AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

 

 Serpentard ou Serdaigle ? [PV Hayley Christen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Theodore Nott

avatar

Nombre de messages : 400
Année d'étude : 6ème année
Baguette : Bois de Pommier, 25,5 cm, Plume d'Hippogriffe
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Serpentard ou Serdaigle ? [PV Hayley Christen]   Mar 23 Déc 2008 - 23:56

Il faisait agréablement chaud devant le feu qui crépitait dans la salle commune des Serpentards. Theodore s’était installé dans l’un de leurs moelleux fauteuils, feuilletant négligemment la Gazette des Sorciers qu’il avait récupéré sur l’une des tables. Il ne cherchait rien de bien particulier, mais il s’attendait toujours à y voir une quelconque référence au Seigneur des Ténèbres, ou à son père. Par chance, ce n’était pas encore le cas. Il pouvait alors pleinement savourer les textes acidulés qui prenaient à parti le Saint Potter. D’un geste, il reposa le journal et se passa les mains sur le visage. Il aimait bien prendre un peu de repos de cette manière, mais il n’en oubliait pas pour autant son travail. Après tout, même si le Choixpeau l’avait très rapidement envoyé à Serpentard – on ne peut pas renier ses origines – il n’en avait pas moins hésité avec la maison de Rowena Serdaigle. Même si Theodore n’était pas aussi doué que l’était Drago, il n’en demeurait pas moins un élève particulièrement doué.

S’appuyant sur les accoudoirs, il se releva et s’étira lentement. D’un pas sûr, il remonta dans son dortoir et récupéra son sac de cours, vérifiant que toutes ses affaires y figuraient. Repassant par la salle commune, il jeta un regard aux quelques élèves installés avant de sortir par le mur qui camouflait l’entrée. Traversant les couloirs, il se rendit jusqu’au Hall où il emprunta le grand escalier de marbre pour monter jusqu’au troisième étage et rejoindre la bibliothèque. Arrivé devant la porte, il inspira profondément et poussa les lourds battants de bois. Entrant dans ce royaume du silence, il passa sans ciller devant madame Pince qui l’inspecta au travers de ses petites lunettes, les sourcils froncés, comme si elle regrettait de ne pas trouver de quoi le renvoyer d’où il venait. Repérant une table libre dans un coin d’ombre, Theodore se dirigea vers et y déposa ses affaires. Prenant place sur la chaise, il sortit une pile de parchemins qu’il étala sur la surface de bois avant d’en sélectionner un en particulier. Le parcourant du regard, il grimaça en constatant que ce texte de runes anciennes était bien plus difficile qu’il ne lui avait semblé au premier abord.

Poussant un soupir silencieux, Theodore agrippa son sac et en sortit une multitude d’ouvrages, tous plus variés les uns que les autres. On y trouvait entre autre un dictionnaire des runes ou encore le Syllabaire Lunerousse. Il feuilleta un manuel plus général et se décida à aller chercher d’autres ouvrages, sans doute plus appropriés à ce type de textes. Jetant un dernier coup d’œil à son parchemin, il finit par se lever et s’enfonça entre les étagères, cherchant le rayon des runes. Il y passa un petit moment, vérifiant si les ouvrages sélectionnés lui convenaient, en comparant certains avec d’autres, faisant sa propre liste à partir de ces choix. Lorsque quatre livres passèrent tous les tests, il revint vers sa table avec ces différents ouvrages. Et c’est là qu’il constata qu’elle était occupée par un intrus… Il fronça les sourcils devant cette surprise inopinée, ne sachant pas quoi en penser. Il se décida finalement à ne pas réagir trop violemment, n’ayant aucune envie d’être jeté hors de la bibliothèque. Il s’approcha de la table et s’installa sur sa chaise tout en s’adressant à voix basse à la jeune fille, le ton légèrement ironique.


Je peux t’aider ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yniswitrin.oldiblog.com/
Hayley F. Christen
M.A. * (Modérateur Adoré)
avatar

Nombre de messages : 987
Age : 24
Année d'étude : 5ème année
Baguette : Saul pleureur ; 28 cm ; plume de phoenix
Date d'inscription : 29/11/2008

MessageSujet: Re: Serpentard ou Serdaigle ? [PV Hayley Christen]   Mer 24 Déc 2008 - 1:21

    La journée avait été longue et, heureusement, la jeune femme n'avait pas de cours en dernière heure. La demoiselle avait pensé qu'elle pourrait passer une bonne soirée près du feu de la salle commune. Mais les deux visages qu'elle vit devant le feu fit oublier à la blondinette son intention première et elle décida d'aller prendre une bonne douche. Ouais, ça ferait du bien. En montant les marches afin d'atteindre les dortoirs, l'élève faillit tomber à plusieurs reprises. Quelques seconde après les jurons mécontents de la "madame qui se rétame dans les escaliers" des rires de fillettes retentirent. L'inlassable "LES FILLES !!" retentit et une porte claqua. En lançant rageusement son sac sur son lit, ce qui ne fut pas très évident étant donnée que la jeune femme ne voulait pas faire le tour de la pièce et que sont lit se trouvait à l'extrémité de cette dernière, la demoiselle dénoua sa cravate et entra dans la salle de bain. Comme chaque fois, l'ambiance était la même. La seule chose qui avait changé, s'était la disposition des carreaux. La dernière fois c'était un bleu, un blanc. Cette fois-ci, il y avait une rangée de blanc et une autre de bleu. Mais cela importait peut. Rapidement, la blondinette se déshabilla et entra sous la douche.

    Le rêve du matin revint dans l'esprit d'Hayley. Cette voix était vraiment terrifiante. Mais il ne fallait pas s'attarder dessus. La pile de devoir à faire était si impressionnante qu'elle rentrait à peine dans l'énorme sac de la jeune femme. Cette pensée rendit la douche, comment dire ? Plus courte. Mais ce n'était pas important. Désormais, la demoiselle s'était calmée. Comme à chaque fois qu'elle finissait sa douche, de la buée s'était lové sur les miroirs. Cette fois-ci, la blondinette dessina un visage. De qui ? Elle ne le savait pas. Mais comme à chaque fois, elle effaça le petit dessin d'un geste vif de la main.

    Lorsqu'elle fut sortie, la jeune femme s'habilla rapidement et ne fit guère attention au pourquoi du comment. C'est grâce à ça qu'elle sortit sans cape, une chaussette plus basse que l'autre et le badge à l'envers. Mais la demoiselle s'en fichait, elle allait juste à la bibliothèque afin de s'avancer dans es devoirs. Dès qu'Hayley entra dans la pièce, le silence régnait, comme toujours d'ailleurs. La blondinette chercha désespérément une table libre, mais elles étaient toutes pleines. Enfin, presque toutes. Il y en avait une dans un coin. Il y avait déjà des livres dessus, mais une partie restait inoccupée. La Serdaigle espérait que ce n'était pas un prétentieux ou une petite pimbêche qui était assis là. La réponse arriva assez vite.

    Un jeune homme arriva par une des allées adjacentes et jeta un regard intrigué vers ce qui était, il y a quelques instants, SA table. Lorsqu'il s'approcha, la demoiselle leva vers lui ses deux yeux bleu et le regarda, gênée.


