bougea légèrement, d'un mouvement à peine perceptible à l'œil nu, que Drago, qui observait la fille attentivement, un brin d'agacement dans le regard, remarqua. Après coups, la beuglante se mis à bouger toute seule dans sa main, elle se libéra de son emprise, lévitant devant le Serpentard, puis s'ouvrit, pris la forme d'une bouche monstrueuse hérissée de dents, et se mis à hurler dans la bibliothèque d'une voix masculine et sèche :


"CHARITY LONDRIGUS!!!! VEUX-TU BIEN ME DIRE CE QUE SIGNIFIE CE *PIÈTRE* EN POTION!?! N’AS-TU AUCUNE IDÉE DES EFFORTS QUE TA MÈRE ET MOI AVONS FOURNIT POUR T’INCULQUÉ UN PEU DE BON SENS!?! CELA T’AMUSE DONC À CE POINT DE ME DÉCEVOIR!?! TU FERAIS MIEUX DE RÉVISER TON COMPORTEMENT JEUNE FILLE ET D’APPLIQUER PLUS DE TEMPS À TES ÉTUDES!!! SI TU N’OBTIENS PAS DE Meilleures NOTES, JE SERAI TRÈS SÉVÈRE!....Je suis sérieux Charity. Si tu continues d’être arrogante envers moi, cela se passera très mal. Tu es prévenue. "

Surpris sur le coup, Drago regardait la beuglante crier à tout va sur lui, et ne remarqua pas toutes les têtes qui s'étaient retourner vers lui, du aux hurlements soudains de la lettre maudite qui devaient en déranger plus d'un dans ses études. Il ne prêta pas réellement attention à ce que disait la lettre, mais son regard s'était figé soudainement. Son rêve, cette beuglante, tout coïncidaient ! Il revivait ce qu'il avait vécut au pays des songes, il revoyait la jeune fille aux cheveux blonds de son rêve s'enfuir, il revoyait la lettre l'ordonner d'arrêter de la poursuivre, que cela ne servait à rien .. Et là, la beuglante, la jeune inconnu a la chevelure dorée, et lui, crispé sur place .. Ce rêve signifiait il quelque chose ?
Quand la lettre folle eut finit son long discours colérique, elle se déchira en une dizaine de petits confettis de papier, qui lentement, virevoltèrent jusqu'à qu'à toucher le sol, s'y posant délicatement, avec la légèreté d'une plume. Drago lui, ne savait plus quoi penser de ce qu'il venait de vivre. L'étrange pressentiment revint au galop, plus fort, plus vif qu'il ne l'avait été auparavant, il lui étreignait les entrailles, lui pénétrait l'esprit, voilait toute logique et toute raison de sa tête, il était seul, perdu dans le dédale de ses pensées les plus profondes et obscurs, au coeur même du véritable Drago Malefoy, au coeur de l'être humain qu'il était.

Puis, aussi soudainement qu'il l'avait quitté, le Serpentard fut ramené à la réalité par un claquement sourd. Observant à nouveau la jeune blonde devant lui, il remarqua qu'elle venait de fermer rapidement son livre, et se levait. Dans un mouvement gracieux de ses cheveux dorés, elle se dirigea vers l'étagère derrière elle et rangea le livre relatant de la magie noire dans l'emplacement vide qui lui était réservée. Drago n'eut pas le temps de voir son visage, il était envouté par cette chevelure aux reflets du Soleil, qui dansait et ondulait soigneusement à la lumière de la bibliothèque. Enfin, alors que la jeune fille rangeait son bouquin, sa voix se fit entendre. Elle était claire et cristalline, et résonnait agréablement aux oreilles du Serpentard, mais en comprenant le sens des mots qu'elle prononçait, tout émerveillement fut anéantit.


