AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

 

 "This ain't a fairy tales" [PV Nate']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Flora Ryana
M.A. * (Modérateur Adoré)
avatar

Nombre de messages : 1153
Age : 25
Année d'étude : 5éme.
Poste : Elève
Baguette : Bois de rose; 27,5 cm; griffe de sphynx
Date d'inscription : 11/12/2006

MessageSujet: "This ain't a fairy tales" [PV Nate']   Dim 4 Jan 2009 - 0:54

    Flora était tranquillement allongée sur le dos dans son lit douillet, emmitouflée dans ses chaudes couvertures, sa couette lui recouvrant le visage. On était samedi, il n’y avait pas de cours… De toute manière, c’était encore les vacances… En tout cas, encore pendant une semaine. La jeune demoiselle avait un avis partagé en ce qui concernait la reprise des cours… D’un côté, elle aimait bien les vacances, il n’y avait pas beaucoup de devoirs à faire, on avait beaucoup de temps libre pour s’amuser et faire plein de choses qu’on aimerait faire, mais en même temps, quand on ne sait justement pas quoi faire, les vacances deviennent rapidement quelque chose de lassant. Et Flora ressentait totalement cet ennui, ce manque d’activité… Ce manque de musique… La jeune fille repoussa ses draps jusqu’à sa taille… Musique !? Oui ! C’était cela qu’il lui fallait ! Voilà un bon bout de temps qu’elle n’avait pas toucher à une guitare, à un piano ou à un violon. La jeune fille se leva d’un coup puis fut prise de vertige qui l’obligèrent à se rassoire.
    Banane ! Tu ne savais pas que quand on se lève trop rapidement on a mal à la tête !?
    Oh bah tiens ! Quelle idiote ! POURQUOI TU NE ME L’AS PAS DIT PLUS TÔT !?
    Oh ça va ! Ne t’énerve pas !
    Désolée… Bon, je me lève…
    Et doucement cette fois !
    Ouai bon ça va hein !
    Flora se leva donc doucement cette fois, comme le lui avait conseillée sa charmante conscience, puis se dirigea vers sa malle de couleur dorée, comme le dortoir, et l’ouvrit doucement jusqu’à ce que le couvercle repose sur le lit à baldaquin, dont les rideaux étaient encore fermés, puis elle chercha une tenue qu’elle pourrait mettre ce jour là. Vu que c’était le week-end, elle n’était pas obligée de mettre une robe de sorcière… A son plus grand bonheur ! Flora n’aimait pas vraiment ce genre de robe complètement noire qui l’amincissait encore plus ! Déjà qu’elle se trouvait maigre, avec une robe de sorcière, elle se trouvait squelettique ! Et puis elles étaient tellement… Sombre !
    La jeune fille chercha durant cinq petites minutes ce qu’elle pourrait mettre comme vêtement ce jour là, quand elle tomba enfin sur une tenue qui lui plaisait bien. Elle était composée d’une tunique à manche trois quart bleu, et d’un pantalon slim gris. La jeune fille prit ses vêtements et retourna sur son lit pour se changer à l’abri des regards… Même si il n’y avait personne. On ne savait jamais, et si quelqu’un entrait d’un coup dans la pièce ? La jolie blonde ressortit de son lit deux minutes plus tard, habillée avec des vêtements ravissant qui la mettaient en valeur. La jeune fille rajouta une ceinture marron puis mit ses botte en daim de couleur semblable à celle de la ceinture. La Poufsoufflienne utilisa cinq minutes de son immense temps libre pour faire son lit et ouvrir les rideaux de son baldaquin afin de les enroulées autour des barre du lit.
    La jeune fille prit ensuite son sac de cours, dans lequel elle avait ses parchemins, ses plumes et ses bouteilles d’encre, mais aussi son écharpe bleue, ses gants de la même couleur, et plein d’autres choses… Et pourtant, c’était un sac minuscule. De couleur noir et or, aux couleurs de la maison de Flora, celle qui avait été créée par Helga Poufsouffle et qui avait le même nom que sa fondatrice. A la lanière de ce sac était accrochée une fleure dont les pétales étaient noire, et parsemée de paillette de couleur dorées. C’était une rose du parc de Poudlard que Flora avait ensorcelée l’année précédente pour qu’elle dure et perdure et qu’elle reflète les sentiments de la belle. Si cette dernière était déprimée, la fleur se fanait, mais dès que Flo redevenait joyeuse, la rose retrouvait son éclat !
    La demoiselle de Poufsouffle sortit de son dortoir, se pencha par-dessus la rambarde de la passerelle qui surplombait la salle commune de sa maison, comme elle en avait l’habitude, et vit que la pièce principale de la salle commune de Poufsouffle était, une fois de plus, remplie de monde, ça faisait plaisir à voir, mais cela annonçait aussi que la fin des vacances approchait… Et ça, c’était moins bien… La jeune fille descendit en courant à moitié dans les escaliers et se jeta sur sa meilleure amie pour lui dire bonjour.
    Attention, la folle dingue arrive !
    Parle pour toi !
    Bah… C’est bien ce que je suis en train de faire !
    Ok, alors continue.
    Ce que tu peux être désagréable !
    Je ne le suis qu’avec toi !
    Et moi qui essaie d’être sympa !
    Continue, on verra si je m’améliore… Avec le temps.
    Flora souhaita le bonjour à ses amis de Poufsouffle puis se dirigea vers la sortie.
    « Flora, ou vas-tu ?