    " Je peux t’aider ? "

    Les deux joues blanches d'Hayley se teinta de rose. Premièrement, elle était dans un moment embarrassant ; deuxièmement, le garçon en face était pas mal du tout. Son visage regardait la blondinette d'un regard noir, certes, mais d'un regard quelque chose quand même.

    __" Euh ... en fait j'ai une tonne de boulot. Alors bon, je suis venue à la bibliothèque pour pouvoir bosser sans avoir à me trimbaler les deux trucs qui me servent de camarade de chambrée. Il n'y avait plus que cette table de libre donc euh ... Je me suis assise. Mais si ça te gène vraiment, je ... je oeux y aller. "
    *Pitié, qu'il dise que ça va. Ce serais sympa si ...*

    Felize remarqua soudain le badge de Serpentard accroché sur la poitrine de son interlocuteur.

    *Ouais, et pitié aussi que ce soit pas un de ces prétentieux ...*



Dernière édition par Hayley F. Christen le Mer 24 Déc 2008 - 11:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fire-in-your-heart.skyrock.com/
Theodore Nott

avatar

Nombre de messages : 400
Année d'étude : 6ème année
Baguette : Bois de Pommier, 25,5 cm, Plume d'Hippogriffe
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: Serpentard ou Serdaigle ? [PV Hayley Christen]   Mer 24 Déc 2008 - 3:22

HP : Felize remarqua soudain le badge de Serpentard accroché sur sa poitrine. => Tu n’as pas fait une petite erreur de nom ? ^^

Le regard de Theodore ne quittait pas la jeune fille qui avait osé occuper ainsi son espace. Pourtant, s’il y avait bien une chose que le Serpentard n’appréciait pas, c’était qu’on s’incruste ainsi dans sa zone de travail. Pourquoi ? Parce qu’il avait énormément de mal avec ces élèves qui viennent à la bibliothèque uniquement pour discuter ou faire n’importe quoi d’autre. Lui, il venait pour travailler. Alors il se méfiait toujours quand quelqu’un manifestait un tel manque de respect… Principalement parce que ça se retournait toujours contre lui. Après tout, n’était-il pas le méchant Serpentard… Il vit une certaine gêne s’installer sur le visage de la Serdaigle, mais il ne s’en émut pas outre mesure. Il écouta ensuite son excuse, pesant chaque mot, cherchant à voir si ce qu’elle disait était sérieux ou pas. Et le moment tant attendu arriva… Son regard se porta à sa poitrine, là où était cousu le serpent d’argent. Il attendit donc la moindre remarque, une excuse qui l’autoriserait à quitter la table ou même une insulte, mais rien ne vint. Il décida donc de prendre les devants.

Non. Si tu veux travailler, ça ne me gêne pas. Tu peux rester…

Il la détailla un peu plus, laissant passer quelques secondes, prêt à s’entendre dire que finalement s’était bon, qu’elle avait oublié qu’elle avait entrainement de Quidditch ou que sa chouette devait se faire manucurer, mais à priori, la jeune fille gardait le silence. Elle ne semblait pas montrer d’envie de quitter cette table. Etait-ce seulement possible qu’il y ait un élève dans tout Poudlard qui ne se montre pas hostile au badge des Serpentards. Bien que son visage reste de marbre, il était troublé. Peut-être attendait-elle simplement le bon moment avant de lui lâcher un flot d’avanies… Montrant son badge du doigt, il s’adressa à la jeune fille d’une voix neutre.

Tu l’as vu et tu ne pars pas… Tu ne m’insultes même pas. Dois-je m’attendre à une mauvaise surprise ?

Il ne cillait pas, attendant une réponse avec curiosité. Il se rendait compte que son ton était quelque peu tranchant, mais il avait tellement de mauvaises expériences qu’il préférait se défendre d’avance. Il se souvenait néanmoins de la promesse qu’il s’était fait quelque nuit plus tôt, alors qu’il traversait le parc. Celle d’être un peu plus sympathique et gentil avec les autres. Alors si la jeune fille montrait que sa maison ne la dérangeait pas, il ferait quelques efforts, histoire qu’on ne puisse pas dire que tous les Serpentards sont les mêmes. Il avait effectivement horreur qu’on le compare à ces sorciers de seconde zone qui peuplaient sa maison, croyants que déclarer ouvertement leur allégeance au Seigneur des Ténèbres faisait d’eux des gens « biens ». Une bande d’idiots écervelés, c’est tout ce dont il s’agissait. Et c’était là une raison supplémentaire de chercher une compagnie un peu plus tournée vers la normalité, comme par exemple avec des Serdaigles. Parce que bon, il ne fallait quand même pas pousser, autant rester avec des gens fréquentables. Il n’irait quand même pas lorgner du côté des Poufsouffles, ou pire, des Gryffondors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yniswitrin.oldiblog.com/
Hayley F. Christen
M.A. * (Modérateur Adoré)
avatar

Nombre de messages : 987
Age : 24
Année d'étude : 5ème année
Baguette : Saul pleureur ; 28 cm ; plume de phoenix
Date d'inscription : 29/11/2008

MessageSujet: Re: Serpentard ou Serdaigle ? [PV Hayley Christen]   Mer 24 Déc 2008 - 14:44

    [hj : et bin non. Les deuxième nom ça s'utilise aussi dans les RP. C'est possible =) Felize c'est le deuxième nom. Quand je tourne trop en rond, je le sort. ]

    Le jeune homme qui se tenait devant la demoiselle, la regardait fixement. Ses yeux était d'un bleu pâle, presque gris et il semblait réfléchir. À quoi ? elle ne le savait pas. Tout ce qu'elle savait en réalité, c'était que ces joues avaient un peu plus rosies et que le garçon lui adressa à nouveau la parole. Il dit qu'il n'y avait pas de problème du moment que c'est pour travailler. D'un autre côté, à son avis qu'est-ce qu'une Serdaigle peut bien faire à la bibliothèque ?
    Draguer les jolis garçon ?
    Chut la p'tite voix ! Bon, OK, lorsque la blondinette se dirigeait vers la bibliothèque c'était dans une intention première : travailler. Mais cette dernière se transformait rapidement en autre chose malheureusement. Il faut dire qu’avec ce qu’elle avait devant les yeux, ce serais difficile de bosser. Mais il fallait s’y mettre. D’un signe léger de la tête, Hayley fit comprendre au garçon en face d’elle que c’était bon. Elle sortit de son sac son devoir de métamorphose et alla farfouilla afin de trouver ses notes. Elles étaient enfouies au font du sac et un coup de main fut nécessaire afin de les rendre lisibles. La demoiselle s’était installée précautionneusement en bout de table afin de garder un oeil sur le Serpentard. Elle n’en avait pas peur, non, mais le regard qu’il lui lançait était …
    Magnifique ?
    Non, noir ! Au bout d’un petit moment, pendant lequel le jeune homme n’avait pas arrêté de regarder la jeune femme de son regard SOMBRE, il prit la parole.