" Drago Malefoy à la bibliothèque…Suis-je tombée dans un monde parallèle? "

Il connaissait cette voix, il l'avait déjà entendu par le passé, et elle lui faisait étrangement penser à une désagréable sensation de rivalité. Le problème, c'est qu'il 'arrivait pas a mettre un nom sur cette voix, pourtant si belle et féminine, alors dans le doute, il préféra répondre de son ton froid habituel, et se ressaisir, mais ce n'était pas si facile, et pour la première fois, Drago commençait à perdre son assurance légendaire et son calme :

Je .. Euh .. Non, je viens souvent ici .. Et toi ? On se connait ?

_________________


Drago Lucius Cygnus Malefoy
~Frozen & Dark Prince~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Encore une Beuglante? [Pv Drago]   Sam 29 Nov 2008 - 19:37

Nom d’un Merlin sans barbe! Pourquoi fallait-il que ce bouquin soit si lourd ?! Cette chose emplie de feuilles délabrées se dévoila aussi dodue que trois dictionnaire rassemblés en un seul! Lorsqu’elle se hissa sur la pointe des pieds pour le ranger convenablement, la Londrigus vacilla dangereusement vers l’arrière. Heureusement et de justesse, Charity retrouva son équilibre et ses talons reposèrent sur la moquette accompagnée d’un soupir de mécontentement. Une main agacée sur sa hanche, l’autre occupée à soutenir l’épais volume, elle se saisit de sa baguette et vint tapoter sèchement la couverture. D’un sortilège évident, son grimoire abandonna les lois de la gravité pour se suspendre dans les airs. Il avait l’air aussi facile à manipuler qu’une plume de hibou! D’un geste nonchalant, Charity le guida vers cet espace vide qui lui était réservé. Rien de plus pratique qu’un sort de lévitation! Elle aurait dû y songer plus tôt! Satisfaite de son abracadabra, ses cheveux couleur or virevoltèrent automatiquement vers le Serpentard. Charity daignait enfin lui adresser un regard! Ses pupilles grises, absentes et toujours sceptiques l’étudièrent attentivement.

Je .. Euh .. Non, je viens souvent ici .. Et toi ? On se connaît ?

" …Qu..Quoi… "

La colère empourpra le visage de Charity à une vitesse alarmante! La pâleur naturelle de sa peau accentuait d’ailleurs le rouge vif qui maquillait ses pommettes. La main resserrée vigoureusement contre sa baguette, elle hésita entre démolir une table ou envoyer Drago à l’infirmerie. Le ton qu’il avait employé n’avait rien à voir avec ce changement d’humeur. Le point important qu’elle avait retenue, c’est qu’il prétendait de ne pas la connaître. Et ça, pour une raison qu’elle ignorait, c’était inacceptable!

" …Te moquerais-tu de moi par hasard !? As-tu reçu un cognard sur la tête durant l’une de tes pratiques?! Quoique, cela ne m’étonnerait pas vu ton niveau médiocre! "

Sa voix cristalline martelait chaque syllabe de son ton le plus amer. Non seulement il osait se moquer d’elle, mais en plus, il paraissait complètement sincère à la demande de son identité. Prendre les choses avec trop d’intensité, dramatisant chaque parole et exagérant leurs sens, voilà l’un des nombreux défauts de la blonde. Pourtant, seul Drago possédait ce talent inné. Ce talent, qui, en une phrase pouvait soit la rendre triste, soit la rendre folle de rage. Un sentiment ambiguë et incompréhensible. Son dos prit une droiture noble et elle retroussa son nez de façon arrogante. Dans ces moments-là, et seulement dans ces moments, Charity était le clone de son père. Il fallait bien qu’elle lui ressemble quelque part! D’un mouvement décidé, elle rangea sa baguette et s’accroupit vers son sac pour sortir son horaire. Elle voulait donner la désagréable impression à Drago qu’il n’existait plus. Toutefois, d’un ton moyennement irrité et sarcastique elle dit :

"Quelle idiote je suis! Pourquoi un homme tel que toi se souviendrait de mon misérable nom ?! Même si franchement, te considérer comme un homme est un peu exagéré! Le grand Drago Malfoy, préfet de Serpentard, pourquoi se donnerait-il la peine de reconnaître sa rivale? Non, sérieusement, la réponse m’échappe."