    - À la salle sur demande ! Chuchota-t-elle à son amie qui le lui demandait.
    - Sérieux ? Tu vas faire quoi ?
    - De la musique ! J’en ai bien besoin…
    - Amuse toi bien !
    - Merci ! A plus tard ! »
    Et pourquoi t’es gentille avec elle !?
    Je t’avais prévenue ! Il n’y a qu’avec toi ! C’est à cause de ta remplaçante de l’année dernière.
    Ah…
    La jeune fille se retourna à nouveau vers la sortie de la salle commune et tapa sur le tableau qui masquait l’entrée… Ou la sortie, selon le point de vue, puis la peinture de la mariée pivota afin de laisser sortir Flora. La représentation et la sorcière en chaire et en os se saluèrent puis Flora monta les marches pour atteindre le hall d’entrer de Poudlard. Elle avait la fainéantise de prendre son passage secret. La jeune fille, une fois devant la porte de chêne de l’immense château, regarda les sabliers des quatre maisons. Ils avaient été remis à zéro. Plus aucun rubis dans le sablier Gryffondor, plus aucun saphir dans celui des Serdaigle, pas plus d’émeraude chez Serpentard, et la pierre œil de tigre était invisible dans le merveilleux sablier des Poufsouffle. Flora sourit. Elle préférait malgré tout voir les quatre sabliers vides que celui de Poufsouffle moins remplis que les trois autres…
    La jeune demoiselle tourna les talons et monta les grands escaliers en marbre. Elle continua ainsi jusqu’au troisième étage ou elle croisa un petit Serpentard de première année qui sautillait devant une statue. Flora le regarda, étonnée, puis se rendit compte que son écharpe était attachée au cou du buste géant. La jeune fille s’approcha puis sortit sa baguette.
    « Accio écharpe. »
    L’écharpe se dénoua d’elle-même de la statue, puis redescendit jusqu’à atterrir dans la main de Flora. Elle redonna l’écharpe au petit Serpentard qui la remercia avec une voix étonnée, ne pensant pas que ce serait une Poufsouffle qui viendrait l’aider. La Poufsouffle en question se retourna vers trois Gryffondor qu’elle avait vu rigoler auparavant. Elle se dirigea vers eux, avec son regard noir qui calmait tout le monde, et d’ailleurs, en la voyant, les trois farceurs s’arrêtèrent de rire.
    « Par Merlin ! Je pensais que les Gryffondor étaient courageux ! S’en prendre à un premier année ! Vous devriez avoir honte...
    - Oui Madame… Pardon … !
    - Mademoiselle. Et ce n’est pas à moi que vous devez demander Pardon ! C’est à ce jeune Serpentard.
    - Quoi ! On peut pas s’excuser au près des Serpents ! Eux aussi ils ne sont pas sympa !
    - Il a onze ans ! Qu’est-ce qu’il a pût faire à trois garçons de minimum trois ans de plus que lui ! Et je préfère vous conseiller de vous excuser tout de suite au près de ce garçon, car j’en connais un rayon en ce qui concerne les sortilèges… Je ne vous conseille pas de m’embêter et de ne pas écouter ce que je vous dit, vous risqueriez de le regretter… Conseil d’amis.
    - Tu rigole ! Tu n’es qu’en quatrième année ! Joe est en cinquième et moi-même en sixième, je ne suis pas sûr que tu sois à ma hauteur !
    -J’ai l’air de rire ? »
    Demanda Flora en se rapprochant de celui qui c’était adressé à elle. Apparemment, ses yeux étaient à glacer le sang, car le Gryffondor se recula, bouche bée puis se retourna vers le Serpentard qui était en train de remettre son écharpe.
    « Euh… Je euh… Pardon. »
    Les deux autres élèves s’excusèrent à son tour et le Serpentard leur jeta un regard remplis de dégoût. Il fit ce qui ressemblait à un sourire à Flora puis partit.
    « Tu vois ! Tu as vu comment il nous a regardé !?
    - Je trouve cela… Compréhensible… »
    Flora se retourna, puis, sous le regard étonné, et peut être même impressionné des trois Gryffondor, elle s’en alla vers les escaliers qui descendaient dans le hall. Puis une fois de retour dans le hall, elle s’écria :
    « MAIS QUELLE CRUCHE ! »
    Ce qui lui valut d’être regardé par plusieurs paires d’œil étonnées… La jeune Poufsoufflienne semblait avoir changé de maison… Elle était au couleur de la maison de Gryffondor à présent. De longues boucles dorées qui encadraient un charmant visage maintenant rouge façon ‘tomate au ketchup !’
    C’était assez drôle à voir…
    Parle pour toi.
    Si, c’est vrai je te jure ! Enfin… Sauf si on s’appelle Flora Ryana, qu’on est en quatrième année à Poufsouffle et que, comme tu dis, on est une vieille cruche !
    Merci !
    Avec plaisir !
    Non, mais c’est sincère, tu viens de te traiter toi-même de vieille cruche, enfin vieille… Parle pour toi.
    Quoi ?
    Laisse tomber…
    La jeune Poufsoufflienne se retourna et se mit à courir dans les escaliers pour arriver enfin au deuxième étage…
    Sans se tromper d’escalier cette fois !
    Ouai bon ça va !