    Tu l’as vu et tu ne pars pas… Tu ne m’insultes même pas. Dois-je m’attendre à une mauvaise surprise ?

    La demoiselle resta quelques secondes sans voix. Une mauvaise surprise, elle ? Non. Elle se mit à rire.

    __ " Depuis quand juge-t-on les gens à un vulgaire badge ? Le badge c’est juste une décoration." Elle montra le sien et remarque qu’il était à l’envers. Elle le retourna avant de continuer : " Je ne m’attarde jamais sur la maison. Je suis une Serdaigle et le boulot m’énerve plus qu’autre chose. Que tu sois de Serpentard ou de Gryffondor n’altéra pas mon jugement." Un sourire l’interrompit. " Bon, je dois bosser là … Pourquoi les prof nous donnent tant de truc, c’est pas possible … "

    En levant la tête vers son interlocuteur, Hayley eu une vision d’horreur : les filles. Elles étaient à la bibliothèque. Mais c’est pas possible ce truc. Elles n’y ont jamais mis les pieds de leur vie. Un miracle en soit. Enfin, pas lorsqu’elles arrivèrent vers la table.

    *Et bin merdum. Je le sentais bien venir celui là…*

    Pourquoi, mais pourquoi ? Elle s’était cassée la margoulette dans les escaliers qui menaient à au dortoirs, elle avait renversé son sac en essayant de le poser sur le lit et elle avait pas dormit de la nuit. C’est vrai quoi, la malchance est peut-être de sortit aujourd’hui.
    [color:db50="RoyalBlue"]Mouais … Et ce qui se tien devant toi tu vas me dire que c’est pas de la chance ?

    Chut ! Il fallait trouver un truc à faire. La demoiselle ouvrit son livre de métamorphose et fit semblant de chercher des renseignement tout en écrivant sur un parchemin vierge. Mais le danger arriva :

    " Hayley !! "
    __" Et merde," dit elle doucement." Les filles ! Ça va ? "
    " Tiens, un nouveau copain ? "
    Un clin d’œil parcourut les deux visages.
    __" Euh …"

    En lançant un regard de coté au Serpentard qui était resté là et gardait un œil sur le groupe de filles. La situation était délicate … La seule façon de s’en sortir était … c’est vraiment trop stupide.
    C’est pas grave, c’est tout toi !
    La p’tite voix, tais-toi pour une fois. Bon, il faut toujours tester après tout. La blondinette lança un regard au garçon devant elle et lui lança le regard du s’teu plait aide moi. C’est vrai quoi, les filles, elle faisait tout pour les éviter et les pimbêches trouvaient toujours un moyen de la rejoindre. Felize finirait par rester cloîtrée dans la salle de bain, seul endroit dans lequel Gros Bébé et Fifille à Maman n’entraient pas. Ce qui était d’ailleurs étrange, très étrange. Tout simplement, parce que les endroits où elles ne mettaient pas les pieds étaient rares. Il y avait la salle de bain, la bibliothèque, le lac et la forêt. Il n’y avait que là que la tranquillité régnait. Sinon, elles sont partout. Il vous suffit de tourner la tête pour les voir entrain de rire comme … comme … bin comme des filles en fait. Mais c’était ça qui était énervant.


    __" Non, je dois faire mon devoir de métamorphose et il est là pour, euh … m’aider. "

    Hayley fixa le garçon. En espérant qu’il n’était de troisième année. Mais, vu la taille respectable et sa façon de se tenir, ce devait être bon. En espérant qu’il ne lui ferait pas faut bon. Parce que, sur ce coup là, le badge signifiera beaucoup.

    [hj : les fille ça m'a traverser la tête donc les voilà. On les joues nous même. Donc voilà.J'avais pas d'autres idées en tête --' ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fire-in-your-heart.skyrock.com/
Theodore Nott

avatar

Nombre de messages : 400
Année d'étude : 6ème année
Baguette : Bois de Pommier, 25,5 cm, Plume d'Hippogriffe
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: Serpentard ou Serdaigle ? [PV Hayley Christen]   Mer 24 Déc 2008 - 18:14

[HP : Autant pour moi ^^]

Theodore gardait son regard bien rivé sur la jeune fille, attendant d’être sûr et certain que cela n’était d’aucun risque pour lui. Il remarquait bel et bien que cette dernière avait une forte tendance à rougir, mais à aucun moment il ne lui traversa l’esprit qu’il put être d’une quelconque manière à l’origine de cette réaction. La Serdaigle pouvait d’ailleurs remercier le ciel que le Serpentard n’ai pas été un legilimens, parce qu’il est presque certain que la remarque qui traversa alors ses pensées eut tout pouvoir de déstabiliser le jeune homme. Par chance pour eux, une telle situation leur fut épargnée. Néanmoins, Theodore ne parvenait pas à se détacher de sa méfiance, sans doute trop habitué à la défiance vis-à-vis des Verts et Argents.

Aussi, il ne put manquer d’afficher un air surpris en l’entendant rire. Du coin de l’œil, il jeta un regard vers l’entrée, mais madame Pince n’avait rien entendu. Une chance pour eux, Theodore avait choisi une table dans un coin quelque peu reculé. Son air surpris ne disparut cependant pas devant les explications de la jeune fille. Il comprenait toutefois un peu mieux maintenant pourquoi les Serdaigles étaient ainsi appréciés des autres maisons et même des Serpentards. Il jugea donc qu’il avait bien plus d’estime pour cette jeune inconnue que pour quiconque d’autres dans ce château… A l’exception peut-être de Drago Malefoy, mais c’était là une toute autre histoire. Son air tendu finit par disparaître et il répondit à la jeune fille par un hochement de tête, affichant un petit sourire timide. Puis, sans plus de cérémonie, il reporta son attention vers son texte runique, tentant de déterminer les éléments qu’il pouvait y reconnaître. Il n’assista donc pas au changement d’expression de sa camarade de table, mais même si cela avait été le cas, il ne l’aurait pas montré, n’ayant pas pour habitude de se mêler des affaires des autres. Il laissait ça aux Gryffondors.

Il ne put donc s’empêcher d’afficher son irritation alors qu’un cri perça ses oreilles… Qui donc osait ainsi perturber son calme ! Tout le monde s’était-il donc ligué contre lui aujourd’hui ? En plus, comble de malchance, cette bande de jeunes – il ne trouvait aucun mot pour les qualifier – s’approcha de sa – non, leur – table. Il nota toutefois au passage que la jeune Serdaigle portait le doux nom d’Hayley. Une information notable qu’il rangea dans un coin, des fois qu’elle puisse se révéler utile un jour. Tout Serpentard qu’il était, il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre qu’elle n’appréciait pas plus que lui cette intrusion. Lui-même ne connaissait pas ces filles, mais il s’imaginait que la Serdaigle se serait bien passée de cette « chance ». Il remarqua malgré tout le regard d’Hayley et, bien que ce n’était pas dans son habitude d’aider les autres, il se rappela que quelques minutes plus tôt, elle s’était montrée gentille à son égard. Autant lui rendre la pareille, surtout que pour l’heure, ça lui rendrait tout autant service. Sans oublier le fait que ces jeunes filles semblaient plus jeunes que lui. Faisant claquer sa langue d’un ton agacé, il s’assura d’avoir toute leur attention avant de leur parler à voix basse d’un ton froid et particulièrement cinglant.