Toujours accroupie, elle s’autorisa à le fusiller du regard. Ses pupilles dévoilaient parfaitement qu’elle lui en voulait. Sa tête se retourna vivement d’un geste vexé. La bandoulière de son sac sur son épaule, elle se leva d’un bond. Idiot! Imbécile! Serpent venimeux! Il ne méritait même pas qu’elle lui adresse la parole! Un poids se forma dans son estomac. La douleur, la tristesse, la haine et le mépris se contractèrent en une seule et même boule. Pourquoi est-ce qu’elle tombait dans son jeu? À bien y penser, il n’avait pas l’air dans son assiette aujourd’hui. À l’habitude, ils se seraient probablement provoquer en duel. Ils auraient sans aucun doute vanté le moindre titre de leur père respectif. Pire encore, ils se seraient eux-mêmes vantés de leurs propres exploits magiques, leurs notes, leur sang, etc. Ce matin, Drago était absent. Il avait à peine répliqué à sa première vanne. Notant son comportement étrange, les épaules de Charity s’affaissèrent. Le calme l’engloba de nouveau comme chaque fois qu’une colère trop vive l’animait. Dégageant ce brouillard volcanique de son esprit, elle soupira. Elle était encore fâchée, mais, une pâle inquiétude s’incrustait en elle. Il n’avait pas l’air bien…Oh et puis zut! Pourquoi devrait-elle se faire du souci pour lui? Ce n’était qu’un trouillard, idiot, incapable de défendre qui que ce soit! Pourquoi est-ce qu’elle perdait son temps avec lui? La main agrippée sur son sac, elle se tourna de nouveau vers lui l’air complètement vide.

" Charity Londrigus. Souvient-en la prochaine fois...Idiot "


Sur ce, elle le quitta d’un pas rapide. Elle ne resterait pas avec lui une minute de plus!!! Sa seule présence évoquait en elle un tourbillon de contradiction et elle détestait cela!
Revenir en haut Aller en bas
Drago Malefoy
A.A.* (Administrateur Adoré)
avatar

Nombre de messages : 835
Age : 26
Année d'étude : 6ème Année
Poste : Capitaine - Attrapeur & Prefet de Serpentard
Baguette : 30 cm - Aubepine - Crin de Licorne
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Encore une Beuglante? [Pv Drago]   Dim 30 Nov 2008 - 14:54

" …Qu..Quoi… "

Quand elle se retourna vers lui, Drago fut à la fois surpris et hésitant. Il la reconnu des qu'il pu admirer son visage. C'était Charity Londrigus, fille unique de Leonardo Londrigus et de Sharisanne de Demiel, descendante de la famille rivale des Malefoy. Depuis toujours, ces deux clans se sont battu pour différentes raisons et causes, et quand les Malefoy et les Londrigus ont rejoint les rangs du Seigneur des Ténèbres, le principal sujet de querelles devint de savoir qui était le mieux vu de Lord Vol .. C'est donc dans cette hostilité maladive que Drago avait connu Charity, et c'est ainsi que de fil en aiguille, son père lui avait appris a ne pas fréquenter les Londrigus, à les éviter et, si l'occasion se presentait, à les enfoncer plus bas que bas. Le Serpentard ne s'était jamais posé la question de savoir si cette petite blonde était gentille ou non, il l'avait toujours hait, comme son père le lui avait suggéré, sans chercher a voir plus loin que ses dires. Drago savait aussi depuis peu que Mr Londrigus voulait faire de son unique héritière une grande mangemort, fidèle servante du Mage noire, histoire que sa famille prenne les devant sur les Malefoy. Mais ces derniers ont toujours eut une longueur d'avance sur les Londrigus, et Lucius Malefoy tenait vraiment à ce que cela soit ainsi pour toujours, car se serait une honte d'après lui que de se rabaisser au rang de ces souillons en velours de Londrigus.