    Flora était d’autant plus rouge maintenant qu’elle avait couru… Et non ! J’interdis à sa conscience de lui rappeler que c’est une cruche… Elle en est déjà consciente. La jeune fille se regarda dans l’un des meubles vitrés, à travers lequel on pouvait voir des objets magiques, elle regarda son reflet, puis respira doucement pour que son joli visage d’ange reprenne sa couleur initiale. Mais cela n’allait pas assez vite au goût de la jeune demoiselle, alors elle laissa glisser sa baguette magique de sa manche et la rattrapa du bout des doigts. Quand elle avait des tee-shirt à manche longue, ou était habillée avec une tunique comme ce jour là, Flora cachait toujours sa baguette dans sa manche droite, c’était un réflexe, ainsi, si on la provoquait en duel, elle avait juste besoin de faire glisser sa baguette le long de son bras et en deux secondes, son sortilège était lancé ! Mais la, personne ne l’avait provoquer en duel, alors elle pointa juste sa baguette vers elle et pensa au sortilège qui faisait reprendre une couleur normale, c’était sensé être un contre sort, mais ça marchait même si on avait pas été la victime d’un sortilège. Flora avait appris ce sortilège dans le livre « Sortilège et autres enchantements informulés » Elle avait, entre autre, appris le sortilège de Levicorpus par l’intermédiaire de ce livre. Une fois que Flora ait effectuée le sortilège informulé, elle reprit sa couleur un peu pâle, mais un peu bronzé à la fois, mais elle était toute mignonne comme jeune fille cette Flora !
    La demoiselle respira un bon coup, remit sa baguette dans sa manche puis monta au quatrième étage sans s’arrêter, enfin, si, en s’arrêtant pour dire bonjour à quelques personnes des autres maisons et avec qui elle était amie, mais elle ne s’arrêtait pas pour parler pendant trois heures… Pas comme elle le faisait de temps en temps… Mais généralement, ce n’était pas elle qui commençai à parler quand la conversation durait trois heures… Et puis, quand le sujet intéressait vraiment Flora, elle ne pouvait plus s’arrêter ! Parlez lui de musique, de danse, de magie, elle pourra vous poser des tas de question et la seule façon de l’arrêter sera de la faire taire à l’aide du sortilège de mutisme… Et encore !
    Tu dis ça mais bon… Tu n’es pas un vrai moulin à parole… Surtout quand tu as quelqu’un de mignon en face de toi… En particulier si c’est un garçon qui s’appelle…
    Chut !
    Flora respirait doucement, avec un peu du mal à monter les marches par moment. Elle s’arrêta en haut des marches qui menaient aux quatrième étage, les jambes en coton. L’escalier du troisième étage avait bougé au moment la jeune blonde avait posé le pied dessus. Pour ne pas tomber entre le palier et l’escalier, la jeune fille c’était jeté dans l’escalier et… C’était étalé dessus. Résultat ? Elle c’était explosé le ventre, le genoux droit et c’était égratigné le coude. Une fois de nouveau debout sur ses deux pieds, la première chose qu’elle regarda ne fut pas la tache de sang qui c’était formée sur son jean au niveau du genoux car elle c’était coupé, mais elle prit sa baguette magique pour voir si elle ne c’était pas cassée. Et comme par miracle, ce n’était pas le cas. La jeune fille rangea à nouveau sa baguette, pour la troisième fois de la journée, puis monta, avec difficulté les escaliers, pliée en deux tellement elle avait mal au genoux et au ventre. Un peu plus et on aurait cru qu’Alastor Maugrey c’était métamorphosé en charmante demoiselle mais qu’il avait oublier de régler le problème du boitement et du dos courbé.
    Mais bon, enfin, la jeune fille réussit à atteindre le haut des marches, doucement, mais sûrement, et une fois sur le quatrième palier, elle se redressa et son dos craqua. Elle fit une grimace de douleur puis respira un bon coup avant de recommencer sa longue balade, elle commençait petit à petit à regretter de ne pas avoir pris son passage secret, dans le sous sol de Poudlard. Si elle n’avait pas fais sa difficile, et qu’elle n’avait pas eu envie de marcher, et d’attendre un petit peu pour faire de la musique, elle y serait depuis au moins deux heures avec sa guitare adoré la demoiselle de Poufsouffle ! Enfin… Si jamais elle trouvait une guitare… Ce qui ne semblerait pas trop difficile étant donné qu’on trouve toujours tout ce dont on a besoin dans la salle sur demande.
    La jeune demoiselle fit encore un léger, mais alors très léger, petit effort pour monter les escaliers qui menaient au cinquième étage. Et avant de poser le pied sur la première marche, Flora attendit cette fois une bonne dizaine de seconde pour voir si il était vraiment stabilisé. Puis elle sauta légèrement à pied joint sur la première marche, ce qui eut pour résultat de lui faire encore plus mal à son genoux car le choc sur les marches avait résonné jusqu’à l’endroit ou elle c’était coupé le genoux. La jeune fille s’attendit à ce que l’escalier se remette à lui jouer des tours, mais ce ne fut pas le cas alors, elle se retourna et vit que certaines personnes la regardaient, Flora ouvrit des yeux rond, enfin façon de parler, puis elle se retourna pour monter les escaliers, elle respira pour ne pas redevenir rouge pivoine, puis eu un petit rire en repensant à la tête des personnes qui l’avaient regardé. Ils avaient dû se dire « Qu’est-ce qui lui prend ? »
    C’est ce que je me demande aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flora Ryana
M.A. * (Modérateur Adoré)
avatar