Peut-être ne vous en êtes-vous pas rendue compte, mais il y a des gens ici qui souhaitent travailler. Or, il se trouve que vos horribles gloussements gênent notre capacité de concentration. Vous rendriez donc un grand service à la communauté sorcière en allant voir ailleurs. Comme je suppose que vous n’avez aucune envie de vous mettre à dos la Maison de Serpentard, vous allez faire ce que je demande. Et si possible en silence.

Leur lançant un dernier regard noir, comme seuls les Serpentards savaient en faire, il retourna à ses affaires… Avant de se rappeler la dernière phrase d’Hayley. Au point où il en était, se montrer un peu plus gentil ne le tuerait pas. Il ramassa donc son sac et en sortit un manuel de métamorphose, l’ouvrant pour jeter un œil à la table des matières. Relevant la tête, il adressa un regard à la jeune Serdaigle, faisant comme s’ils n’étaient plus que tous les deux, cela bien que les jeunes filles n’avaient pas bougé d’un pouce.

Nous disions donc Hayley, que tu avais un peu de mal avec les métamorphoses des animaux complexes…Jetant un regard noir au groupe de fillesQue n’avez-vous pas compris dans « Aller voir ailleurs » ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yniswitrin.oldiblog.com/
Hayley F. Christen
M.A. * (Modérateur Adoré)
avatar

Nombre de messages : 987
Age : 24
Année d'étude : 5ème année
Baguette : Saul pleureur ; 28 cm ; plume de phoenix
Date d'inscription : 29/11/2008

MessageSujet: Re: Serpentard ou Serdaigle ? [PV Hayley Christen]   Mer 24 Déc 2008 - 19:33

    Hayley fut quelque peut étonnée lorsque le jeune homme prit la parole. OK, elle avait dit que le badge ne voulait rien dire, mais la façon dont il lui avait parlé à son arrivé. La jeune femme fut aussi stupéfaite de ces paroles : elle même n’avait jamais envoyé baladé les filles comme ça. Enfin, si on pense à tous les pièges qu’elle avait mit dans leur valise l’année dernière … Voyons, les chaussettes qui rétrécissaient quand on essaye de les mettre, le dentifrice « acidrique », si ce mot existe et enfin, le meilleur, la boite à maquillage qui vous attaque dès le moment où vous l’ouvrez. Gros bébé qui ne s’était pas maquillée de toutes les vacance, ce qui en soit était déjà un prodige, avait subit les effets le premier jour de cours. La voir traverser la salle commune, une boite à maquillage accroché au derrière avait été un divertissement assez agréable. Mais il fallait avouer qu’elles n’était pas mal non plus : elles avaient ensorcelés le baldaquin de la blondinette. Ils n’avait pas voulus s’ouvrir. Mais, malheureusement pour elle, ma baguette était à portée de main. Et puis la voix se fatigue chaque année un peu plus. C’est vrai, si chaque jour vous devez crier une fois, grand minimum, un énorme « LES FILLES ». La preuve se situe quelques minutes plus tôt. Les escaliers glissant avaient sortit le fameux « cris de guerre ». Et désormais, c’était repartit pour un tour. En allant à la bibliothèque, il fallait qu’elles réapparaisse alors que la jeune femme était entrain de …
    Mater ...
    Travailler. Dis la p’tite voix, la vulgarité y est presque là, alors mouquette. Lorsque le discourt du Serpentard fut finit, il commença par se replonger dans son livre. C’était un livre assez étrange, avec des drôles de signes un peut partout. Ce devait être des runes anciennes ou quelque chose comme ça. Mais quelque chose le fit réagir et il sortit son propre livre de métamorphose. Il l’ouvrit à la page des … des quoi ?? « Métamorphose des créatures complexes ». Oulala … Mais c’est de la cinquième année ça … D’un autre coté, je pourrais m’avancer …

    Nous disions donc Hayley, que tu avais un peu de mal avec les métamorphoses des animaux complexes… Que n’avez-vous pas compris dans « Aller voir ailleurs » ?

    La bourdeuh … La demoiselle ne croyait pas en Dieu. Non, pour elle s’était un truc que c’était inventer les fous afin de devenir moins fou. Mais, cette fois-ci, elle pria. Bon, pas à genou et tout et tout, mais elle pria quand même. Elle demanda un truc tout con, et ouais.
    Comme toi en fait
    Ferme-la la p’tite voix.
    Oh, on est vulgaire hein …
    Tu m’a cherché tu m’a trouvé. Bref, revenons à nos moutons. Oui, donc elle pria. Elle demanda à ce que, comme d’habitude, les filles soient assez stupides pour ne pas comprendre que la métamorphose des animaux complexe était du niveau supérieur. Pourquoi prier si c’est leur naturel ? Simplement pour être sûre. Le regard interrogateur qu’elles lancèrent aux deux jeune gens, fit trembler quelque peut la blondinette. Si les pimbêches s’apercevaient que ce n’était le bon niveau, elles croiraient que leur camarade de chambré sortait avec un Serpentard.
    Ne dis pas que ce ne t’aurais pas plu.
    OK, ça m'aurais plu, mais tout de même.

    " C’est bon, c’est bon, on s’en vas. "

    Leur petit visage ronchon indiquait que la façon dont le garçon les avait renvoyé. Mais elles partirent sans plus un mot. Soudain une idée traversa l’esprit d’Hayley.

    __" Je reviens. "

    Elle courut vers les deux filles qui sortaient à présent de la bibliothèque. Elle était prête à leur faire passer un marché. Bon, c’était pas sur que ça fonctionne, mais il fallait essayer.

    __" Les filles ! "
    " Quoi ? "
    demanda Fifille à Maman d’une voix maussade.
    __" Je vous raconte ce qui c’est passer si … "

    La blondinette stoppa ses paroles. Elle était entrain de comprendre ce qu’elle faisait : elle se servait du Serpentard afin de se débarrasser des pimbêches. Felize se retourna et vit le …
    Beau …
    Serpentard assis au font de la salle. Ce n’était pas très bien en fait. Après ce qu’il avait fait pour la tirer des griffes de Fifille à Maman et Gros Bébé, elle ne pouvait pas s’en servir comme ça.
    T’as des élans de gentillesse toi maintenant ?
    Ecoute la p’tite voix. Quand tu trouvera une autre, pardon, un autre petit voix mignon, on en reparlera OK ?