" …Te moquerais-tu de moi par hasard !? As-tu reçu un cognard sur la tête durant l’une de tes pratiques?! Quoique, cela ne m’étonnerait pas vu ton niveau médiocre! "

Pourtant, maintenant que Drago la regardait, elle, qui avait hanté sa nuit sans le savoir, elle, qui était la source de son angoissant pressentiment sans qu'il n'en doute, il ne savait plus quoi penser de cette jeune fille qu'il admirait silencieusement et discrètement. Il faut dire qu'elle était très jolie la jeune Londrigus, ses cheveux d'or étaient bien sur le premier atout de sa beauté, mais il n'y avait pas que cela. Le Serpentard la regardait vraiment comme s'il la découvrait pour la première fois, il remarqua son visage, fin et très féminin, sa peau, pale et certainement douce, ses yeux, profond, brillants, et ses lèvres, charnues et d'un rose éclatant. Le fils Malefoy redécouvrait relativement sa rivale familiale, il la voyait sous un autre œil, sous un regard différent bien étrange. Une chaleur inconnue envahi son corps, son estomac se serra, donnant l'impression qu'il se tord dans tout les sens, il était mal à l'aise à coté de celle qu'il avait durant de longues années dédaigné et insulté au nom des Malefoy. Et toutes ces sensations l'énervaient au fond, il n'aimait pas ça, il n'a jamais aimé ça, cette impression de perdre le contrôle des choses, cette impression de ne plus agir par soit même, d'être contrôlé, telle une marionnette par une force inconnue, il fallait qu'il reprenne les commandes, avant qu'il ne puisse plus le faire et qu'il soit trop tard.

"Quelle idiote je suis! Pourquoi un homme tel que toi se souviendrait de mon misérable nom ?! Même si franchement, te considérer comme un homme est un peu exagéré! Le grand Drago Malefoy, préfet de Serpentard, pourquoi se donnerait-il la peine de reconnaître sa rivale? Non, sérieusement, la réponse m’échappe."

Drago ne l'écoutait pas, il était trop occupé à se battre intérieurement contre cette force qu'il voulait à tout prix rejeter, qu'il voulait expulser, loin, très loin de lui, histoire de ne plus revivre ce moment embarrassant et angoissant. Il fixait toujours Charity, cherchant en ses traits gracieux une issue à ce combat, mais c'était difficile. Nombres de pensées passèrent dans la tête du Serpentard, que lui arrivait il ? Est ce à cause de son rêve ? Peut être est il malade ? Ou Alors .. Il est encore dans son rêve, devenu cauchemar ? Nom, impossible, comment aurait il ressentit toutes ses sensations telles que le toucher ou l'odorat .. Ah l'odorat .. Ce parfum qui embaumait l'air d'une odeur douce et apaisante et qui émanait de la jeune fi .. Non ! Il fallait que ça s'arrête ! Il fallait qu'il parte, qu'il se ressaisisse, et qu'il revienne après auprès de Charity pour lui dire qu'elle n'était qu'une moins que rien, et qu'elle frôlait le niveau des moldues, histoire de lui faire oublier ce petit blocage à la bibliothèque.

" Charity Londrigus. Souvient-en la prochaine fois...Idiot "

Elle partait, enfin .. Quand il la vit s'en aller, ce fut comme un soulagement pour le fils Malefoy, espérant tout de même qu'elle n'ai rien remarqué. Il la suivit des yeux, gravant sans le vouloir son image dans sa tête, puis, leva lentement son regard vers le sommet de l'étagère à coté de laquelle déambulait Charity. La, Drago écarquilla grandement les yeux. Un épais volume, qui devait pesait une quinzaine de kilo, tellement il était gros, tombait de la haute étagère et fonçait droit sur la jeune fille blonde. En une fraction de seconde, Drago se rua sur elle, l'attrapa et la poussa au loin, la faisant tomber, en s'écriant :

Attention !