Nombre de messages : 1153
Age : 25
Année d'étude : 5éme.
Poste : Elève
Baguette : Bois de rose; 27,5 cm; griffe de sphynx
Date d'inscription : 11/12/2006

MessageSujet: Re: "This ain't a fairy tales" [PV Nate']   Dim 4 Jan 2009 - 0:57

    … Et Flora monta donc jusqu’au dernier palier, enfin, il y en avait encore deux au dessus, mais c’était le cinquième qui intéressait Flora. Car c’était à l’étage numéro cinq qu’appartenait la salle sur demande. La jeune Poufsoufflienne ouvrit donc la porte qui menait au couloir de l’étage que la demoiselle essayait d’atteindre depuis un bon bout de temps puis elle se reteint de lever le poing vers le ciel et de s’écrier « YATA ! J’y suis enfin arrivée ! HA AH ! » Alors elle le pensa juste très fort pour ne pas le dire à voix haute… D’après elle, elle avait déjà dû être assez prise pour une folle pour toute la semaine, pas la peine d’en rajouter !
    La demoiselle parcouru donc le long couloir de l’étage, puis s’arrêta à l’endroit ou il n’y avait plus de tableau d’accroché au mur, contrairement aux autre mur de Poudlard qui avaient sûrement plus de tableau que de papier peint. C’était le début du mur vierge. Flora le parcouru, en revenant en arrière quand il y avait un tableau, puis après être passée trois fois devant, une porte se dessina. Elle l’ouvrit puis sourit en voyant que ce à quoi elle avait pensé c’était réalisé. Elle avait demander une pièce ou elle pouvait faire de la musique, et elle se retrouvait dans une salle aux murs blanc, avec plusieurs instruments dont un piano, un violon, et au plus grand plaisir de Flora, une magnifique guitare.
    La jeune fille ne ferma pas complètement la porte de la salle sur demande, elle la laissa juste entrouverte, puis elle alla directement vers la guitare. Flora la prit délicatement, puis joua toutes les cordes à vide. Elles étaient parfaitement accordées. Enfin, si on lui avait donné une guitare mal accordée, Flora aurait été très déçue par la salle « va-et-viens » comme disaient les elfes-de-maison.
    La demoiselle s’assit par terre et commença une chanson dont elle avait écrit les paroles et les partitions qu’elle jouait au piano et à la guitare. La jeune fille commença à chanter une chanson qui lui tenait particulièrement à cœur et qui parlait d’une jeune fille décrivant sa rupture avec l'homme qu'elle aimait. La jeune fille était déçue et très chagrinée car elle faisait entièrement confiance en la personne qui l’avait abandonnée. Elle se sentait stupide d’être tombée amoureuse de quelqu’un qui ne ressentait rien pour elle.
    Flora fut surprise de voir les murs blancs qui l’entouraient changer de couleurs, et représenter des paysages qui collaient totalement avec les paroles. C’étaient de beaux paysages, qu’on pouvait qualifier de romantique, voir même paradisiaque. Des plages à l’eau claire et presque transparente, à travers laquelle on pouvait voir le sable blanc. La jeune fille continuait de chanter tout en observant le paysage qui défilait. Alors qu’elle entamait le refrain de sa chanson, elle vit apparaître des chevaux qui galopaient près de l’eau.
    On ressentait les sentiments de la chanson à travers la voix de Flora qui faisait vraiment passer l’émotion de ses chansons vers ceux qui l’écoutaient. Elle continuait de chanter, sans prêter garde à ce qui se passait autours d’elle. Elle ferma juste les yeux un instant afin de graver le paysage dans sa mémoire, puis elle rouvrit les yeux et termina sa chanson doucement, avec un petit sourire. Elle était tout simplement heureuse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nataniel Adamas
Grand Protecteur des Arachnides
avatar

Nombre de messages : 573
Age : 29
Année d'étude : 6 ème Année
Poste : Elève
Baguette : Bois de Charme, 27.9 cm, Ventricule de Cœur de Dragon, Souple et Solide
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: "This ain't a fairy tales" [PV Nate']   Dim 4 Jan 2009 - 2:19