    __" Rien," dit-elle à l’adresse des filles.

    Hayley partit si vite que les questions de Gros Bébé ne parvinrent pas jusqu’à ses oreilles. Elle revint s’asseoir et resta quelques instants les yeux dans le vide avant de demander :

    __" Au fait, tu connais mon nom. On vas le faire à la manière facile : salut, moi c’est Hayley et je comprend rien du tout à la métamorphose des créatures complexe parce que je suis en quatrième année. À ton tour. "

    La petite voix tu vas me payer ce que j’ai laissé passer tout à l’heure.
    Il faut savoir parler au bon moment très chère.
    Ouais, bin il faut aussi savoir se la fermer de temps en temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fire-in-your-heart.skyrock.com/
Theodore Nott

avatar

Nombre de messages : 400
Année d'étude : 6ème année
Baguette : Bois de Pommier, 25,5 cm, Plume d'Hippogriffe
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: Serpentard ou Serdaigle ? [PV Hayley Christen]   Jeu 25 Déc 2008 - 17:08

Il était vrai que le changement que venait de montrer Theodore pouvait paraître très surprenant, mais il n’était en aucun cas du à un caractère lunatique. S’il s’était montré agressif au premier abord, c’était simplement par instinct de survie. En tant que Serpentard, on apprenait vite à faire face à une hostilité générale et il fallait bien avouer qu’à la longue, ça en devenait lassant. Rien d’étonnant à ce qu’avec l’âge, les sorciers de cette maison deviennent toujours plus détestables. Alors rencontrer quelqu’un qui ne semblait pas attacher d’importance à ces couleurs, c’était déjà suffisamment rare pour qu’on y accorde une quelconque importance. D’autant plus lorsque l’on s’appelle Theodore Nott. Et quant à sa manière de s’adresser à ces filles, ça, c’était aussi du à son éducation de Serpentard. Après tout, il avait cela dans le sang et même s’il se plaisait à affirmer sa différence par rapport aux autres membres de sa maison, il ne restait pas moins fier d’en porter les couleurs.

Il fut quelque peu surpris lorsque la jeune Serdaigle se leva pour suivre ses deux « amies » qui venaient enfin de les laisser tranquilles. Qu’est-ce que cela voulait dire ? Ne l’avait-elle pas appelé à l’aide ? Venait-il de se méprendre sur son regard ? Il espérait bien que non parce qu’alors, il aurait simplement ruiné ses chances de se séparer de l’image traditionnelle du Serpentard. Le retour de la jeune fille le tira de ses pensées et il resta ainsi, son regard fixé sur elle, attendant de savoir si elle allait dire quelque chose. Et effectivement, elle s’adressa à lui, le faisant quelque peu sourire, d’un sourire amusé qu’on lui voyait rarement sur le visage. Effectivement, il connaissait son nom, les deux intruses ne l’avaient-elles pas prononcé en s’approchant d’eux ? Quant au reste, cela l’amusait tout autant. Il reposa son ouvrage et posa son regard sur la jeune fille, mais il n’y avait plus rien de noir en lui, plutôt quelque chose d’autre… Une lueur amusée ?


Et bien moi, c’est Theodore. Et je peux te dire que l’année ne limite en rien les connaissances abordables. L’année dernière, le professeur McGonagall nous a plusieurs fois demandé de changer des animaux. Une fois, il fallait faire d’un hérisson une pelote d’épingles alors qu’une autre fois, c’était une dinde que nous devions transformer en cochon d’Inde. Je pense que tu te doutes que c’est loin d’être simple, pourtant je peux t’assurer que me renseigner sur les métamorphoses complexes m’a beaucoup aidé. Tu devrais t’y intéresser un peu.

Il reporta doucement son attention vers son texte, mais il avait beau faire comme il voulait, il n’arrivait pas réellement à se concentrer. Une phrase raisonna alors dans sa tête. Je suis une Serdaigle et le boulot m’énerve plus qu’autre chose. Il semblait évident que la jeune fille ne suivrait pas nécessairement son conseil. Et ce même conseil, plutôt que de l’aider, ferait plutôt passer le jeune Serpentard pour l’un de ces arrogants personnages qu’il détestait tant. Il était vrai que ce n’était pas là l’apanage des Serpentards, il y avait bien aussi cette Granger, mais nul doute que la Serdaigle n’y ferait pas très attention. S’il voulait éviter de donner une fausse impression, il allait devoir se reprendre. Bien. Il lui semblait de plus en plus difficile de se concentrer sur son texte, alors autant le remettre à plus tard. Il lui restait suffisamment de temps pour y travailler. Il replia donc ses parchemins et rangea ses affaires, reprenant devant lui son livre de métamorphose. Il ne comprenait pas vraiment ce qui lui passait par la tête, mais quelque part, il savait qu’il faisait le bon choix… Pourquoi et comment, il lui était pourtant difficile de le dire.

Si tu veux, pour que tes « amies » n’aient aucune chance d’apprendre que tu leur as menti… Et bien peut-être accepterais-tu que je t’aide vraiment. Mon texte peut attendre, alors c’est comme tu veux.

Il avait dit ça en arborant un léger sourire, essayant de paraître aussi aimable que possible, tentant de se détacher de son image de Serpentard. Et, sans trop qu’il ne sache pourquoi, il se sentait… Comment dire… Joyeux ? Oui, quelque chose comme ça. Joyeux à l’idée de pouvoir aider quelqu’un qui n’avait pas le moindre préjugé à son égard. C’était tellement nouveau pour lui…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yniswitrin.oldiblog.com/
Hayley F. Christen
M.A. * (Modérateur Adoré)
avatar

Nombre de messages : 987
Age : 24
Année d'étude : 5ème année
Baguette : Saul pleureur ; 28 cm ; plume de phoenix
Date d'inscription : 29/11/2008

MessageSujet: Re: Serpentard ou Serdaigle ? [PV Hayley Christen]   Jeu 25 Déc 2008 - 19:16