Tout ce passa très vite. Charity se retrouva au sol, à deux mètre de là ou Drago l'avait poussé, et lui, était allongé par terre, inconscient, assommé par le lourd ouvrage qui lui était tombé lourdement sur la tête en poussant la jeune Serpentarde. Il semblait dormir, et le livre était grand ouvert, à coté de lui, sur une double page sur laquelle on pouvait lire :


"Interprétez vos reves, Chapitre 35, L'amour ..."

_________________


Drago Lucius Cygnus Malefoy
~Frozen & Dark Prince~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Encore une Beuglante? [Pv Drago]   Lun 1 Déc 2008 - 19:45

Quelle idée de venir ici! Pourquoi ne pas se jeter dans la gueule d’un loup-garou tant qu’à y être?! Le début de sa journée se noircit d’un voile méprisant envers Malfoy! D’un pas rapide, Charity traversa la moitié de la bibliothèque et le bruit autour d’elle s’évanouie. Seul le battement irrégulier de son cœur parvint à ses oreilles. L’énervement de cette querelle avait probablement provoquée ce pouls effréné! Dans un soupir, la belle blonde contourna un chariot rempli d’anciens manuels scolaires. C’est à peine si son esprit était présent. Ses prunelles bleues, glaciales, avaient été tellement indifférentes à ces insultes. Aucun sourcillement, aucun éclair narquois…Lui avait-on servit un jus de citrouille avarié au petit-déjeuner? Avait-il subitement oublié qu’ils étaient les pires rivaux de tout Poudlard? Peut-être était-il en manque d’injures contre elle? Peu importe! Chassons-le de nos pensées! Il ne gâcherait pas le reste de sa journée quand même! Tout à coup, Charity cru percevoir un bruit strident derrière elle. Peut-être que Malfoy venait enfin de se réveiller et qu’il était prêt à l’affronter? Décidant d’obéir aux souhaits de son père, Charity s’arrêta. Quelle compétition ridicule…Que pouvait-elle enviée à Drago Malfoy? Au cours des années, il ne lui avait démontré aucune qualité! Il n’avait aucun courage face au danger. La course aux mangemort qu’avait établi leur père semblait déjà gagné…

L’enchaînement qui suivit se passa si promptement, qu’à peine retourner, un choc brutal envoya valser la blonde sur le sol. Son sac se déversa un peu partout autour d’elle. Des feuilles de parchemins vierges, une bouteille d’encre, quelques photos et plusieurs livres de cours s’étalèrent. Douloureusement, Charity se redressa et caressa son dos meurtri. Ce dernier avait littéralement prit le sol de plein fouet. Une main posée sur son front, idée de remettre ses idées en place, elle s’écria :

"Mais…Qu’est-ce qui te prend à la fin!?! Tu est complètement débile ou quoi !?! Pourquoi est-ce que tu…………."


Le reste de sa phrase en suspension, ses iris gris s’écarquillèrent. À ses pieds, à deux mètres d’elle, le corps de Malfoy gisait inconscient. Que s’était-il passé? Le bruit alarma la bibliothécaire ainsi que les élèves présents. Tous quittèrent leur table pour venir voir. Quelle bande de curieux! Madame Pince fronça les sourcils et s’approcha d’eux d’un pas résonnant et agaçant. Son regard se promena lentement de Charity à Drago. Quand elle vit que le Serpentard ne se relevait pas, un cri alarmant s’échappa de ses lèvres trop minces. S’il fallait que le père de ce dernier soit au courrant…Son emploi….Perdu…Le brouhaha des élèves s’éleva doucement et des suppositions inquiétantes animèrent ces derniers. Quelques-uns murmurèrent que Charity l’avait attaquée sans retenue. D’autres affirmèrent avoir vue Malfoy lui lancer un sortilège. La jeune fille, elle, n’avait que faire de leurs mensonges grotesques. Son regard n’avait pas oscillé un seul instant du préfet. Puis, elle remarqua l’énorme, le gigantesque, l’ignoble livre qui reposait près de Malfoy. Ses yeux se promenèrent vers l’étagère pour remarquer une planche de bois manquante.