Nataniel profitait de ses journées de libre pour se concentrer sur ses devoirs, même s’il le faisait même pendant les cours, le jeune homme appréciait les samedis, ils permettaient au moins de travailler en paix pendant que les voisins de chambre étaient avec leurs copines ou en train de faire les fous dehors. Les copines ? C’était vraiment quelque chose que le jeune homme avait du mal à comprendre, pourquoi est-ce qu’ils passaient tous autant de temps à se concentrer sur ça alors que visiblement, c’était sans aucun intérêt, du moins aux yeux du blondinet ? En tout cas, selon lui, c’était un bon moyen pour perdre son temps lorsqu’on avait libre, s’occuper la tête de choses inutiles et de tracas qui pourraient être évités en étant seuls, et pour terminer, ça rendait le départ de l’école et les vacances extrêmement difficiles. Le jeune homme n’arrivait qu’à voir des points négatifs à ce qui intéressait tellement les autres élèves de l’école, est-ce qu’il n’était pas normal pour autant ? Fort possible, seulement comment le comprendre lorsqu’on n’était pas dans sa tête ? Nataniel soupira légèrement en regardant autour de lui, décidément c’était et ce serait toujours le gentil garçon bizarre de la maison Poufsouffle, Serdaigle avait Luna, et Poufsouffle l’avait lui, même si ce n’était pas bizarre dans le même sens il fallait l’avouer ! Le blondinet avait beau travailler tous les jours sans arrêt, il ne voyait toujours pas ce qu’il cherchait, sa grand-mère lui avait dit de travailler durement et qu’il trouverait ce qu’il recherchait, mais à moins que ça ne soit qu’on le trouve encore plus bizarre ou avoir encore plus de devoirs, il ne voyait pas ce dont elle parlait !

Le Poufsouffle regarda autour de lui une nouvelle fois, il avait tellement envie de bouger de cette pièce mais c’était extrêmement difficile lorsqu’on travaillait. Nataniel plongea son regard dans le fouillis qui devait servir de rangement à son voisin de chambre, comment est-ce qu’un garçon comme ça arrivait à s’en sortir aussi bien à Pourdlard ? Malgré ses mauvaises notes, il s’en sortait bien, il était dans l’équipe de Quidditch, il était le plus populaire de la maison, que demander de plus lorsqu’on avait leur âge ? Peut-être bêtement d’avoir de bonnes notes ? C’était ce que le Français souhaitait en tout cas, mais allez le dire aux autres garçons qui ne pensaient qu’aux filles sans passer pour un fou ! Le blondinet soupira doucement avant de s’étendre en arrière pour essayer de faire craquer son dos et se soulager un peu, en vain, il était toujours aussi tendu et mal assit, mais ça faisait passer un peu le temps ! Pour Nataniel le plus important maintenant c’était de terminer ses études, lorsqu’il aurait ses ASPIC il pourrait enfin envisager une vie plus intéressante. Avec de bonnes notes, c’était un bon métier assuré, et là il aurait tout le temps de trouver une femme avec qui partager sa vie, alors pourquoi perdre son temps à faire de même ici, il ne lui restait plus qu’un an et demi à passer à Poudlard.

*Alors pourquoi je ne peux pas m’empêcher de penser à toutes ces bêtises hum ? Je crois que la stupidité de mon très cher voisin de chambre commence à le détendre dessus, espérons simplement que je ne serais pas atteins plus durement, je n’ai pas spécialement envie d’être gaga de Quidditch et de m’intéresser uniquement aux filles à la fin du mois ! *

Le Quidditch, encore une chose qu’il n’avait pas en commun avec les autres, tous les élèves s’intéressaient à ce sport et faisaient tout un foin des compétitions qui opposaient les maisons. Nataniel détestait ça, c’était une raison de plus pour les élèves de s’opposer et de commencer de nouvelles et stupides guerres entre membre d’une maison, comme si ça ne suffisait pas comme ça pour le moment. Heureusement les Poufsouffle étaient toujours assez acclamés, les Serpentard, les Gryffondor et les Serdaigle appréciaient moyennement la maison or et noir, mais ils la respectaient, pas comme les deux maisons principales qui n’avaient même plus de respect entre eux. Nataniel se laissa aller en arrière, plaçant ses mains derrière sa nuque comme s’il regardait le ciel, mais cela ne le laissait que voir le plafond parsemé de boulettes de papier envoyées là par son voisin de chambre. Le Poufsouffle se reprit en se remettant droit pour lire son devoir en cours. Celui-ci portait sur les dernières coupes de Quidditch qui avaient été remportées, alors que Nataniel s’en moquait complètement !


« Rah bon dieu je n’y arriverais jamais ici ! Autant le dire, je suis nul en Quidditch et je déteste ce sport viscéralement maintenant ! »

Oui c’était viscéral, il en avait plus qu’assez d’entendre ce sport sur les lèvres de tout le monde, et rester ici le rendait dingue, la preuve il parlait seul, il ne manquait plus qu’un garçon passe devant la chambre pour raconter à tout le château que le gentil garçon de Poufsouffle était en plus complètement fou ! Nataniel posa ses coudes sur la table avant de passer ses mains sur son visage, il commençait à fatiguer, cela faisait deux heures qu’il était sur ce devoir, il s’était levé très tôt pour commencer et il n’avançait pas plus ! Le blondinet se redressa soudain avant de prendre ses affaires, il attrapa une plume et un encrier avant de les glisser dans sa poche, puis il prit deux parchemins vierges dans le tas avant de se retourner pour se diriger vers la porte. Le jeune homme avait une idée bien précise en tête à présent, il voulait se rendre dans la salle des trophées pour essayer d’en apprendre un peu plus sur ces fameuses coupes, bien qu’il en avait tellement marre de ce sport qu’il risquait fortement de n’y passer que quelques minutes. Mais savait-on jamais, peut-être qu’il trouverait l’inspiration qui lui manquait ?