    Lorsque la jeune femme eu finit sa phrase, le Serpentard posa son livre et ses yeux changèrent. Ils n'étaient plus méfiants, ni même agacés. Non, quelque chose se trouvait dans ces pupilles. Quelque chose que la jeune femme ne voyait que rarement, le plus souvent chez sa mère. Enfin, le plus souvent, n'était pas réellement vrai. Désormais, les yeux de Mme Christen éprouvaient de la tristesse et de l'imploration. Son père ayant quitté la maison pour quelques mois, la demoiselle recevait sans cesse des lettres de celle qui avait été un modèle et qui, maintenant n'était plus qu'une femme comme les autres. Une de ces femmes au foyer qui était aux bottes de leurs maris. Ses femmes qui ont un jour trahis la confiance de la famille et qui désormais envoyait des lettres à son enfant en le priant de venir passer les fêtes avec leur pauvre mère. Mais l'enfant en question n'en pouvait plus de ces lettres. Peut-être était-ce parce qu'il se sentait coupable. Oui, c'était ça. La blondinette se sentait coupable de ce qui était arrivé à sa mère. Elle qui avait été une femme magnifique et pleine de respect, et pas seulement le respect de la famille, non, le respect du monde. Elle était désormais oubliée, négligée.
    Tu t'éloignes du sujet.
    Je sais la voix. En effet, la tristesse qui sortait normalement le soir, lorsqu'elle était seule remontait à la surface. Mais il ne le fallait pas, non, il ne le fallait pas. La jeune femme regarda donc le garçon qui avait pris la parole. Theodore. Il s'appelait Theodore. Le nom lui allait assez bien. Avec ses yeux remplis d'amusement. Il était vraiment ...
    Mignon ...
    Ouais la p'tite voix, mignon.
    Et bin, pour une fois que j'ai raison.
    Comme quoi, tu peux avoir quelque chose dans la tête de temps en temps. Le Serpentard disait que les années ne limitaient rien question connaissance. Ce qui était vrai. Il se trouve que les potions étaient une matière appréciée par la demoiselle. Le fait de jeter des trucs dans un chaudron, c'était génial. Un jour, elle avait essayé de changer quelques ingrédient de la potion de beauté. La blondinette l'avait testé sur les filles, bien entendu. Le résultat avait été très amusant : au lieu de donner l'effet attendit, la boisson changea les pimbêches en troll. Enfin, pas vraiment en troll, mais en quelque chose qui s'en rapprochait. Le jeune homme disait aussi que la métamorphose des créatures complexes l'avait bien aidé lors de son année précédente. Bon, et bien Hayley devrait s'y mettre aussi alors. Mais pas tout de suite. Le devoir de métamorphose passerais avant. Dès que Theodore eu finit, la jeune femme hocha de la tête pour indiquer qu'elle avait compris et se replongea dans ses notes, toujours aussi peu lisibles d'ailleurs.
    * Alors, la métamorphose végétale *
    Felize ne parvenait pas à se concentrer. Le garçon en face ou la peur de revoir les filles ? Elle ne le savait pas. Non elle ne le savait pas. Peut-être était-ce tout simplement parce que qu'elle ne voulait pas faire ce devoir. Pourtant, c'était facile. Oui, très facile. Mais elle n'y arrivait pas. Quelque-chose ne marchait pas.
    Il y a quelque chose qui t'embrouille, très chère.
    J'avais remarqué, merci. Mais il semblait que le Serpentard n'arrivait pas à se concentrer non plus. Cela devait faire plusieurs fois qu'il relisait la même phrase. Enfin, si on pouvait appeler ça une phrase. C'était plusieurs signes bizarres avec des traits entre. Les signes pouvaient contenir plusieurs couleurs différentes aussi. Quelques fois, il y avait des illustrations, qui, tout comme le « texte », ne ressemblaient pas vraiment à des illustrations. Les pages étaient usées, très usées, jaunes. La demoiselle était certaine de ce n'était pas de l'anglais. Au bout d'un petit moment, Theodore plia son parchemin et repris son livre de métamorphose.

    " Si tu veux, pour que tes « amies » n'aient aucune chance d'apprendre que tu leur as menti... Et bien peut-être accepterais-tu que je t'aide vraiment. Mon texte peut attendre, alors c'est comme tu veux. "

    Hayley eu un sourire. Décidément, elle l'appréciait de plus en plus ce Serpentard. Et puis, la métamorphose des créatures complexes pourrait lui être utile. Ça pourrait arranger les filles, elles qui n'arrivent même pas à changer une allumette en aiguille. Des fois, la blondinette se demandait comment elles avaient fait pour arriver jusqu'en quatrième année. Les professeurs avaient été trop indulgent avec elles. Ces petites pestes. La jeune femme s'en serait bien passée de ces chipies qui n'arrêtaient pas avec leurs bruits bizarres. Mais oui, la métamorphose des créatures complexes, ce serait sympa.
    Tu dis ça à cause du sourire, hein ?
    Ok, il venait de sortir un super sourire mais la métamorphose, c’était important.

    __" Je veux bien. Après tout, ça pourra m’être utile."

    Vas-y, sors le super sourire de la mort qui tue !!!
    Et pourquoi je devrais faire ça ?
    Parce que ça se trouve, son voix intérieur il est pas mal ...
    Ah, je vois, on en profite. Mais malgré les protestations, le sourire sortit tout de même. Après tout, ce n’était pas un sourire qui pouvait faire la différence.
    Vraiment ?…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fire-in-your-heart.skyrock.com/
Theodore Nott

avatar

Nombre de messages : 400
Année d'étude : 6ème année
Baguette : Bois de Pommier, 25,5 cm, Plume d'Hippogriffe
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: Serpentard ou Serdaigle ? [PV Hayley Christen]   Ven 26 Déc 2008 - 21:34

Theodore Nott était troublé. Il était troublé parce qu’il ne savait pas ce qu’il était en train de lui arriver. Avant ce jour, il n’avait jamais réussi à mettre ses cours de côté comme il venait de le faire quelques minutes plus tôt. En effet, il jugeait que la connaissance était l’une des seules choses qui permette d’avancer dans la vie et c’est pourquoi il faisait tout son possible pour en engranger un maximum. Seulement voilà, là, il n’arrivait pas à se concentrer sur son travail. Il était perturbé et ne comprenait pas pourquoi. Etait-ce du à la jeune fille qui se tenait assise face à lui ? Bien sûr que non. Comment aurait-ce pu être le cas ? … D’accord, il fallait bien avouer que la Serdaigle était particulièrement mignonne, mais était-ce vraiment important ? Il n’avait jamais accordé la moindre importance à ce genre de choses alors en quoi cela pouvait-il le troubler ? Peut-être parce qu’aujourd’hui, grâce à Drago, il était devenu… un peu plus humain. Oui, c’était les termes qu’il avait utilisé pour qualifier l’effet bénéfique que son ami avait eu sur lui et il était fort possible que c’était là l’une des raisons à ses troubles. Theodore Nott changeait. Et aussi perturbant que cela pouvait l’être, il ne s’en offusquait pas. Il aimait ces sentiments nouveaux qu’il ne parvenait pas à identifier et pour rien au monde il n’aurait échangé sa place.

Il se demandait si le fait que la jeune fille ait été aussi gentille avec lui y était pour quelque chose. Il se pouvait effectivement que cela joue quelque peu sur leur relation, mais est-ce que c’était la seule raison ? La réponse était non, Theodore le savait. D’accord, il n’était peut-être pas habitué aux relations humaines, mais il en fallait tout de même plus pour déstabiliser le Serpentard. Il était quand même un fils de Mangemort et savait garder son calme face à toutes sortes de situations. Bien sûr, il était largement plus habitué aux situations négatives et un trop plein de bons sentiments ne pouvait que le mettre mal à l’aise. Mais pas autant qu’il l’était. Oh, il n’était pas mal à l’aise dans le sens qu’il allait tomber dans les pommes, mais plutôt dans le sens extrêmement gêné. Il ne savait pas s’il agissait comme il le fallait, mais comme il ne savait pas quoi faire d’autre, il lui fallait faire avec.

Lorsque la jeune fille répondit à sa proposition par l’affirmative, Theodore ne put que sourire, ravi de n’être pas remis à sa place. Et face au sourire qu’elle lui offrit, il ne put s’empêcher de rougir, très légèrement certes, mais il rougissait quand même. Il fallait dire qu’on ne lui accordait pas souvent ce genre de faveur, à lui, un Serpentard. Alors découvrir un si incroyable sourire sur le visage d’Hayley ne fit qu’accroitre quelque peu son rythme cardiaque. Préférant éviter de le voir s’emballer, le jeune homme se leva, rompant le lien de regard qui s’était installé entre eux. Il prit un peu de temps à trier ses affaires, respirant profondément pour se calmer un peu et faire disparaître cette chaleur qui lui rosissait ses joues. Il rassembla enfin quelques parchemins de métamorphose sur lequel il avait pris des notes et ramassa son livre avant de faire le tour de la table et de poser le tout juste à côté de la Serdaigle. Il s’installa ensuite sur la chaise et se pencha vers elle.