" Mon emploi….mon… "

" Taisez-vous vieille chouette idiote!!! Poussez-vous de mon chemin!!! "

Charity, secouée par l’inquiétude, s’était remise sur pied en un rien de temps. Madame Pince se trouva alors près du corps sans bouger, murmurant des choses incompréhensibles. D’un geste brutal, Charity l’écarta et se pencha vers son ennemi. Les murmures accusateurs des élèves cessèrent. Ils observèrent avec attention chacun de ses gestes. Probablement pour raconter leur propre version des faits. Sa main, froide mais apaisante, glissa presque tendrement sur son front, puis, lentement sur sa joue. À ce niveau, un claquement sonore retentit et à nouveau une acclamation de surprise s’éleva. Charity venait tout juste de gifler l’un des Serpentard les plus craint de Poudlard avec une force étonnante!!!

"Réveille-toi imbécile!!! "

Aucune réaction…Bon…Il serait en colère mais tant pis! Les yeux levés vers le ciel, exaspéré que Drago soit aussi incompréhensible, la main de Charity arpenta sa robe de sorcière. Lorsqu’elle eut sa baguette en main, elle vit avec amusement que des élèves reculèrent. Eclaircissant sa gorge, elle visa le visage blafard de Drago.

"Aguamenti"

Un jet d’eau frais et clair éclaboussa alors le Serpentard. Cela suffirait sûrement à le réveiller. En d’autre cas, Charity serait forcée de l’amener jusqu’à l’infirmerie car, apparemment, c’était de sa faute s’il était dans cet état. La belle blonde n’avait nullement prit la peine d’observer le livre. Il était toujours ouvert à la même page. D’une certaine façon, elle était en colère contre Drago. De l’autre, un sentiment de gratitude l’empli. Il venait tout de même de lui épargner une vilaine blessure.Mais...Pourquoi aurait-il fait cela pour elle?
Revenir en haut Aller en bas
Drago Malefoy
A.A.* (Administrateur Adoré)
avatar

Nombre de messages : 835
Age : 26
Année d'étude : 6ème Année
Poste : Capitaine - Attrapeur & Prefet de Serpentard
Baguette : 30 cm - Aubepine - Crin de Licorne
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Encore une Beuglante? [Pv Drago]   Lun 1 Déc 2008 - 23:35