Nataniel descendit rapidement l’escalier de la chambre pour arriver dans la salle commune des Poufsouffle, plusieurs filles étaient assises là à bavarder et ne levèrent pas la tête lorsque le jeune homme arriva dans la salle, mais il en avait l’habitude et n’y porta pas attention. Le jeune homme se rendit dans le couloir devant la salle commune, il n'y avait personne, et encore une fois le jeune homme constata avec une certaine déception que le Moine Gras était en vadrouille ailleurs dans le château, tant pis ! Ce serait pour une autre fois. Le blondinet se dirigea vers le hall sans rencontrer personne, et il aperçut simplement trois jeunes Serpentard assis sur les marches, et il dût faire un écart pour ne pas leur marcher dessus. Bien qu’il ne fit pas attention à leurs rires, Nataniel comprit qu’il en était la cause, encore certainement en raison des vieilles rumeurs qui circulaient sur lui et son attirance pour les moldus. Mais il s’en moquait, même si on pensait qu’il était un sang mêlé, il ne prouverait pas le contraire pour se vanter d’être un sang pur, c’était sans intérêt à ses yeux. Le blondinet se dirigea vers le couloir montant au sixième étage, à la salle des trophées. Nataniel gravit rapidement et légèrement les escaliers, essayant d’éviter qu’ils ne changent d’orientation juste avant qu’il ne pose le pied dessus, il avait déjà eu assez d’ennuis la vieille en renversant son encre sur ses devoirs pour risquer de tomber en changeant d’escalier !

*Et avec ma veine je risquerais encore de me payer une nouvelle réputation d’être quelqu’un qui est tête en l’air. Même si je me moque complètement des réputations que j’ai, j’aimerais bien ne pas en avoir plus jusqu’à la fin de l’année. *

Nataniel arriva sans soucis jusqu’au cinquième étage avant de remarquer que les escaliers s’affolaient en changeant plusieurs fois de sens, il préféra donc attendre patiemment que les escaliers s’arrêtent doucement. Mais son oreille fût attirée par un son mélodieux et plutôt agréable, très agréable même il fallait l’avouer. Le blondinet tourna la tête autour de lui en essayant de voir d’où venait cette musique, et il finit par se décider à regarder plus précisément autour de lui. Le jeune homme finit par remarquer que le son était certainement celui d’une guitare, il semblait venir d’une tapisserie du mur. Avec surprise, Nataniel comprit que c’était la fameuse salle sur demande qui se trouvait là et non une espèce de tapisserie sombre comme il semblait l’être aux premières impressions. Le blondinet hésita un moment, il avait bien envie de pousser la porte qui se trouvait là pour essayer de voir qui était là, mais il n’osait pas tellement déranger les autres. Après un moment d’hésitation, le Français poussa finalement la porte d’un geste lent, à peine perceptible puis il fit un pas dans la salle pour poser son regard sur le visage d’une personne qu’il connaissait. C’était Flora, il l’avait rencontrée à la soirée de Noël et elle avait parut très gentille au jeune homme. La Poufsouffle semblait juste terminer sa musique, et Nataniel s’apprêta à s’en aller pour ne pas la gêner, mais il s’arrêta finalement. Il n’avait pas trop envie de continuer son devoir, et il avait bien envie de parler à cette jeune femme quelques minutes. Finalement, après un long moment d’hésitation le blondinet prit la parole de sa voix effacée et étrangement basse comparée au son provoqué par la guitare.


« C’était très joli, bravo. Tu devrais en faire profiter tout le monde plus souvent tu sais. Même si je ne suis pas un connaisseur en musique, je trouve ça très beau. C’est toi qui l’a écrite ? »

Nataniel se tût, il hésita un moment, la main toujours sur la poignée, il avait bien envie de rester encore un peu, mais son devoir l’appelait de toutes ses forces. Le jeune homme tourna la tête un moment avant de regarder dans le couloir derrière lui, il n’y avait personne, mais cela ne signifiait pas qu’il pouvait se permettre d’embêter la jeune femme plus longtemps. Si elle venait ici, c’était certainement qu’elle avait envie de se trouver toute seule pour jouer de la guitare. Se rendant compte de sa mauvaise arrivée, et de la gêne qu’il devait certainement occasionner à la jeune femme, il prit finalement la parole une seconde fois pour s’excuser d’un ton encore plus effacé qu’avant, celui qui avait le don de faire sortir Naomi de ses gongs.