La métamorphose végétale. Tout un programme. Si tu veux un peu d’aide, n’hésite pas à demander.

Il revint à ses notes et en survola quelques unes, regardant ce qu’il y avait inscrit l’an passé alors qu’il avait fait des recherches sur le sujet. S’emparant d’une plume, il effectua quelques modifications, raturant puis corrigeant de petites erreurs avant de se tourner une nouvelle fois vers la jeune fille, plongeant son regard bleu dans le sien.

Hayley, tu es consciente que tu ne pourras maitriser que les bases théoriques en lisant ce qu’on trouve ici. Si tu veux vraiment t’entrainer, il va falloir faire des exercices pratiques.

C’était une évidence même, toutefois le Serpentard avait préféré le confirmer à voix haute. La jeune fille lui avait bien dit qu’elle n’était pas férue de travail et il se demandait si elle était vraiment du genre à faire des travaux supplémentaires en dehors des cours. D’accord, elle venait travailler à la bibliothèque, mais en faisait-elle plus ? Il ne savait pas quoi en penser et c’est pour cela qu’il proposait son aide. Peut-être que cela la motiverait de travailler à deux ? Cette pensée lui semblait quelque peu étrange, tant il avait de mal à imaginer que quelqu’un puisse vouloir passer du temps avec lui. Mais cela ne lui coûtait rien de demander…

J’ai un peu de temps libre alors si ça te dit, on pourrait les faire ensemble. Je te le propose juste comme ça, c’est toi qui vois.

Effectivement, n’ayant qu’un seul véritable ami dans sa vie, il ne pouvait guère passer son temps à trainer avec un groupe quelconque. D’autant plus que cela allait à l’encontre de ses convictions, lui, qui était plus que n’importe qui fier de son indépendance. Aussi, il éprouvait une joie nouvelle rien qu’à l’idée de passer du temps avec cette jeune fille. Hayley…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yniswitrin.oldiblog.com/
Hayley F. Christen
M.A. * (Modérateur Adoré)
avatar

Nombre de messages : 987
Age : 24
Année d'étude : 5ème année
Baguette : Saul pleureur ; 28 cm ; plume de phoenix
Date d'inscription : 29/11/2008

MessageSujet: Re: Serpentard ou Serdaigle ? [PV Hayley Christen]   Sam 27 Déc 2008 - 18:13


    La jeune femme pensa soudain qu’elle n’aurait pas du écouter la p’tite voix. En effet, le garçon devant-elle paraissait quelque peut troublé. Mais peu importe, après tout, n’avait-elle jamais été un peu las ? Si bien sur. Cela lui arrivait très souvent, surtout pour ce qui était des cours d’histoire de la magie. Le professeur Binns devait être le pire de toute l’école. Enfin, si on ne comptait pas cette Ombrage, mais elle, elle vient d’une autre planète, il faut pas la comptabiliser. Bref, le « professeur fantôme » donnait un aspect nouveau à ses cours. Oui, l’aspect de la sieste. « Quelle indigne enfant de Rowena Serdaigle fais-tu ! » L’imitation de la préfète de Serdaigle passant quelques secondes dans sa tête fit rire la demoiselle. C’était une des chose qui se passaient souvent lors des rencontres des deux sorcière. Oui, la fameuse préfète des bleus et bronze. C’était quelque chose. D’ailleurs, c’était dans ces quelques moments que la blondinette aurait préféré se trouver dans une autre maison. Pas Poufsouffle … Mais une autre maison.
    Je croyais que tu te fichais de la maison.
    Ouais, c’est la couleur qui va pas. Ce jaune … Brrr … Bref, les pensées de Hayley avaient quitté cet espace. Elles étaient allées se réfugier dans le sourire charmeur de Theodore. Et oui, charmeur. Et comme l’avait demandé la p’tite voix, la jeune femme lui avait rendu.
    Et, et, regarde !!!!
    Quoi ?
    Il rougit !!!
    N’importe quoi, tu délire là. Mais il semblait en effet que deux taches roses s’étaient lovées sur le haut de ses joues. Puis il se leva, alors que la demoiselle était fixée sur lui. Ce qui, d’un autre côté, la sortit de son demi sommeil. Il ramassa ses affaires et les tria. Même en regardant la table, ses yeux bleus étaient visibles. Enfin, bleus gris. Mais il était beau tout de même. Ressortant en raison de la légère obscurité qui s’était répandue dans ce coin de la pièce. Étant donné la place que bureau occupait dans la salle, il y avait moins de lumière qu’autre par. À l’extérieur, la nuit tombait peu à peu et la petite fenêtre ne servait plus à grand choses. Les lumières n’étaient pas allumées et n’étaient pas prêtes de le faire. La bibliothécaire devait être entrain de piquer un somme quelque part dans les nombreux rayons. Mais cela n’avait pas d’importance, du moment que la blondinette pouvait voir son interlocuteur, tout était parfait.
    Cible à dix heures …
    Hein, quoi ? Theodore s’approcha et vint s’asseoir sur la chaise juste à coté de Felize. Il faudra faire quelque chose pour un cette voix un de ces jours, elle est de plus en plus insupportable.
    Moi aussi je t’adore.
    Le Serpentard se pencha sur le livre de la jeune femme et leurs visages étaient si proches que le souffle du jeune homme faisait remuer la chevelure dorée de la demoiselle. Il fit une réflexion, mais Hayley ne saisit pas toute la phrase. Elle entendit vaguement « métamorphose végétale, programme et aide ». Ne sachant que répondre, elle se contenta d’acquiescer d’un signe de la tête. Le garçon replongea la tête dans les quelques notes qu’il avait ramassé et modifia des phrases. Puis il leva la tête en direction de la blondinette, la fixant de ses yeux bleus.

    Hayley, tu es consciente que tu ne pourras maîtriser que les bases théoriques en lisant ce qu’on trouve ici. Si tu veux vraiment t’entraîner, il va falloir faire des exercices pratiques.


    Bien entendu qu’elle le savait. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquels elle ne supportait pas les cours d’Ombrage. Depuis ses débuts dans l’univers magique, Felize avait apprit bon nombre de sort grâce à son professeur personnel, et aucun cours n’avait jamais parlé de théorie. Enfin si, une fois. Mais c’était pour un sortilège particulier. Oui, très particulier. Un sortilège impardonnable. Le jour qui avait suivit le drame de Zéphyr, cette dernière avait appris à Hayley comment utiliser le sortilège mortel. Elle disait sans cesse qu’il lui serait sûrement utile un jour. Mais cet apprentissage avait juste consisté à apprendre la formule et comment être sûr de ne pas rater son coup. On ne peu pas dire que la blondinette avait écouté ce soir là. Non, elle était trop préoccupée par l’état de son amie. La seule chose qui était resté dans sa mémoire, c’était la formule. Avada quelque chose. Mais mieux vaux l’oublier. Oui, l’oublier.
    Répond-lui.
    Un signe de tête suffit. Rien de plus.