Voilà quelques minutes que Drago n'était plus dans la réalité, Il était là, au milieu de la bibliothèque, entouré d'une foule d'élèves curieux ainsi que de la Bibliothécaire, Mme Pince, affolée, et de Charity, qui semblait surprise de son geste pour lui éviter de recevoir le livre sur la tête. Mais le fils Malefoy ne voyait ni ne savait rien de tout ce monde, il était allongé, inconscient, semblant dormir profondément et tranquillement. En réalité, il ne dormait pas si tranquillement que cela. En effet, il était plongé dans un monde étrange, bien que très proche de la réalité. Là, devant lui, se tenait une jeune fille, elle lui prenait les mains et l'emmenait en courant à travers la grand hall du château, puis à travers le parc de l'école, à travers ses étendues vertes d'herbes parsemées de fleurs au couleurs infinies et aux senteurs exquises. Elle le menait vers le lac sombre, qui brillait sous les reflets d'or du Soleil. D'ailleurs, Drago remarqua les cheveux d'or de la jeune fille qui le guidait, ils ondulaient et dansaient sous la clarté immaculé de l'astre diurne et étaient éclatant, resplendissant aux yeux du jeune Serpentard. Enfin, ils arrivèrent sur l'une des rives du lacs, là, la jeune fille s'arrêta, elle admirait l'étendu sombre de l'eau, dont l'onde nacrée, déformait le reflet de son visage. Le vent soufflait doucement et calmement, la légère brise était tiède et agréable. Pas un seul nuage ne tachait le ciel, aussi bleu et pur qu'un saphir. Pendant que l'inconnue s'admirait dans le miroir de l'eau, Drago se retourna, derrière lui, une ombre approchait. Une ombre menaçante et opaque, elle venait à grand pas, s'avançait à toute allure vers les deux jeunes gens qui ne se connaissaient pas. L'air devint alors lourd, le lac, si calme quelques minutes auparavant, devint agité, virulents. D'épais nuages orageux obscurcirent le ciel, qui perdit alors sa pureté céleste, et vomirent un rideau de pluie, zébrèrent le ciel de menaçants éclairs et retentirent d'un assourdissant tonnerre. Le vent, qui s'était levé, faisait dangereusement plier les arbres voisins, et balayait l'herbe fraiche en de puissantes et violentes rafales.
La jeune fille aux cheveux d'or hurlait qu'il fallait partir, que s'ils restaient ici, tout aller finir, et qu'elle ne le voulait pas. Mais Drago n'arrivait pas a bouger, il était comme cloué au sol, paralysé par on ne sait quel maléfice, ses genoux tremblaient sans qu'il ne sache pourquoi, et même si l'ombre lointaine s'approchait de plus en plus dangereusement, il restait là, sans peur, et même avec curiosité. L'ombre arriva enfin devant lui, elle n'était pas réellement une ombre, car une forme humaine, quasi évanescente la constituait. Elle s'approcha lentement du jeune homme, leva lentement sa main de fumée vers celui ci, et quand elle la posa sur sa joue, une vive et soudain douleur se fit ressentir, comme si, en la touchant, l'ombre venait de lui assener une claque puissante. Le Serpentard sera les dents pour ne pas crier sous la douleur, la main de l'ombre obscure quitta alors sa joue, puis, sans qu'il ne s'y attende, une main attrapa son bras et le tira vers l'arrière. Lorsqu'il se retourna, il aperçut la jeune fille qui l'entrainait de nouveau à travers le Parc qui était maintenant transfiguré. Tout n'était que désolation et ruine, pas une trace de vie ici, et pourtant, Drago reconnu quand même ce parc ou il aimait tant se promener seul par moment. Guidé par la jeune inconnue, il arriva dans le château, et, avant que l'ombre ne rentre elle aussi, elle ferma la Grande Porte, empêchant ainsi l'être fantomatique de les atteindre. Enfin elle se retourna, la jeune enfant qui avait emmenait Drago. Il la connaissait, il l'avait déjà vu, elle lui disait quelques chose .. Mais quoi ?
Son coeur s'emballa soudainement, il se sentait mal à l'aise, il transpirait, son estomac se nouait et il ne savait pas pourquoi tout cela arrivaient. La jeune fille s'approcha, lentement, tel un chat, et quand elle fut devant le Serpentard, elle le regarda longuement, puis approcha lentement ses ...

Soudainement, ce fut le noir complet. Rien, plus rien du tout excepté ce vide immense et beant, Drago etait perdu dans l'immensite cosmique de ce neant et ne savait pas ou il etait .. Il angoissait, il avait peur ...

Tout les eleves regardaient Charity lancer un sortillege de fontaine sur Drago, mais malheureusement, cela n'eut aucun effet sur le Serpentard, qui, inconscient, gisait au sol dans un profont coma, revivant le reve vecut il y a peu de temps ..