« Vraiment navré, je me rends compte que je viens te parler alors que tu étais là pour jouer de la guitare. Excuse-moi, je vais te laisser si tu veux, mais tu devrais fermer la porte pour éviter aux élèves attirés par les baux sons de venir. »

Pourquoi est-ce qu’il disait des choses aussi stupides en ce moment ? C’était plus fort que lui, plus il s’empêchait de parler, moins il y arrivait. Il ne parlait pas beaucoup, mais se voir ainsi en train de dire des choses sans intérêt, c’était le summum de la stupidité. Pourquoi est-ce qu’il était aussi bavard ces temps-ci ? Nataniel resta figé sur le moment, Flora était en quatrième année seulement, pourtant il se sentait un peu stupide devant cette jeune fille alors qu’il était deux années plus âgés qu’elle. En même temps, elle avait assez facilement dû comprendre à la fête que Nataniel n’était pas le genre de personne qui parlait beaucoup, il se laissait marcher dessus comme l’avait si bien dit Naomi. Peut-être qu’elle avait comprit que c’était quelqu’un d’effacé et qui n’était pas là pour autre chose que pour supporter les plaintes des autres ? Quelques secondes d’hésitation le firent se demander si elle le prenait aussi pour un garçon qui se laissait marcher sur les pieds, ou si elle n’avait pas encore d’avis sur lui. Le Français espéra seulement que c’était la seconde possibilité… Après quelques secondes d’hésitation, il ouvrit la bouche comme pour ajouter quelque chose, puis se tût et sembla attendre la réponse de Flora, si elle l’envoyait bouler, il s’en irait sans rien dire, comme d’habitude…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magma-tongues.superforum.fr/index.htm
Flora Ryana
M.A. * (Modérateur Adoré)
avatar

Nombre de messages : 1153
Age : 25
Année d'étude : 5éme.
Poste : Elève
Baguette : Bois de rose; 27,5 cm; griffe de sphynx
Date d'inscription : 11/12/2006

MessageSujet: Re: "This ain't a fairy tales" [PV Nate']   Dim 25 Jan 2009 - 22:06