    J’ai un peu de temps libre alors si ça te dit, on pourrait les faire ensemble. Je te le propose juste comme ça, c’est toi qui vois.

    __ « Oui, pourquoi pas »

    Un sourire s’échappa de la bouche de la demoiselle. Oui, elle serait ravie de passer du temps en compagnie de Theodore. Après tout, qui pourrait refuser ? C’est vrai quoi, ses yeux, son sourire et puis sa sympathie. Que dire de plus ?
    Il est mignon ?
    Non la p’tite voix, pas mignon, super mignon.
    Ah, pour une fois qu’on est sur la même longueur d’onde.
    Et oui, il y a un début à tout.

    __ « Bon alors. Les métamorphose des créatures complexes. Qu’est ce que tu pourrais me dire dessus ? »

    Je le sentais bien venir celui-là …
    Quoi ?
    Ton sourire.
    Ah … Oui, j’avais pas remarqué …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fire-in-your-heart.skyrock.com/
Theodore Nott

avatar

Nombre de messages : 400
Année d'étude : 6ème année
Baguette : Bois de Pommier, 25,5 cm, Plume d'Hippogriffe
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: Serpentard ou Serdaigle ? [PV Hayley Christen]   Mar 30 Déc 2008 - 21:39

Theodore était un peu perplexe face au comportement de la jeune Serdaigle. En effet, chaque fois que leurs regards se croisaient, il avait l’impression qu’elle était un peu ailleurs, comme perdue dans ses pensées. Il ne savait pas trop quoi en penser car il avait un peu peur, il devait bien se l’avouer, que ces pensées le concernent… Parce que si tel était le cas, il n’y avait aucune chance pour qu’elles soient très positives. Après tout, n’était-il pas un Serpentard fils de Mangemort ? Il était fort possible que la jeune fille ait entendu parler de cela, la famille Nott étant encore relativement connue dans le monde sorcier. Et même si son père avait été innocenté bien des années plus tôt, des soupçons subsistaient toujours chez certains sorciers, même après 15 ans… Pourtant, si tel était le cas, Hayley n’en montrait rien, aussi valait-il mieux tabler sur le fait qu’elle n’en savait rien. Ce qui n’arrangeait rien aux affaires de Theodore, car alors, le jour où elle l’apprendrait, elle pourrait bien lui en vouloir de n’avoir rien dit… Mais, au fond, en quoi cela le concernait-il ? Depuis quand se faisait-il du souci pour ce que pensaient les autres ? Surtout si cela concernait une jeune fille de la maison de Rowena Serdaigle ? Et bien il semblait que cela faisait depuis… maintenant…

En effet, Theodore ne savait pas pourquoi, mais ce que la jeune fille assise à ses côtés pouvait penser de lui représentait beaucoup pour le Serpentard. Il n’avait nulle envie qu’elle le voit d’une mauvaise manière, ce qui l’avait poussé à lui proposer son aide, dans le but de dissiper une possible suspicion de vantardise. Mais ce qui avait d’abord été un vulgaire moyen de détourner l’attention digne d’un Serpentard devenait doucement un plaisir à perpétuer dans le temps. C’était là un de ces étranges sentiments qui naissaient dans le cœur du jeune homme, celui d’une chaleur réconfortante que suffisait à procurer la présence d’Hayley. A ses côtés, il se sentait aussi bien qu’en présence des petits lutins que lui avait montré son frère de cœur, Drago Malefoy. C’était quelque chose de magique qu’il ne voulait pas perdre. Il espérait simplement que la jeune Serdaigle accepte ses propositions. Des propositions très surprenantes venant d’un Serpentard au point que plus d’une personne s’en serait méfiée. Mais à priori, pas Hayley.

Quand cette dernière acquiesça à haute voix plutôt que par un hochement de tête, elle extirpa Theodore de ses pensées et le ramena à la réalité. Il répondit machinalement au sourire de la belle, constatant par la même occasion que ce dernier déclenchait une drôle de sensation au creux de son ventre. Un peu comme si les lutins précités avaient décidé d’y organiser une soirée dansante… Par chance, il retrouva quelque peu son calme lorsque Hayley revint à un problème plus concret, à savoir la métamorphose. Prêt à répondre à sa question, il se ravisa, jugeant plus opportun de se calmer un peu plus avant sous peine de baragouiner des paroles incompréhensibles… Quelque chose d’indigne de quelqu’un de son rang. Inspirant profondément, il fit à nouveau face à la jeune fille et se sentit une fois de plus totalement désarçonné par le sourire qu’elle affichait… Qu’était-il déjà prêt à lui dire ? Que le plus important était la concentration… Et bien il semblait que cela allait être très, très difficile pour la suite. S’il y avait bien quelque chose qu’il se sentait incapable de faire en sa présence, c’était bien de se concentrer… Fermant les yeux, il inspira une nouvelle fois, espérant ralentir les battements fous de son cœur autant que calmer la rougeur qui teintait ses joues d’une légère couleur pêche. Sans parler de cette chaleur ! Était-ce lui ou la bibliothèque était vraiment surchauffée ? Quand enfin, après quelques instants, il lui sembla être dans un état plus ou moins acceptable, il répondit à la belle Hayley.


Comme pour toutes les métamorphoses, le plus dur est de se concentrer suffisamment.

* Et quel problème de taille en ce moment ! *

Normalement, tu as déjà du travailler à métamorphoser des animaux, comme des souris, des lapins ou des scarabées. Mais ça reste des animaux relativement petits. Par contre, dans le cas d’animaux plus grands ou plus compliqués, la difficulté augmente. Par exemple, si on prend un hérisson, à cause du nombre de piques, il en devient très difficile de le métamorphoser en autre chose. C’est pour ça que le professeur McGonagall nous entraîne à le métamorphoser en pelote d’épingles. C’est un objet assez proche qui simplifie l’exercice.

Theodore fit une petite pause, laissant à la jeune fille le temps d’assimiler ses propos et de s’en faire ses propres images mentales. Par la même occasion, il pouvait détourner quelque peu le regard, sentant qu’à trop la regarder dans les yeux, il risquait de finir par ne plus savoir se contrôler. Or voilà bien quelque chose d’impensable pour lui. Il était quelqu’un d’indépendant et ne pouvait donc pas admettre aussi rapidement le fait de tomber sous la coupe de quelqu’un… Mais si cette personne était une splendide et ravissante jeune fille…

C’est pour ça que la concentration est importante. L’exercice en lui-même n’est pas plus difficile, c’est juste l’objet sur lequel il s’applique qui l’est. Donc, si on a l’esprit un peu ailleurs, on peut facilement rater quelque chose et se retrouver avec une pelote dotée de pattes et capable de se mouvoir. Quand on entame cet exercice, il ne faut plus lâcher du regard ton hérisson. Je pense que tu vois ce que je veux dire, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yniswitrin.oldiblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Serpentard ou Serdaigle ? [PV Hayley Christen]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Serpentard ou Serdaigle ? [PV Hayley Christen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HOGWARTS :: Hors-Jeu :: » Archives. -