_________________


Drago Lucius Cygnus Malefoy
~Frozen & Dark Prince~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Encore une Beuglante? [Pv Drago]   Mar 2 Déc 2008 - 0:10

L’eau trempait abondamment la moquette. Madame Pince maugréa quelque chose entre ses vilaines dents, sûrement outragée qu’on ose ruiner sa bibliothèque en un parc aquatique! Drago ne se réveillait toujours pas. Étrange. Les sourcils froncés, Charity examina son pouls…C’était un peu dramatique comme hypothèse, mais bon, autant en être parfaitement sûr! Par bonheur, il palpitait encore à un rythme régulier. C’était étrange, ce sentiment d’apaisement. Un peu plus et elle le croyait mort. Quelle idée de songer ainsi pour une petite bosse sur la tête! Le problème, c’est qu’il paraissait étrangement…immobile. S’en était même désagréable à regarder. Lui tournant le dos, Charity se releva et dépoussiéra sa robe de sorcière. Son regard perçant menaça avec vigueur tous les élèves encore présents.

" Vous n’avez rien de mieux à faire!?! "

À ces mots dénudés de gentillesses, ils baissèrent leurs yeux et s’en allèrent vaquer à leurs occupations, jetant furtivement des regards derrière eux. Même Madame Pince hésita entre partir et s’occuper d’eux. Toutefois, elle retrouva son air épineux avant d’envoyer un message à Madame Pomfresh via un élève de première année. Le temps que quelqu’un vienne chercher Malfoy, Charity posa ses iris mécontent vers l’énorme encyclopédie. Accroupie, elle glissa un doigt sur la feuille et en lu le titre : Interprétez vos rêves, chapitre 35, l’amour. Et bien, un livre de divination? Peut-être que le professeur Trelawney l’avait égarée ici? Qui d’autre pourrait bien vouloir lire ce genre de trucs?! Ridicule! Bref, fermant le tout et le posant sur une table, la blonde se dirigea derrière Malfoy et ramassa le sac de celui-ci. L’infirmière daigna enfin se montrer et à l’aide d’élèves plus âgé, ils amenèrent Malfoy à l’infirmerie. Charity ne savait pas quoi faire. Devait-elle les suivre? De toute manière, ce n’était aucunement de sa faute si Malfoy s’était porté volontaire pour la sauver. Pourtant, la culpabilité se formait peu à peu dans son estomac. Que devait-elle faire.

Jugeant qu’il était temps de quitter la pièce, elle prit son propre sac et s’aperçut bien vite que de monter un autre étage avec tout cela sur les bras n’allait pas être de tout repos. Sa baguette apparue de nouveau et elle touche de celle-ci le sac le plus lourd, le sien.

" Wingardium Leviosa "

Son sac perdit toute notion de la gravité et s’envola. Le sac de Malfoy pendu à son épaule, la demoiselle marche droit devant et sort de la bibliothèque légèrement énervée. C’est qu’il avait le don de lui pourrir une journée celui-là! À son passage, nombreuses son les têtes qui se retournaient. Apparemment, la nouvelle avait déjà été commentée! Elle grimpa aussi rapidement que possible l’étage, voulant à tout prix éviter de devoir répondre à leurs questions. Arrivée devant l’infirmerie, Charity hésita de nouveau. Elle pouvait tout simplement laisser le sac à Madame Pomfresh et s’en aller en cours…Toutefois, pour une raison qu’elle ignorait, sa tête lui murmurait de rester. D’attendre qu’il se réveille pour s’assurer qu’il aille bien. Non, elle devrait s’en aller et éviter de l’entendre se plaindre de tout et de rien. Mais, avant même qu’elle ne se décide, elle était déjà à l’intérieur de l’infirmerie

[Suite à l’Infirmerie]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Encore une Beuglante? [Pv Drago]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Encore une Beuglante? [Pv Drago]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HOGWARTS :: Hors-Jeu :: » Archives. -