    Flora venait de terminer sa chanson qu’elle avait appelée « White Horse ». Elle souriait en regardant le paysage encore gravé sur les murs de la pièce. Elle aimait beaucoup regarder ces vagues d’eau claire s’échouer sur les plages de sable fin et blanc. La jeune fille rebaissa les yeux sur sa guitare puis se mit à jouer quelques accords… Pas de quoi faire une chanson, mais une bonne base en tout cas. Elle réfléchissait tranquillement à de nouvelles paroles qu’elle murmurait doucement :
    « We were both young, when I first saw you... I close my eyes and the flashback start... I’m…”
    Puis Flora entendit une voix s’adresser à elle. Elle sursauta, puis se retourna d’un coup pour regarder qui était entré dans la pièce :
    « C’était très joli, bravo. Tu devrais en faire profiter tout le monde plus souvent tu sais. Même si je ne suis pas un connaisseur en musique, je trouve ça très beau. »
    Flora eut un joli sourire qui apparu sur ses lèvres, en même temps qu’elle eut ressentit le rouge apparaître sur ses joues. C’était toujours comme ça quand une personne lui faisait un compliment, surtout quand la personne en question était un charmant jeune homme ! Enfin, après que Flora se fut rendue compte qu’elle n’avait pas réussit à sortir un seul mot depuis que le jeune homme lui avait parler en faisant des compliments sur sa musique, elle respira doucement puis répondit un « Merci » tout timide, en baissant les yeux pour ne pas rougir encore plus.
    « C’est toi qui l’as écrite ? »
    La demoiselle de la maison or et noir qu’était Poufsouffle hocha la tête brièvement, avant de daigner enfin relever la tête pour regarder le jeune homme devant elle. Elle le reconnaissait. C’était un garçon de Poufsouffle, lui aussi, âgé de deux ans de plus que Flora. Il avait des cheveux blonds en bataille, des yeux bleus océan dans lesquels les naïfs pouvaient se noyer si ils les admiraient trop longtemps. Flora avait d’ailleurs faillit se faire avoir au bal de Noël, où elle avait déjà rencontrer Nataniel, car tel était le prénom du jeune homme, mais elle c’était échouée sur la rive d’une île déserte….
    Enfin, peut être pas déserte…
    Peu importe, elle c’était échouée à cause…
    Ou grâce ?
    Je m’en fiche ! A cause d’une certaine Naomi… De Poufsouffle elle aussi, bien qu’on l’aurait volontiers confondue avec une Serpentard arrogante !
    Zen, ne t’énerve pas…
    Je ne m’énerve pas !
    Si tu t’énerve !
    Non… Mais si tu continues, ça risque de ne pas tarder !
    Flora se rendit compte qu’elle recommençait à être hypnotisée par le jeune homme… C’était souvent comme ça avec les garçons… Alors quand elle se rendit compte qu’il la regardait tout en lui parlant, elle baissa tout de suite les yeux, comme si elle venait de se prendre un coup d’électricité statique.
    « Vraiment navré, je me rends compte que je viens te parler alors que tu étais là pour jouer de la guitare. Excuse-moi, je vais te laisser si tu veux, mais tu devrais fermer la porte pour éviter aux élèves attirés par les beaux sons de venir. »
    Flora releva la tête une deuxième fois et vit que le jeune homme avait la main sur la poignée de la porte, près à partir. Il avait ouvert la bouche pour parler à nouveau, mais n’avait rien dit de plus. Flora n’avait jamais vraiment parlé à Nataniel, mais il lui avait toujours semblé sympathique, même quand elle le voyait de loin, quand il était dans la salle commune en train d’étudier et que Flora, elle, observait les élèves depuis la passerelle. Il avait l’air d’être un garçon très solitaire et très timide, un peu comme Flora qui, même si elle était souvent avec Sarah et ses amis ( à Sarah forcément, car personne ne semblait vraiment apprécié Flora, à part pour le fait qu’elle était amie avec la deuxième blonde de Poufsouffle !), appréciait plus la solitude que d’être entourée de personne qui ne lui adressait pas la parole et à qui elle n’osait pas vraiment adresser la parole non plus d’ailleurs, de peur de dire une bêtise.
    Voyant que la réponse de Flora tardait à venir, la jeune fille vit Nataniel se retourner vers la porte, près à partir. Mais Flora s’exclama, après avoir enfin tilté qu’elle n’avait pas répondu et qu’elle avait, par conséquent, du vexer Nataniel à cause de ce que certaines personnes appellerait « un vent » :
    « Non attends ! »
    Flora posa rapidement mais délicatement sa guitare sur le sol, se releva à une vitesse qu’elle qualifierait de « vampiresque », puis se dirigea vers Nataniel avant de lui prendre la main de sa main pâle et froide (ce qui, d’après elle, était dû à une mauvaise circulation du sang, mais après, c’est pas un cours de médecine !) pour ne pas qu’il parte. Si ça se trouve il allait trouver ça dérangeant et impoli qu’elle se comporte ainsi avec lui, qu’il la prendrait pour une gamine et par conséquent, qu’il l’envoierait bouler, mais si c’était le cas, alors Flora c’était trompé, et Nataniel ne vaudrais donc pas beaucoup plus que Naomi. Flora demanda enfin :
    « Reste… S’il te plaît… »
    Elle se rendit compte qu’elle avait gardé sa main sur celle de Nataniel alors elle la retira à une vitesse encore plus rapide que celle avec laquelle elle c’était levée, comme si la peau de Nataniel l’avait brûlée, puis elle rajouta :
    « Enfin… Si tu veux ! »
    Elle fit un petit sourire timide avant de mettre sa main sur sa nuque tout en rougissant…
    Rah Flora ! Je te jure ! Des fois tu mériterais des claques !
    Oui bon ça va, ce n’est pas de ma faute si je suis toujours comme ça !
    Oui, mais tu pourrais au moins chercher à t’améliorer !
    J’essaie ! Mais ce n’est pas facile ! Qu’est-ce que tu t’imagine ! T’es ma conscience tu devrais le savoir !
    Et là tu es énervée ?
    Oui ! Et alors ?
    Mais il ne faut pas t’énerver Flora, reste calme, ça ne sert à rien…
    Flora regarda Nataniel avec un regard tout timide, et un sourire qui reflétait le même sentiment. Pourquoi était-elle aussi intimidée par les jeunes hommes en ce moment ? Etait-ce d’ailleurs seulement avec Nataniel qu’elle semblait être comme ça ? Ou avec les autres garçons aussi ? Enfin, peut être qu’elle était intimidée par Nataniel parce qu’il avait deux ans de plus que la jeune fille qu’étais Flora… Et qu’il fallait avouer… Qu’il était quand même carrément mignon comme jeune homme ! Enfin… Je veux dire qu’il avait l’air carrément sympathique comme jeune homme…
    C’est ça, rattrape toi Flora !
    Roh c’est bon ! Je le pense vraiment !
    Tu pense vraiment quoi ? Qu’il est mignon ou qu’il a l’air sympa ?
    Les deux ! T’es contente maintenant ?
    Pas plus que toi, après tout, je ne suis que ta conscience…
    Enfin bref, Flora ignorait ce qu’elle avait, mais elle avait l’impression que ce jeune homme avait quelque chose que les autres garçons de Poufsouffle, ou même de Poudlard n’avait pas… Comme par exemple, que la plupart du temps, quand Flora croisait le jeune Poufsouffle, c’était à la bibliothèque, ce qui était plutôt rare chez les autres garçon qui préféraient courir après les filles, enfin, c’est une image… Et Flora n’avait jamais vu Nataniel s’intéresser à une fille quand elle le voyait… Ou sinon, soit il cachait bien son jeu et qu’il était vraiment très discret, ou que c’était seulement quand Flora ne le voyait pas ou pendant les deux années où Flora n’était pas encore à Poudlard. Quand Flora voyait Nataniel, il avait souvent la tête dans un bouquin, ou il travaillait sur ses cours… Quoi qu’il en soit, Nataniel semblait être une personne très intéressante d’après Flora. Voilà peut être pourquoi elle était comme ça avec lui. A la fois assez extravertie pour aller lui prendre la main, mais trop timide pour le regarder dans les yeux. Alors Flora attendit patiemment, comme d’habitude car avec le fait qu’elle devait souvent attendre que Sarah parle avec ses amis, elle avait appris à être patiente… Même très patiente. Donc elle attendit patiemment la réponse de Nataniel, si il y en avait une, si il ne la laissait pas plantée la, seule devant la porte qu’il refermerait derrière lui, après avoir considérer Flora comme une gamine de première à cause de son geste, et du contact entre la main de Nataniel, et la main froide mais douce de Flora, de la minute précédente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "This ain't a fairy tales" [PV Nate']   

Revenir en haut Aller en bas
 

"This ain't a fairy tales" [PV Nate']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HOGWARTS :: Hors-Jeu :: » Archives. -